Contrefaçon et désinformation ..

Je reviens sur ces affaires de “désinformation” de la part de nos correSSpondants sur la Russie …

L’excellent blog “zebrastationpolaire” constate que les correspondant(e)s ne sont bons qu’à copier des articles d’autres journaux (anglo-saxons) sans même traduire correctement et cela 10 jours après la publication de ces articles, alors qu’ils ne sont plus disponibles au grand public ni même archivé sur internet.. 
J’incite mes lecteurs à lire le lien hypertexte ci contre, voila ce qui est affirmé par marie jégo :

En Russie, des centaines de villes vont disparaître, victimes de la mono-industrie….
….. 
C’est ce que dit un rapport du ministère russe des régions dont le journal des affaires Vedomosti a rendu compte le 29 septembre 
….. 
La Fédération russe compte actuellement 400 “mono-villes”, soit 25 millions de personnes, sur une population totale de 142 millions dans la Fédération. Le rapport classe ces villes en deux catégories : les “progressives” et les “dépressives”. Les premières, environ 280, seront aidées par l’Etat, les autres devront improviser ou périr 
…. 
Parmi les agglomérations dépressives, dix-sept sont qualifiées d'”explosives”. “Dans ces villes-là, la situation peut déborder à tout moment et réclamer des mesures d’urgence”,explique Andreï Nechtchadine du ministère des régions à Vedomosti. 
…… 
Les mono-villes sont un vrai casse-tête pour l’Etat. Elles mettent à mal le “système Poutine”, quand les prix élevés du pétrole ont, ces dix dernières années, alimenté la croissance de l’économie et la stabilité du système politique. C’est en grande partie grâce aux pétrodollars que le Kremlin a pu édifier sa “démocratie contrôlée”, caractérisée par l’érosion des libertés tout juste acquises après l’écroulement de l’empire soviétique en 1991
…..
etc etc etc
NDLR : vous noterez au passage la perfidie de l’analyse sur la ‘démocratie contrôlée’ … 

Maintenant lisez la réponse de DANIEL de Zebrastationpolaire ici .. Voila ses conclusions : 

– A défaut du Russe , apprenez l’Anglais pour lire The Moscow Times ou Vedomosti ! Ce sont des journalistes Russes et ils vous livrent l’info bien avant , et de manière beaucoup plus détaillée , que l’Envoyée spéciale ” de l’  Immonde ” qui somme toute aurait pu écrire cet article du fond d’une rédaction Parisienne . Et sans ” pertes en ligne ” ou ” d’erreurs de transmission ” . Il est toujours plus fiable d’écouter l’homme qui a vu l’Ours ( Russe bien sûr ! ) que celui qui a vu l’homme qui a vu l’Ours .

– A beau mentir qui revient de loin.

– Le système d’archivage des articles de The Moscow Times ou Vedomosti laisse à désirer : retrouver un article à partir de mots-clefs est parfois une tâche assez ardue deux ou trois jours aprés la publication de celui-ci. C’est pourquoi je ” garde sous le boisseau ” les articles interessants en créant mes archives personelles .
Peut être que Mme Jégo compte sur cette ” imperfection ” et laisse passer 10 jours avant de faire une traduction qui ne prendrait que quelques heures , privant ainsi ses lecteurs d’un accés à l’original ?
Un simple hyperlien pourrait pourtant remedier à ce problème !

A noter que en plus d’être un “contrefaçon” cet article de MJ a entrainé une réponse du ministre du développement régional (Victor Bassarguine) affirmant que

L’idée consistant à dépeupler artificiellement les villes russes centrées sur une industrie unique, frappées de plein fouet par la crise, est un “épouvantail” destiné à semer la panique “.
“Là où c’est nécessaire, nous fournirons une aide. Le dépeuplement est un épouvantail, c’est une mesure extrême”, a souligné M. Bassarguine.

Le problème des villes mono-industrielles avait été illustré par la ville de Pikalevo (région de Leningrad). Début 2009, ses habitants ont protesté contre l’arrêt des trois entreprises assurant la vie économique de la ville, qui avait laissé 4.000 personnes sans emploi (sur 21.000 habitants). Début juin les habitants de la ville ont barré une route fédérale en protestant contre l’arrêt des entreprises. 
Le premier ministre Vladimir Poutine avait réalisé une visite “coup de poing” dans cette ville. Actuellement, les entreprises de Pikalevo fonctionnent.
NDLR : cette affaire que j’avais expliqué sur mon blog dès sa sortie avait notamment inspiré le correspondant du Figaro à publier les vidéos sur le blog du figaro en Russie … 
Ca a du jacasser en rédaction à Paris ..

Leave a Reply

Your email address will not be published.