Nous sommes tous des Ossètes du sud !

Alors que la cérémonie des jeux olympiques vient de se terminer sous les regards de 3 milliards de téléspectateurs (un être humain sur deux), et que les ânes du “démocratisme totalitaire” tels Cohen-Bandit ou Robert Ménard affrontent des moulins, une opération militaire “essentielle” a lieu dans le Caucase, en Georgie, devenu depuis 2003 un des principaux champs de bataille entre la Russie et l’Amérique.

L’Ossétie, ou Alanie (des Alains) est un vieil état du caucase ‘reconnu’ par l’URSS. Lors de l’effondrement de cette dernière, l’Ossétie fut coupée en deux, entre son nord (sous contrôle Russe depuis 1774) et son sud, reconnu comme région autonome dès 1922 et intégré de fait à la Georgie. Lors de l’indépendance de la Georgie, celle ci coupa le statut d’autonomie de l’Ossétie qui de facto demanda son indépendance par référendum en 1992 afin d’être réunifiée à son nord resté lui dans la fédération de Russie. (CF carte ci dessous).


La révolution des roses de 2003 va compliquer la situation, le nouveau président aux ordres de washington, Mixeil Saakašvili ayant comme priorité de transformer son pays en satellite de l’OTAN, de se distancer de la Russie et de transformer la georgie (comme le kosovo) en lieu de passage des pipes caspiens. Malgré un second référendum en 2006, l’Ossétie ne se voit pas reconnaitre le statut d’autonomie et d’indépendance demandé, l’Amérique et l’Union Europeenne ne reconnaisant pas ce referendum, contrairement a la Russie. La situation s’est alors tendue jusqu’à cet été 2008 ou après divers accrochages, l’armée Georgienne a lancé le 7 aout au soir une offensive d’envergure sur l’Ossétie du sud afin de conquérir sa capitale Tskhinvali au motif de “restaurer l’ordre constitutionnel” dans la république.

24 heures plus tard, plus de 1.500 personnes ont été tués, des milliers de réfugiés ont fui les zones de combats … Mais les forces Georgiennes qui affirmaient avoir conquis la capitale dans la journée semblait amorcer un retrait de la capitale, chassés par la résistance Ossète qui a obtenue le soutien des cosaques du don et de plusieurs centaines de volontaires Ossètes !!

L’Ossétie n’est pas une petite région sans importance du caucase, c’est un point névralgique “essentiel” de la lutte entre l’Amérique et son projet néfaste pour le Caucase, et la Russie, garante de la paix adns cette région depuis 300 ans. Le soutien a l’Ossétie est une des pierres angulaires du refus de la contre attaque planétaire en cours, lancée par Washington et ses alliés “euro-turques” de l’OTAN.
La bataille en cours est la bataille pour l’Eurasie, la bataille finale contre les visées mondialistes criminelles de l’empire Américain. La résistance passe par “bouter” les Américains hors de cette zone, à rendre aux Grecs, aux Ossètes, et aux Arméniens ce qui leur est du ! La Georgie est en effet un des membres du GUAM et un des pions essentiels du contournement et de l’encerclement de la Russie (Europe de l’est, Ukraine, Caucase, Asie centrale). L’objectif de Washington est en effet de créer un espace “pan caucasien”fondé sur les autonomismes et les indépedantismes anti Russe. Cette stratégie de la dislocation des états en micro identités faibles et dépendantes est la politique appliquée en europe de l’est (ex yougoslavie et ex tchécoslovaquie) et au moyen orient (Irak dépecé en 3 états).

Ce n’est pas notre projet ! Nous refusons totalement la logique de guerre et de haine entretenue par le gouvernement pro-occidental de Tbilissi !

Si hier nous étions tous des Serbes, aujourd’hui nous sommes tous des Ossétes !

N’hésitez pas à consulter le site de la résistance Ossète : http://cominf.org/
Ainsi que le site de Radio-Ossétie : http://www.osradio.ru/

Leave a Reply

Your email address will not be published.