Réponse a André Gluksmann

Mr Gluksmann, une fois de plus, le 28 décembre dernier, vous vous êtes fendus d’un commentaire sur le pouvoir Russe dans le Figaro magazine, c’est la votre droit le plus absolu, la France fait partie de ces démocraties ou l’on a encore le droit de s’exprimer et à ce titre permettez moi de vous répondre et d’user du même droit que vous. Cela va faire 50 ans bientôt que nous vous entendons, ou plutôt devrais je dire subissons, dans le paysage médiatique francais. Lors de votre dernière apparition médiatisée, lors du grand meeting de soutien à votre nouvelle idole politique, le président Nicolas Sarkosy, vous êtes apparus fébrile. Vous faites en effet partie de ceux qui ont soutenu Nicolas Sarkozy à la présidence de la république Française, vous savez cette nation millénaire (la plus ancienne du monde), cette république des droits de l’homme que vous qualifiez de «dictature Fasciste» en 1972. A l’époque il est vrai, vous étiez trotsko-maoïste, vous sortiez tout d’une crise d’enfants gâtés, qu’on a même appelé une révolution ,je parle bien sur de mai 68. Évidemment à l’époque si l’on vous avait dit que vous prendriez la parole juste 30 ans plus tard devant le gratin le plus conservateur et bourgeois du pays pour faire barrage aux «socialistes trop hexagonaux» (on aura finalement presque tout entendu dans ce pays) et pour soutenir le candidat «descendant» de celui que vous combattiez à l’époque, vous ne l’auriez pas cru. Le plus affligeant est que tous vos «acolytes» de l’époque ont fini comme vous : pontes ou semi-pontes de l’établissement, en tout cas sur la photo dans les pages peoples des magazines showbiz, et en WE dans les Riads de milliardaires au Maroc. Funeste destinée pour ceux qui prônaient je vous re-cite «l’embrasement de l’Europe du capital». 

Il faut bien avouer que depuis vous avez su montrer patte blanche, de MAO à l’OTAN il n’y a qu’un (petit) pas que vous avez franchi d’un saut de microbe. En effet, en 1999 vos éructations serbophobes et votre soutien à l’intervention militaire de l’OTAN contre la République (relisez ce mot) de Serbie ont définitvement fait de vous un enfant de votre monde politique et surtout de votre siècle. Au passage, cautionner le bombardement de Belgrade par les troupes Allemandes, comme en 1941,(vous aviez alors quatre ans) ne semble pas vous avoir posé le moindre cas de conscience. Je vous laisse avec vos fantômes. Mais en France nous sommes habitués à tout, votre clone BHL à lui aussi un parcours hautement similaire au vôtre, soutien délirant du Soviétisme triomphant, puis Maoiste petit bourgeois et révolutionnaire de salon lors de mai 68, avant de logiquement se réfugier dans un atlantisme OTANesque, rassurant, sous les lumières du capital merveilleux de Bush et bientot de McCain……. Pour enfin prendre sa carte au PS. Seul, un irréductible résistant Belge, entarteur professionnel, l’a sans doute correctement traité et défini : «un pompeux cornichon». 

Mais passons, vous vous êtes trouvés un nouveau Génocideur à combattre, fut ce par les bombes des évangéliques d’extrême droite Américain ou de la nouvelle Wermacht ! Si j’ai bien compris, ce pauvre Vladimir Vladimirovitch aura simplement exterminé 20% de la population Tchétchène, interdit toute liberté d’expression et fait assassiner les dissidents, l’honnête Kodorovski , la pauvre Politkovskaia et j’en passe, ce ne sont la que les plus célèbres. J’ai déjà entendu (sur la forme) des accusations aussi sures et impressionnantes, lorsqu’en 1995 on accusait le soldat Serbe d’être spécialisé dans le Viol ethnique (ou aurait déjà du à l’époque utiliser le terme de viol «communautaire»). On a vu le brillant résultat … J’ai récemment reçu par la poste et ne me demandez pas pourquoi, ni comment, un torchon appellé «choc du mois», pamphlet de second ordre national catholique qui titrait : «peut on s’entendre avec les Russes ?». Il m’a semblé original de constater en le lisant que les inversions sémantiques du monde moderne illustrent parfaitement des retournements de vestes les plus étonnants. Pensez donc : les petits enfants des soldats volontaires du front de l’est souhaitent désormais un Youm Kippour entre «blancs» alors que les petits enfants des persécutés de cette même époque soutiennent désormais l’armée de nouvelle Allemagne (nouvelle Wermacht ?) contre ceux la même qui à l’époque les défendaient, et les protégeaient. Dois je vous rappeler que la famille de Madeleine Allbright-Korbelova a été sauvée grâce à des Serbes ? Bien sur que non, un homme de votre culture «sait» cela. Je vous cite cet exemple car tout simplement, les quelques articles (je n’ai pu aller par ennui au bout de ce canard) que j’ai lu m’ont fait penser à votre article tant sur le fond (Russophobie suintante) que sur la forme (caricaturalisme outrancier). Non Mr Glucksmann la Tchétchénie je vous le rappelle fait toujours partie intégrante de la fédération Russe et la grande majorité des Tchétchènes est opposée à l’indépendance car ils savent eux que les griffes du Wahabisme radical les menace, ainsi que de nombreux autres dangers. Ils savent aussi que Khattab, Bassaiev et consorts, vous savez ces gens de Kavkaz.org qui appellent sur leur site les Russes les Koufirs, ne SONT PAS Tchétchènes mais Jordaniens, Saoudiens et financés par l’extérieur. 
Non Mr Glucksman je doute moi que cela soit Mr Poutine et le Kremlin qui ai fait assassiner Mr Klebnikov et Mme Politkovskaia, et d’abord ou aurait été son intérêt puisque le résultat bien prévisible aurait été / est que ce soit justement vers eux que tous les yeux bovins du journaliste moyen se tournent. A qui profite le crime ? Après il y a le pauvre (et honnête) Kodorovski dont évidemment vous ne contestez pas les faits de condamnation judiciaire (qui oserait ?) mais vous contentez de dénoncer son incarcération qui serait … politique ! Vous savez, ce pauvre citoyen qui a été accusé par la Suisse de détournement de plusieurs milliards de francs suisses et ne comptait que céder des ressources naturelles du sol Russe à l’Amérique afin d’être encore plus riche et de faire de la politique ! Ben rien que ca ! 
Dans la Russie libre et démocratique telle que André Glucksman, intellectuel à la solde de l’OTAN et de l’UMP la concoit, quiconque est de l’opposition à VVP ne PEUT être condamné pour des faits averés. En absurdiland, tout est possible .. Et puis alors pour finir, évidemment, Mr Poutine est n’a pas reconnu la seconde guerre mondiale, Hiroshima, le goulag ou Auschwitz comme pire catastrophe géopolitique du siècle mais (selon vous) «la dissolution de l’Union Soviétique». DIANTRE ! Quel barbare ce Poutine ! Sachez que la phrase de Mr Poutine est la suivante : ……. » 25 millions de personnes se sont retrouvées à l’étranger sans moyens de subsistance, dans un climat de nationalisme croissant, dans une situation où ils ne pouvaient pas retourner en Russie, leur patrie historique, et ne pouvaient même pas voir leurs parents parce qu’ils n’ont pas l’argent nécessaire pour Acheter un billet de train ou d’avion. Ils n’avaient pas d’appartements en Russie. Ils n’ont nulle part où vivre et pas d’emplois. N’est-ce pas une tragédie? C’est ce que je voulais dire lorsque j’ai parlé de la tragédie de cette période. Vingt-cinq millions de citoyens soviétiques qui étaient Russes se sont retrouvés en dehors de la frontière de la Russie et personne ne s’en est occupé. C’est l’équivalent de la population d’un grand pays européen. Ils se sont retrouvés soudainement dans la position d’être des étrangers sans que personne ne se soucie d’eux.« 

Vladimir Poutine, le fasciste Russe qui assassine les journalistes et les Tchétchènes, celui qui emprisonne les honnêtes hommes d’affaires Russes se soucierait de son peuple ??!! Cela mérite surement une cellule à La Haye et une fin à la Milosevic, offerte par notre brillant système de justice internationale (et son corollaire médical visiblement). A ce que je sais en tout cas, en Sibérie, les condamnés ne meurent pas dans les cellules. Mais pour Mr GLUKSMANN, 110.000 japonais valent sans doute infiniment plus que 25.000.000 de Russes ! 
Quand au second conflit mondial, penser d’un Russe qu’il ne comprend pas la tragédie de cet événement historique traduit un cruel jugeote, je vous rappelle que 20.000.000 de Russes sont morts durant cette guerre, pour libérer cette Europe dans laquelle vous êtes né, et que vous vouliez incendier … 
Si la bêtise nous parle en lisant Times, c’est le mensonge et la haine qui nous frappent lorsqu’on lit certains articles du figaro magazine. 

Je ne vous salue pas, 

Alexandre Latsa

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation, France Leave a comment

Add a Comment