Soros, Maïdan et les Gilets Jaunes

Les #GiletsJaunes sont-ils le premier mouvement à utiliser les méthodes des révolutions colorées mondialistes pour rejeter ce même mondialisme Read more

Движение «Жёлтые жилеты», свидетельство французского раскола

В то время как Франция переживает невиданную на протяжении более полувека волну исторических протестов, анализ этого движения вызвал множество реакций, часть из которых ― ошибочна, поскольку основывается на том, что это движение вовсе не стихийное, а поддерживается из-за рубежа. Чтобы оценить события осени и декабря 2018 года во Франции, необходимо понять причины происходящего, а они сложны для понимания, Read more

Interview pour Al Jazeera sur Vladimir Poutine

Est-ce que l'Europe a raison de se méfier de Vladimir Poutine ? pic.twitter.com/q2e4lP5iPG — AJ+ français (@ajplusfrancais) 30 novembre Read more

Automne 2018 ~ Réflexions sur les Gilets Jaunes

Automne 2018 ~ Réflexions sur les Gilets Jaunes Habiter hors de France permet de prendre de la distance. Habiter hors de France, et en Russie, permet de mieux comprendre ce qui se passe et surtout ce qui devrait se passer en Read more

Photos Pictures

Tver — Eté 2010

Tver (Тверь) est une ville de Russie et la capitale administrative de l’oblast de Tver. Sa population s’élève à 410 400 habitants en 2010. D’abord simple fort, bâti par Vsevolod, prince de Vladimir, en 1182, Tver devint vers 1250 le chef-lieu d’une principauté particulière qui ne cessa d’exister qu’en 1490, sous le tsar Ivan III. Au XIVe siècle, Tver était l’une des principautés les plus importantes de la Russie et engagea une lutte sans merci contre Moscou, les deux principautés projetant d’unifier les terres russes. Cependant, les princes de Moscou, dont Ivan Kalita, avaient le soutien non négligeable de la Horde d’Or dont ils se proclamaient vassaux, alors que Tver se révolta plusieurs fois contre les oppresseurs mongols et chercha à s’allier à la Lituanie. À la fin du XIVe siècle Moscou
remporta cette compétition, en repoussant plusieurs invasions lituaniennes et en lançant une campagne militaire contre Tver, à laquelle participèrent les forces militaires de tout le Nord-Est russe. En 1380, les troupes de Tver, soumises, participèrent à la bataille du champ de Koulikovo sous le commandement de saint Dimitri de Don, prince de Moscou. Après la fondation de Saint-Pétersbourg en 1703, Tver, à mi-chemin entre les deux capitales, perdit toute son importance, se vida d’une partie de sa population et devint un simple bourg. La ville, détruite en 1763 (1768 ?) par un incendie, fut reconstruite dans le style néoclassique par Catherine II.

Ci dessus un marché du centre ville…

Vernissage dans le centre ville ci dessus..
Ci dessus, look très décontracté pour madame…
Ci dessus et dessous, le centre ville…

Tver est située sur la Volga. l’été la ville est tournée vers l’eau. Vous pouvez voir au premier plan une église
et plus au fond sur la rive d’en face des résidences donnant directement sur l’eau ! Certains propriétaires font du jet ski directement de chez eux.

En face la gare fluviale.. Et un jet ski devant…

Cette jeune maman a trouver un mode de transport écologique pour sa fille..

Sur les quais toujours un cinéma…
 
Un centre d’attraction sur les quais, les dernières photos de cette page sont prises de l’intérieur…
Le pont et derrière au fond la plage principale, vous pouvez apercevoir des gens qui bronzent sur l’herbe..


Douceur et chaleur, des jeunes femmes bronzent paisiblement au bord de la rivière, sans etre importunées..

Deux jeunes couples prennent le soleil au bord de la riviere…


La superbe plage de Tver…

En face de la plage, vue sur un monastère…

deux jeunes femmes font du pédalo et nous disent bonjour au passage..
Le sol est recouvert de ce Пух qui est une neige d’été.. Il s’agit en fait de pollen.

Posted on by Alexandre Latsa in Photos Pictures 1 Comment

Bilino — Ete 2010

Pendant que des incendies terribles rendaient la vie relativement difficile a Moscou a cause d;une intense fumée, petite escapade a quelques dizaines de kilomètres de la capitale, sur les bords de la Rivière Istra. L’Istra prend sa source à quelques 70 kilomètres au nord-ouest de Moscou, puis coule grosso modo en direction du sud.Sa surface s’étend sur 27,4 kilomètres carrés (autant que le lac d’Annecy en France). La rivière baigne la ville d’Istra.
Après un parcours de 113 kilomètres, elle finit par se jeter dans la Moskova en rive gauche, entre les villes de Zvenigorod et de Moscou, donc en amont de la capitale.
Bilino est quelque part par la, il s’agit d’un village traditionnel  bâti par un vieux croyant aujourd’hui décédé.


 

 

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Photos Pictures Leave a comment

Kazan — Ete 2010 (2)

L’islam s’y implante au 10ème siècle, introduit par des missionnaires du proche orient, mais les autres religions continueront d’y être pratiquées (…) Parmi toutes les républiques de la Fédération de Russie, le Tatarstan est sans doute celle qui représente et symbolise le mieux l’aspect pan-eurasiatique et multiculturel
de la Russie d’aujourd’hui. Le Tatarstan est une république mosaïque dans laquelle cohabitent nombre de peuples et de religions. Les Tatars
ethniques sont 50% de la population, les russes 40%, mais de nombreuses autres minorités y résident:Tchouvaches, Oudmourtes, Ukrainiens, Maris, Bachkires, Azéris, Biélorusses, Arméniens ou encore des minorités juives. Cette diversité ethnoculturelle traduit toute la réalité et la variété de la steppe. 

Vieilles maisons en bois…

Le collège Islamique.

La visite de Kazan, capitale du Tatarstan, déclenche en général une avalanche d’étonnements, de sentiments et de sensations aussi
contradictoires qu’inattendus. La ville a bien sur sans doute beaucoup changé depuis que ses premiers colons sont venus s’y installer il y a
plus de 13 siècles. Kazan est une ville en travaux, comme toutes les villes de la Russie d’aujourd’hui. Les immeubles neufs côtoient les
vieilles maisons en bois, symbole de la cohabitation entre l’ancien et le nouveau monde.

Sources : Kazan l’orientale 

Ci dessus, en face de ce quartier de vieilles maisons, des constructions modernes, près d’une mosquée..


Ci dessus, le chat dort, écrasé par la chaleur de cette journée..
 
La ville est totalement multiculturelle et multiethnique, elle comprend un centre islamique, 41 mosquées, 26 églises orthodoxes, mais également des églises catholiques, protestantes, une synagogue, un centre pour la consécration de Krishna et même un centre de prière du Bahaïsme!

Ci dessus, la ville a des canaux au centre ville..

Ci dessus et dessous, une architecture imprévisible et inattendue..

Ci dessous et dessus, la plage de KAZAN sur la Volga …

 He oui Kazan dispose d’une incroyable plage, avec vue sur le Kremlin.

 
Assis en terrasse dans le centre ville, le visiteur a du mal à distinguer les différentes influences, asiatiques, orientales et Slavo-chrétiennes, mais également postsoviétiques, tant elles semblent imbriquées et fusionnées. Observer la foule qui passe dans la rue permet
de faire des observations étonnantes. 


Ci dessous, «produit dans la république du Tatarstan»

Ci dessous, marché …

Ci dessus, jardin d’enfants avec une mini mosquée..

L’été à Kazan  apporte  quelque
chose de nonchalant, on s’y sent à mi chemin entre l’Asie et l’Europe, ou plutôt entre l’Europe et l’orient. Kazan pourrait faire penser à
Sarajevo, mais sa variante eurasiatique est bien particulière. La fusion des identités ethno-religieuses ne semble aucunement porter atteinte
aux traditions russes, par exemple sur le plan vestimentaire. Il n’est pas rare de croiser, par exemple, deux jeunes femmes musulmanes marchant
ensemble, l’une en foulard et l’autre en minishort. Kazan est l’avant-poste des polémiques vestimentaires, mais visiblement, sans que cela ne crée aucune tension visible. Les deux communautés principales de Kazan, Tatars et Russes, semblent vivre paisiblement leurs différences et leurs identités culturelles et religieuses, sans se les  opposer, ni les imposer à leurs voisins.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Photos Pictures Leave a comment

Kazan — Ete 2010 (1)

Parmi les villes atypiques en Russie qu’il faut absolument visiter, je
pense que Kazan est définitivement en tête de liste. Kazan, il faut bien
le reconnaître, n’est pas une ville comme les autres. Elle n’est pas
seulement la capitale du Tatarstan, cette incroyable province d’Eurasie
qui a une histoire riche et ancienne. (…) L’islam s’y implante au 10ème siècle, introduit par des missionnaires du
proche orient, mais les autres religions continueront d’y être
pratiquées. 

Kazan est plus que cela, elle est au 21ème siècle un miracle d’harmonie,
de fusion et de paix, a l’heure ou les tensions inter-communautaires et
interreligieuses empoisonnent la vie dans bon nombre de pays, en Europe
et ailleurs. 

 

Ci dessus, 3093 kilomètres jusqu’à La Mecque.

Jusqu’à Rome…

Le centre ville de
Kazan est traversé par une artère piétonne, qui mène au Kremlin. C’est
un ensemble architectural unique en Russie, mais aussi unique au monde.
La mosquée Qolcharify, plus grande mosquée d’Europe, y trône à côté de la cathédrale de l’Annonciation. Ce Kremlin exceptionnel est d’ailleurs au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Ci dessus, une Tatare en calot / béret tatar et mini-short..

 

Symbole de cette réussite, la Fédération internationale du sport universitaire (FISU) a retenu, Kazan, pour l’organisation de l’Universiade d’été de 2013, une compétition internationale universitaire multisports organisée par la Fédération internationale du sport universitaire.

Source : Kazan l’orientale

 

 
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Photos Pictures Leave a comment

Dans les rues après la parade ..

Au fur et à mesure que la journée avance, le centre ville redevient accessible et les moscovites envahissent les rues de leur ville. Les vétérans encore en vie marchent au milieu de cette immense foule qui leur parle et les remercie. Des jeunes et des moins  jeunes leur offrent des fleurs. Le spectacle de ces jeunes filles qui embrassent les vétérans avec un amour presque familial donne le frisson. Devant la flamme du soldat inconnu, une file immense et ininterrompue se forme, les gens viennent déposer des fleurs. En dehors des fleurs, on voit aussi partout dans la ville les petits rubans noir et oranges qui depuis 2005 accompagnent cette journée. Ce ruban, qui symbolise le courage et la victoire, date du 19ième siècle, c’est une création du Tsar Alexandre 1er. Il devait récompenser, dans l’armée, le «courage intrépide». Il a pris le nom de «ruban de Saint Georges» et pour le jour de la victoire, le 9 mai, les citoyens le portent, soit sur le revers des vêtements, soit sur le sac à main des femmes, ou
encore accroché aux antennes des voitures. Il témoigne maintenant du respect envers ceux qui sont tombés sur le champ de bataille durant la seconde guerre mondiale. Ce ruban est devenu une véritable institution, un symbole patriotique qui est même désormais porté toute l’année par certains Moscovites.
La liesse populaire continue dans la soirée, puisque des concerts et de nombreux événements ont lieu jusque tard dans la nuit. L’une des choses les plus incroyables est le calme et le civisme de la foule, pendant cette journée de célébration. Que l’on en juge, le 9 mai dernier près de 2,5 millions de Moscovites étaient dans les rues, jusqu’au grandiose feu d’artifice de la soirée, sans qu’aucun incident majeur ne soit répertorié.
Spectateurs sur le toit d’un kiosque
Jeunes Russes, portant la «Pilotka» (béret militaire)
» La mère patrie appelle»
Jeune défenseur de Novorossisk
» Merci : 1945 — 2010 «
Jeunes filles chantant des chansons militaires ..
Décorations murales en ville ..
Jeunes filles portant la «pilotka»
Vétérans marchant ..
Jeune Russe en «pilotka»
T-Shirt «pour la victoire»
Jeune Russe en «pilotka»
Vétérans
Drapeaux
Femme OMON —> Omonka ? ;)
Vendeuse avec un look très sovétique
» Merci grand père pour la victoire «
Les jeunes viennent d’offrir des fleurs à la «vétéran» assise sur le banc et qui sourit
Jeune défenseur de la patrie
Décoration près de la place rouge
Jeune enfant en T-Shirt Cuba et AK-47
Place rouge ..
.. Place rouge ..
.. Place rouge ..
Drapeaux sur la place rouge
Vers la place rouge
Queue pour aller déposer des fleurs devant la flamme du soldat inconnu ..
Suite de la queue ..
Arbre au Gum avec les rubans de St-Georges
Posted on by Alexandre Latsa in 9 мая, Articles en francais, Fêtes en Russie, Photos Pictures 1 Comment

Photos de la parade "en live ;)"

J’ai eu la chance d’être dans les rues de Moscou le 9 mai dernier, pour le 65ème anniversaire de la fin de la guerre. A Moscou et dans toutes les autres villes de Russie, le 09 mai est une journée qui n’est pas comme les autres. La ville entière est à l’arrêt, focalisée sur l’histoire. Les Moscovites assistent d’abord au défilé militaire qui passe devant le kremlin avant de continuer dans la rue Arbat. Sur le trajet, des milliers de spectateurs acclament les défenseurs de la patrie qui défilent aux cris de «Russie, Russie».
Posted on by Alexandre Latsa in 9 мая, Articles en francais, Fêtes en Russie, Photos Pictures 1 Comment

Helicotrip — Mars 2010

Istra (en russe : Истра) est une ville de l’oblast de Moscou, en Russie, et le centre administratif du raïon Istrinski. Elle est située sur la rivière Istra, à 56 km à l’ouest de Moscou, sur la voie ferrée Moscou – Riga. La ville compte 32 056 habitants en 2009.
Le magnifique monastère de la Nouvelle Jérusalem, également connu sous le nom de monastère de la Résurrection Voskressenski (Новоиерусалимский монастырь) est situé à Istra (Voir dernières photos).


Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Photos Pictures Leave a comment

Post attentats

Le 29 mars 2010 deux attentats survenus a h 52 et à h 36 ont créé deux explosions et ont fait 39 morts et 102 blessés dans deux stations de la même ligne du métro moscovite. Ils ont été revendiqués par Dokou Oumarov, le fondateur de l’Émirat du Caucase.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Photos Pictures Leave a comment

Kiji — 2009

Le patriarche de toutes les Russies Alexeï II avait dit avant sa mort que le nord de la Russie était son cœur spirituel. On comprend mieux
cette phrase après être allé en bateau, sur le lac Onega, de Petrozavodsk à l’île de Kiji. Cette traversée révèle toute la majesté de la nature en Carélie. En été seulement, le bateau de type Comèta file à 30 nœuds et il faut presque une heure et demie pour atteindre l’île.
L’apparition des bulbes des églises, à l’horizon, au milieu d’une nature qui semble sans fin est simplement indescriptible. L’île de Kiji, ce chef-d’œuvre de l’art religieux, est connue pour ses deux églises entièrement en bois, assemblées sans clous, vis ni aucune pièce métallique. Cet ensemble paroissial est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le visiteur francophone sera agréablement surpris de pouvoir entendre le prêtre orthodoxe de l’île, le père Nicolas, s’exprimer dans un français parfait.

Le visiteur francophone sera  agréablement surpris de pouvoir entendre le prêtre orthodoxe de l’île, le père Nicolas, s’exprimer dans un français parfait.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Carélie, Photos Pictures Leave a comment

Fete de la biere, Moscou — Ete 2009

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Photos Pictures Leave a comment