Dissonance fête ses 10 ans où "comment je suis devenu un agent russe !" :)

Alors que DISSONANCE fête ces 10 ans c’est l’occasion idéale pour revenir sur cette decennie d’écriture, de dénonciation des mythes sur la Russie mais aussi l’affrontement (gagné) contre la presse francaise qui a donné lieu à la naissance d’un Read more

Interview

Je participerais au #Libre Journal de la livre Europe sur radio courtoisie ce 15/08/2017 avec Xavier Moreau sur le thème "La #Russie au sein de l'Europe". Les francais de l’étranger peuvent écouter la Radio en direct sur le site internet Read more

L’intégration économique et politique de l'Eurasie : objectifs réalistes ?

  Veuillez-trouver ci dessous mon interview de ce début 2017 pour la lettre de l'Association Nationale des Auditeurs Jeunes de l'Institut des Hautes Etude de Défenses Nationales /// WWW.ANAJ-IHEDN.ORG Comment définir l’axe eurasiatique ? Je crois qu’il faut tout d’abord envisager cet Read more

OCS

Франция должна сделать разворот от НАТО к ШОС

images
Вступление в ШОС позволило бы Франции утвердить свои амбиции в Азиатско-Тихоокеанском регионе, восстановить статус континентальной и евроазиатской державы и обеспечить особые отношения с Россией в данном блоке, считает аналитик.

Франция заинтересована в том, чтобы вступить в Шанхайскую организацию сотрудничества, пишет французский аналитик Александр Латса в издании Sputnik.

Автор статьи отмечает, что после Второй мировой войны США стали распространять американский образ жизни по всему миру и продолжили этим заниматься после окончания холодной войны. Однако подобная политика не всегда проводилась умело и страна столкнулась с неожиданными трудностями, так как исторически это расширение сопровождалось слабостью ее господствующей позиции как примера для подражания.

«Она (Америка – прим. ред.) не смогла ни предвидеть, ни помешать необыкновенному росту Китая. В свою очередь, теракт 11 сентября произвел переворот в ее внешней политике, втянув страну в борьбу против радикального ислама», — считает Латса.

Новый цивилизационный конфликт разбил мечту о мире, в котором доминирует американская модель, а финансовый кризис 2008 года нанес, по выражению Латса, «смертельный удар» по этой идее. В этой ситуации Франции, являющейся членом НАТО, необходимо переосмыслить свою внешнюю политику, ведь альянс используется США в своих целях.

«В логике де Голля, рассматривающей новый баланс блоков при сохранении подлинного стратегического суверенитета, внешняя политика Франции могла бы пойти по оригинальному дипломатическому пути и сблизиться с Шанхайской организацией сотрудничества (ШОС)», — считает автор.

Латса напоминает, что это объединение в сумме занимает площадь, равную 37,5 миллиона квадратных километров, на которой проживает более 40% населения Земли и располагается 20% запасов нефти, 38% — природного газа, 40% — угля и 50% — урана.

По мнению аналитика, вступление в данный блок, во-первых, позволило бы Франции утвердить свои амбиции в Азиатско-Тихоокеанском регионе, лишив Америку исключительности как единственной страны Запада в данном регионе. Во-вторых, это дало бы возможность Франции восстановить статус континентальной и евроазиатской державы.

В-третьих, это позволило бы гарантировать особые отношения с Россией в данном блоке и «разрушить существующую логику, стремящуюся в будущем столкнуть Шанхайский блок (российско-азиатский) с Вашингтонским (евроамериканским), и избежать восстановления биполярного мышления, похожего на то, что мир знал с 1945 по 1991 год».

«В мире, где центр тяжести все быстрее сдвигается в сторону Азии, в то время как Китай готов принять на себя роль первой державы в мире, Франция могла бы, таким образом, доказать, что Европа помнит о том, что ее настоящее географическое продолжение – это Азия», — заключает Латса.
РИА Новости http://ria.ru/world/20150324/1054261830.html#ixzz3YEMWg5yE

Posted on by Alexandre Latsa in OCS, Статьи на русском, Франция Leave a comment

Des BRIC à l’OCS

Aujourd’hui 16 juin 2009 à eu lieu au coeur du continent Eurasien, dans la ville de Iekaterinbourg, frontière intra-continentale et infra-civilisationelle entre l’Europe et l’Asie, le double congrès de l’OCS et celui (historique car le premier) des BRIC.
L’OCS est galvanisé par le prêt Chinois et se préparerait à agrandir la famille des membres observateurs (Iran / Inde / Mongolie / Pakistan) au Sri lanka et àl a Biélorussie. L’organisation se présente comme une force régionale et continentale mais pour beaucoup elle est devenue une réelle»alternative orientale à l’otan«

********

Le sommet des BRIC (Brésil / Russie / Inde / Chine) aurait lui pour objectif de préparer à un ordre mondial plus juste, de favoriser le dialogue énergétique, d’augmenter la représentation des pays émergeants, et de contribuer à la réforme de l’architecture financière mondiale.

Que peut on dire des BRIC ?

- Les BRIC comptent déjà pour 22 % de l’économie mondiale et Goldman Sachs prévoit que leur PIB cumulatif sera supérieur à celui des pays membres du G-7 en 2027. (NB : es États-Unis représentaient 50 % de l’économie mondiale à la fin de la Deuxième guerre mondiale, ils n’en font que le quart aujourd’hui).
- La taille de l’économie chinoise a doublé à chaque huit ans au cours des trois dernières décennies. Malgré la récession mondiale, les économies chinoises (+6%) et indiennes (+4,5%) continuent de croître.
- La population des BRIC s’approche des trois milliards d’individus, la Chine et l’inde comptant à eux seuls 37 % de la population mondiale. En plus du poids des nombres, ces pays se sont considérablement enrichis au cours des dernières années. (Selon McKinsey Global Institute, le nombre de véhicules vendus en Chine passera de 26 millions à 120 millions de 2003 à 2020).
- Les BRIC contrôlent 42 % des réserves mondiales de change.
- La Chine est le premier créancier des États-Unis avec des réserves de 2000 milliards de dollars.
- Le seul fait que le président russe Medvedev entend soulever la question de la substitution du dollar a suffi à faire reculer aujourd’hui le billet vert face à toutes les autres devises.

Enfin il est à noter que les BRIC pourraient devenir très rapidement les BRIIC puisque l’indonésie pourrait rejoindre le groupe très bientôt. Indonésie qui est par ailleurs membre invité de l’OCS.
Enfin, le prochain sommet se tiendra au Brésil l’année prochaine.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, BRICS, OCS Leave a comment

Le temps de penser

Extraits :Il y a un épuisement général du modèle américain, un petit peu comme la fin du 19ième et le début du 20ième siècle avec la fin de l’hégémonie de la Grande Bretagne. Quand a l’Europe, elle a une crise d’identité qui va bien au dela de la question de l’élargissement car elle est fondamentalement une création de la guerre froide. Il s’agissait en effet de créer un «pendant économique» de l’OTAN. Mais à la fin de la logique historique des blocs, l’Europe est devenue une sorte de traductrice de la politique Américaine sur le continent, promouvant ainsi au coeur du continent.
Aujourd’hui l’hégémonie Américaine est en crise et le mondialisme aussi, quelle est l’identité de l’Europe ?

L’intervention en Afghanistan si elle est légitime dans sa «volonté» de réduire l’influence globale des Talibans impliquerait logiquement de travailler avec les pays «limitrophes» et concernés, comme la Chine, la Russie, les pays d’asie centrale et l’inde qui n’a pas interet a un pakistan déstabilisé. Qu’est ce que cela veut dire ? Cela veut dire se rapprocher de l’Organisation de la coopération de shanghai.


Il ne peut pas y avoir de démocratie si vous ne définisez pas un cadre… La démocatie implique la définion de ce qui est dedans et de ce qui est dehors. Et c’est ça fondamentalement la question de la souveraineté.


Il y a une tentative en Russie depuis l’intervention Américaine en Irak pour essayer de penser un cadre cohérent pour les relations internationales entre d’un côté la volonté de l’hyperpuissance Américaine et de l’autre l’idéologie de Bruxelles qui réduit les relations internationales à un simple respect de règles légales. Nous devrions regarder avec attention les textes Russes comme le discours de Munich de Vladimir Poutine qui traduit une pensée profondément Européenne mêlant démocratie, droit et souveraineté.


Mr Royal, Mr Bayrou et Mme Royal n’ont absolument pas repensé la politque étrangère de la France, nous sommes très loin du saut qualitatif nécessaire pour un réajustement de la position de la France dans le monde.Nous avons tous pensé le futur en regardant le passé, c’est le syndrome francais des années 30, il a mené à la défaite de 40.

Je suis par conséquent pessimiste sur l’avenir de mon pays.

On peut parler de cet espèce de parti de l’étranger pro-américain que nous avons dans notre pays. Ils ont détruits profondement le concept d’universalisme qu’il y avait dans les droits de l’Homme.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, OCS Leave a comment