Articles en francais

La presse francaise aggrave son cas.. :)

Les lecteurs de DISSONANCE savent que je m’intéresse énormément a la presse française et a la Russie. Une des thématiques principales de DISSONANCE est justement tout ce qui touche aux médias-mensonges.
Bien sur une bourde est possible, mais le souci avec la presse française est que la bourde devient la généralité. Ce jour on apprend par exemple que plusieurs «milliards» de personnes manifestent participent a une promenade anti-Poutine.. Quand je vous disais que les problèmes démographiques de la Russie étaient en voie de règlement ))))
Merci a Alexis :)

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation 6 Comments

Manipulation des images et guerre médiatique

L’article original a été publié sur Ria-Novosti
*
 
Beaucoup de lecteurs se souviennent de cette photo qui avait fait le tour des médias (l’agence Ria-Novosti l’avait publiée). On y voyait (lors d’une marche de l’opposition russe a Vladimir Poutine en date du  31/08/2010) une jeune fille qui hurlait au sol, ayant visiblement été bousculée et / ou battue par les policiers russes.

Pourtant, un célèbre blogueur russe du nom de Zyalt était sur place (on peut voir ses cheveux bouclés dans le coin inférieur droit de la photo ci dessus). On ne peut vraiment pas suspecter Zyalt d’être affilié au pouvoir russe ni à la police, voila néanmoins ce qu’ilécrivait après avoir assisté à la scène: «К слову о театре. Эта девушка легла на асфальт и, на радость фотокоррам, начала биться в истерике. В принципе, никто ее не трогал. Зато на фотографиях все будут думать, какие милиционеры жестокие, девушку избили». 
Traduction : «Quelques mots sur le théâtre, cette jeune fille s’est allongée sur l’asphalte et devant la joie des caméras présentes, s’est mise à devenir hystérique. Pourtant absolument personne ne l’a touchée, personne ne l’a malmenée mais tous penseront qu’un policier l’a sévèrement battue».
 
Surprenant pensez vous? Pas tant que ca finalement.  Figurez vous au contraire qu’il s’est passé presque la même chose pendant la manifestation de dimanche dernier lorsque des incidents ont opposé les forces de l’ordre à des «manifestants» venus cagoulés à la manifestation, visiblement pour  en découdre avec la police et créer des affrontements.
 
Exemple 1: Cette jeune fille qui a fait le tour du monde des médias. Les yeux bandés elle est emmenée sans douceur par un OMON russe. 
 
 
Cette image et bien d’autres ont été accompagnées de commentaires terribles sur les arrestations arbitraires de la police russe et la répression contre des manifestants pacifiques. Mieux, elle est utilisée comme étendard par une association qui organise depuis Paris une manifestation contre les soit disant «violences policières inouïes qui auraient accompagné l’intronisation de Vladimir Poutine pour son troisième mandat, contre des manifestants pacifiques».
Question : pourquoi cette jeune fille en robe à  t-elle été arrêtée?
Réponse : parce qu’elle a attaqué  la police a coup de pierres a bout portant, comme vous pouvez le voir en images ici. C’est finalement plutôt banal, ou que ce soit dans le monde on est arrêté si on lance des pierres sur la police pendant une manifestation.  Read more
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation, Ria Novosti 2 Comments

5 mythes Poutiniens sur Atlantico

Le site d’information Atlantico a publié un de mes articles sur les mythes qui entourent la gouvernance Poutine. l’article s’intitule : Cinq clichés sur le «Tsar» Poutine enfin démontés.
***

Aors que les élections présidentielles russes ont lieu ce dimanche, beaucoup de commentaires négatifs ont accompagné la décision de l’actuel premier ministre de faire un troisième mandat. Pour beaucoup d’observateurs étrangers, la personnalité deVladimir Poutine  est attachée à nombre de stéréotypes et de préjugés négatifs, souvent en corrélation avec ceux répandus sur la Russie  d’aujourd’hui. Pourtant il convient d’observer la séquence historique russe récente en prenant un peu de distance et un peu de hauteur, et en s’abstenant d’adhérer trop simplement aux mythes qui entourent «la Russie de Poutine». Voyons quelques chiffres et quelques réalités.

1er cliché : La Russie de Poutine serait un pays pauvre dans lequel la vie ne s’est améliorée que pour les riches et les oligarques.

Sous le gouvernement Poutine, les chiffres montrent que la pauvreté a nettement reculé. Le taux de russes vivant sous le seuil de pauvreté, est passé de 35 à 23%  de 2000 à 2004 et il était tombé à 12,8% fin 2011. Pour mémoire: il est à noter qu’en France, en 2007, 13,7%  de la population vivait sous le seuil de pauvreté. Pendant la décennie Poutine  (2000 a 2008) le pourcentage de la population vivant sous le seuil de pauvreté a baissé de 53,8%, le nombre de suicides de 30%, le nombre d’homicides de 39% et le taux de chômage de 68%, celui si s’établissant à 6,3% fin 2011. Sur la même période la surface d’habitation par habitant a augmenté de 15%, l’indice de production industrielle des produits manufacturés de 62.9%. Enfin la production agricole a elle augmenté de 231.5%. Dans l’opposition politique russe, personne ne conteste ces chiffres.

2e cliché : La Russie de Poutine ne se serait redressée que grâce aux matières premières.

En 1998 la dette publique a atteint 66% du PIB et le pays s’est retrouvé en défaut de paiement. La Russie a alors réalisé des coupes très importantes dans les dépenses publiques, et profité du rebond des marchés gaziers et pétroliers. Mais d’importantes réformes structurelles ont alors été menées comme le nouveau barème fiscal ou la promulgation de codes juridiques nouveaux comme les codes civil et douanier. À peine un an après la cessation de paiement du pays, la croissance est repartie à la hausse avec un taux moyen d’environ 7% pendant une décennie, jusqu’à la crise de 2008. De toute évidence, les réformes introduites à la suite de la crise de 1998 sont à l’origine de cette croissance, bien avant la montée en flèche du prix du pétrole. En outre la part  du secteur pétrolier et gazier dans l’économie devrait reculer de 22-24% à environ 17% dans les 10 ans à venir.


3e cliché : La Russie de Poutine serait un régime basé sur la corruption.

Après la chute de l’URSS, la Russie a connu une décennie de total effondrement politique, économique et social. Lors de cette période, des hommes d’affaires peu scrupuleux ont alors réellement pris le pouvoir et ont pillé les ressources du pays, ce sont les fameux oligarques qui se sont enrichis lors de privatisations en dehors de tout cadre légal. Lors de la reprise en main des affaires par Vladimir Poutine, sa première tache a été de reconstruire l’autorité de l’état, reconstruire un cadre légal et gérer une guerre enTchétchénie . Il est d’ailleurs curieux que la presse occidentale, qui fustigeait ces oligarques enrichis dans les années 90, s’est mise très curieusement à fustiger Vladimir Poutine, au moment ou celui-ci a commencé à les mettre au pas. Toujours est-il que cette reprise en main de l’état est à ce jour bien avancée et que la corruption (fléau historique et culturel russe) est déjà fortement endiguée par rapport a la décennie précédente. Elle concerne surtout maintenant la sphère publique, on peut donc dire qu’elle a été « civilisée ». L’état a entamé dans ce domaine une lutte qui sera longue et difficile.

4e cliché : La Russie de Poutine serait un pays ou les candidats pro-occidentaux ne peuvent agir politiquement, car le Kremlin les en empêche.

Les partis libéraux ont toujours pu librement participer aux élections et exister politiquement en Russie mais leur influence politique n’a cessé de baisser (12 % aux élections législatives de 1993, 7 % aux élections législatives de 1995 et 1999, 4 % en 2003, 2 % en 2006, 3% en 2011). Les élections législatives de 2011 ont confirmé cette tendance et ont montré que contrairement à ce que le mainstream médiatique occidental laisse penser, les courants politiques émergents sont en Russie des courants de gauche (parti communiste et gauche patriotique) ou nationalistes qui demandent les uns et les autres plus d’état, plus d’autorité et moins de libéralisme économique . Les partis libéraux ne séduisant, eux, qu’une minorité de la classe moyenne supérieure.

5e cliché : La Russie de Poutine serait un pays ou les élections sont truquées.

Les élections ont été truquées sous Eltsine. L’élection présidentielle de 1996 aurait du être remportée par le candidat du parti communiste Guennady Ziouganov et non pas parBoris Eltsine comme cela a été le cas. La Russie est un pays immense et on peut bien imaginer que les années de chaos de 1991 à 2000 ont été propices à bien des irrégularités électorales. L’aspect géographique et administratif du pays laisse aussi beaucoup de marge à des erreurs, ou des fraudes. Ce qui est certain, c’est que les élections sont de mieux en mieux organisées et de plus en plus surveillées. On peut donc en déduire que le niveau de fraude est de plus en plus « faible ». Les dernières élections législatives russes ont à ce titre sans doute été les plus justes de l’histoire russe contrairement à ce que beaucoup de journalistes ont affirmé. Pour s’en assurer il suffit de comparer les résultats finaux avec les très nombreuses estimations et sondages pré-électoraux. La grande majorité des observateurs étrangers a du reste reconnu le bon déroulement du scrutin. Bien sur les images d’une centaine de vidéos ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux, laissant penser à des fraudes massives. Pourtant la grande majorité des observateurs sérieux pensent que le niveau des fraudes a étéinférieur à 5% et que la plupart de ces fraudes ont eu lieu pour des raisons structurelles et systémiques, bien plus que politiques.

 

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Atlantico, Désinformation, Elections 2012, Mythes sur la Russie Leave a comment

La russophobie: le syndrome éternel des médias occidentaux

Mots clés: interview, Société
Igor Yazon
1.03.2012, 20:37
L’un de ces jours, la chaîne de télévision Euronews a diffusé un reportage sur l’action « le cercle blanc ». Les gens se sont rassemblées sur le trottoir de l’anneau des Jardins au centre de Moscou en se tenant par la main. 


L’un de ces jours, la chaîne de télévision Euronews a diffusé un reportage sur l’action « le cercle blanc ». Les gens se sont rassemblées sur le trottoir de l’anneau des Jardins au centre de Moscou en se tenant par la main. C’était presque 10km des gens, surtout jeunes, avec des écharpes et des rubans blancs accrochés aux vêtements. « La couleur blanche » c’est le symbole de l’opposition symbolisant les exigences d’organiser les élections justes en Russie le 4 mars. Les journalistes étrangers ont montré ces gens, ils les ont interviewés. Cependant, ils n’ont prêté aucune attention à ce que de l’autre côté du trottoir à cinq mètres de la « chaîne blanche » il y avait une autre chaîne humaine, sur le vêtement de ces gens il y avait des étiquettes avec les mots de soutien de Vladimir Poutine. Personne d’entre eux n’a été remarqué par les journalistes. Est-ce qu’il faut supposer quelle idée auront les sectateurs d’Euronews qui ont vu ce reportage de Moscou dans d’autres pays. C’est de cette attitude préconçue des médias occidentaux envers la réalité russe que notre correspondant Igor Yazon a parlé avec le blogueur et le journaliste français Alexandre Latsa. 
Cela ne fait pas longtemps qu’Alexandre est à Moscou et il nous a demandé de donner l’adresse de son site Internet. « Je voudrais que plus de gens dans le monde entier sachent la vérité sur la Russie », a-t-il expliqué sa demande. Voila l’adresse de son site : www.alexandrelatsa.ru
Источник: Голос России.
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation 3 Comments

L’opposition en images..

Samedi dernier a eu lieu a Saint Saint-Pétersbourg une marche de l’opposition qui a réunit quelques milliers de personnes. 
Le best-of en images ci dessous avec commentaires…

Cote a cote les deux figures montantes (?) de la scène politique russe (du moins sur internet): le nationaliste Alexey Navalny (a gauche de la bulbe avec l’écharpe) et l’ultra gauchiste Serguey Udaltsov (a droite de la bulbe avec la veste noire). A droite de Navalny, l’opposant libéral Garry Kasparov.
3 courants politiques très différents, opposés mais réunis sous la bannière: «La Russie sans Poutine». Bannière  dont vous apprécierez sans doute chers lecteurs les couleurs: rouge / blanc / noir.

***

Ci dessus, les militants du mouvement Levi Front (le front de gauche), masqués et regardez attentivement ce poing blanc sur fond noir, cela ne vous rappelle rien? Regardez le point en bas a droite concernant la Biélorussie…
Doit on y voir un lien avec les paroles de ce responsable du front de gauche qui récemment appelait de ses vœux une révolution orange en Russie? Ou avec les affirmations de Serguey Oudaltsov: «Si on nous trompe à nouveau, alors le 5 mars commencent les
manifestations. J’appellerai alors à lancer des grèves, à ne pas aller
au travail et à planter les tentes».

 ***
Ci dessus e ci dessous, les soi disant nationalistes russes, masques comme a gauche, et qui egalement appellent a une Russie sans Poutine. Durant la manifestation, Alexey Navalny a affirmé  «Nous allons faire une révolution pacifique». FranceTV reporte plusieurs centaines de nationalistes allaient jusqu’à faire par moment le salut nazi.

Cette alliance des nationalistes et des ultragauches/antifas vous étonne?

Relisez l’interview de ce militant du front de gauche: » Pilier des manifestations d’opposition, où il se considère comme «un allié temporaire des libéraux et des nationalistes», Dimitri est un militant du Front de gauche, qui ambitionne de construire un nouveau socialisme en Russie». 

***

Ci dessus les libéraux de Solidarnost ou les soutiens de Prokhorov…

***

Ci dessus les NazBols de l’Autre Russie dont le slogan très démocratique est une grenade. Les skinheads et autres radicaux rouge/bruns NazBols soutiennent Edouard Limonov et mènent aujourd’hui des actions communes avec l’opposition
démocratique et libérale, le Parti Communiste, l’extrême gauche, et
d’autres organisations de citoyens sur les thèmes de la défense des
libertés et des droits civiques et sociaux. Il attaque farouchement le
gouvernement de Vladimir Poutine et considère l’État, la bureaucratie et la police comme corrompus.

 ***

Ci dessus un exemple de revendications intelligentes » Fuck the system…»

Sources : l’excellent RIDUS

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation, Elections 2012 11 Comments

Poutine de 2010 a 2012

Décidément, après le candidat Ziouganovski, désormais on apprend du Figaro qu’il n’y avait pas de neige a Moscou il y a 15 jours (soit le 07 février 2012), et qu’on circulait en costume sans vestes… 
Problème évident puisque comme prouve ci dessous la photo date de… Juin 2010
*

Articles liés: 

Censure occidentale?
Mainstream médiatique et 04 février
La presse française et les titres orignaux
Mediasmensonges, les émigrants fantômes
«Le Figaro» et Vladimir Poutine
«Le Monde» et la Russie
Le climat des affaires en Russie
Des critiques malgré les bombes
La leçon des attentats

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation, Elections 2012 17 Comments

Le Figaro, et le candidat Ziouganovksi

Une du Figaro du 14 février sur la Russie, quand on vous dit qu’il ne faut pas être méfiant avec la presse Française.. :)
Car non il ne s’agit pas de Vladimir Jirinovski mais de Guennady Ziouganov.

Censure Occidentale?

Нашумевший в российской блогосфере ролик «Россия без Путина? Welcome to Hell!» (на утро сегодняшнего дня было свыше 550 тысяч просмотров — всего за 4 дня) был удален с YouTube.
Как говорится в сообщении сервиса, «видео удалено по причине нарушения правил Youtube в отношении шокирующего и непристойного содержания».


Après plus de 550.000 consultations , la vidéo » La Russie sans Poutine ? Bienvenue en enfer » a été censurée par YouTube .
Pour l’enregistrer et continuer de la regarder : http://62.213.86.242/


Un lien avec les récentes accusations du porte-parole du Comité d’enquête, Vladimir Markine, qui a dénoncé que les vidéos des fraudes commises lors du scrutin législatif du 4 décembre 2011 sont des trucages diffusés depuis un serveur américain?
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation 7 Comments

Main Stream Mediatique et 04 fevrier..

Cet article est inspiré de l’article Who ya gonna believe de Patrick Amstrong.
 
L’AP est comme chacun le sait l’une des principales agences d’informations généralistes de la planète. L’agence a pour slogan : “Depuis plus d’un siècle et demi, les hommes et femmes de l’Associated Press ont le privilège d’apporter la vérité au monde» (For more than a century and a half, men and women of The Associated Press have had the privilege of bringing truth to the world)
Le lendemain des manifestations a Moscou l’AP a affirmé«qu’un grand meeting anti-Poutine de 120.000 personnes avait eu lieu a Moscou selon les organisateurs», et qu’un meeting pro-Poutine: «n’a réuni que 20.000 personnes, dont une majorité de professeurs, d’employés municipaux de compagnies d’états ou  de militants syndicaux venus via des bus fournis par les employeurs».
Une recherche google de la phrase

“‘Putin drew no more than 20,000 people’ Moscow” renvoie déjà a prés de 7.000 sources dont de soi disant journaux sérieux, comme Globe et Mail (au Canada), Daily Mail, Guardian (Angleterre), NY Daily News, Fox, ABC, NPR, Time, Salon (USA); Hurriyet (Turquie); Drogheda (Irelande); India Times (Inde), etc.Voila donc la version de l’AP qui apporte la lumière et la vérité.

Maintenant les faits, têtus et qui vont a l’encontre de ce qui est écrit par l’AP.

1/ Tout d’abord les photos du meeting de l’opposition qui a réuni soi disant 120.000 personnes.

Un simple coup d’œil permet de voir que la place Bolotnaya n’était pas pleine et que la manifestation était sans doute moins importante qu’en décembre dernier. Manifestation du samedi 10 décembre place Bolotnaya (40 a 50.000 personnes).

 


Manifestation du samedi 04 février place Bolotnaya (50 a 60.000 personnes???).
Comme on peut le voir, la manifestation du 04 février n’a pas vu le double de manifestants comparé aux précédentes.

A titre indicatif, ci joint un calculateur de foule permettant de mesurer la potentielle foule maximale de cette place. On arrive difficilement a plus de 60.000 personnes, ce qui est le juste milieu entre les annonces des organisateurs (et de l’AP) qui prétendent 120.000 et la police qui prétend 35.000.


2/ Maintenant les photos du meeting pro-Poutine qui a réuni soi-disant seulement 20.000 personnes.

A titre indicatif, ci joint un calculateur de foule permettant de mesurer la potentielle foule maximale de cette place. On arrive a 100.000 personnes, un juste milieu entre les 20.000 de l’AP et les 190.000 de la mairie de Moscou. RIA-Novosti propose egalement une visite en 3D de la manifestation.

Enfin ce film a 01:10 est très parlant:

Mais rappelez vous, “Depuis  plus d’un siècle et demi, les hommes et femmes de l’Associated Press ont le privilège d’apporter la vérité au monde»

***

A titre comparatif, la presse française a presque été discrète, seul le Parisien s’est fendu d’une belle bourde en reprenant le chiffre de 120.000 manifestants pour l’opposition et en illustrant le tout avec une photo du meeting pro-Poutine! :0

Tellement ridicule et drôle que la presse russe sur le conseil d’un
observateur éclairé s’est fendu d’un article que vous pouvez consulter ici.

 

 

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation 3 Comments

Panorama des médias russes

Source: RIA-Novosti
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation, Medias, Без рубрики 25 Comments