Articles en francais

Balkans Infos et la Russie

La revue Balkans-Infos a eu la bonne idée de faire un numéro sur la Russie le mois dernier, en l’honneur de l’année croisée Franco-Russe.

J’ai l’honneur que mes «25 mythes» aient été repris a côté d’un texte de Natalia Narotchniskaia.

J’incite une nouvelle fois mes lecteurs à s’abonner à cette revue de très bonne qualité dont j’avais interviewé le fondateur Louis Dalmas sur ce blog en avril 2009.
Posted on by Alexandre Latsa in Année croisée France-Russie, Articles en francais, Désinformation 4 Comments

25 мифов о России

2010 год объявлен во Франции годом России, и я решил закончить 2009 год небольшим информационным обзором, в котором собираюсь показать, что многие цифры, которыми оперирует традиционная пресса, когда речь идет о России, совершенно ошибочны. Вот доказательства

1. При Путине только богачи и олигархи стали жить лучше, а бедные люди не ощутили роста уровня жизни

Это не так. Во время правления Путина бедность значительно уменьшилась. Количество россиян, живущих за чертой бедности сократилось в 35% до 23% с 2000 года по 2004 и упало до 13,5% в 2008 году (до кризиса).
2000 (Путин приходит к власти): 35%
2004 (окончание первого срока правления Путина): 23%
2008 (окончание второго срока): 13,5%
Обратите внимание, что в 2007 году во Франции за чертой бедности жили 13,7% населения.



2. Демографические тенденции в России таковы, что население страны сократится как минимум до 100 миллионов против нынешних 142 миллионов

Неверно. Часто можно прочесть о том, что в России низкий уровень рождаемости и высокий уровень смертности, а также велико число абортов и самоубийств, в результате чего Россия ежегодно теряет 700 тысяч жителей. Но это не так.
В 2005 году население России сократилось на 760 тысяч жителей – абсолютный рекорд.
В 2006 убыль населения составила «всего лишь» 520 тысяч человек.
В 2007 – «лишь» 280 тысяч.
В 2008 – население сократилось приблизительно на 116 тысяч
А в 2009 население увеличилось на 12 тысяч, рождаемость выросла на 3%, и это при том, что 2009 год был годом экономического кризиса. То есть меры, предпринятые Медведевым в 2005 году, имели просто ошеломляющий результат.
Таким образом, демографические перспективы России выглядят не более пессимистично, чем китайские или других стран Большой Семерки, как например Германии.


3. При Путине в России ухудшилась ситуация с правами человека, были убиты более 200 журналистов, и Россия вернулась к своему тоталитарному прошлому

Но эту точку зрения разделяют лишь 3% россиян! Во время правления Путина к несчастью были убиты 17 журналистов, но ведь это значительно меньше чем при Ельцине (30 журналистов).
По данным самого ЦРУ Россия стоит на 4 месте в мире по числу журналистов, убитых с 1992 года, но уже на 14 по соотношению убитых журналистов на душу населения, перед Израилем и Алжиром и сразу за Турцией, которая претендует на вступление в ЕС.
А по сравнению с другими постсоветскими странами Россия стоит на 5 месте (из 13), сразу за Латвией – страной-членом ЕС .


4. Российская экономика базируется исключительно на сырье, что и подтвердил размер рецессии в 2009 году

Никто никогда не отрицал, что Россия (наряду с другими странами) добывает и экспортирует сырье. Однако экономический кризис затронул Россию вовсе не из-за этого: поскольку эта страна с относительно закрытой экономикой, внутренний спрос там остался достаточно сильным, и в теории это может поддержать экономику.
А вот западные кредиторы, у которых брали в долг российские предприятия, весьма поспособствовали тому, что экономическое развитие страны было заморожено. Помимо этого, призывы Америки наложить на Россию санкции после операции в Грузии в 2008 году также вызвали рост экономической нестабильности, спровоцировав отток капитала (преимущественно англо-саксонского) с конца 2008 года по конец 2009.


5. Россия предательски напала на Грузию в августе 2008

В реальности же через несколько часов после того, как по телевидению всем жителям Грузии пообещали мир, танки открыли огонь по Южной Осетии. Действуя по наущению американских, украинских и израильских военных советников, грузины должны были убивать мирных жителей и солдат-миротворцев, которые находились там по мандату ООН. Несмотря на поток пропаганды, согласно которой агрессором была Россия, она лишь дала пропорциональный ответ. Более того, большая часть грузинской инфраструктуры (особенно энергетическая) не пострадала, не была затронута и столица Тбилиси.
Согласно результатам международного расследования, зачинщиком конфликта была Грузия – именно она первой открыла огонь по Осетии.
И еще вопрос: почему никто не обеспокоен тем, что в Грузии запрещают выступления оппозиции, арестовывают оппозиционеров и убивают грузинских оппозиционеров за границей?


6. Российские либералы и правозащитники не могут свободно заниматься политикой, потому что им мешает Кремль

Это не совсем так. Российские либералы всегда имели возможность участвовать в выборах, но их политическая популярность постоянно падала: 12% на парламентских выборах 1993 года, 7% на выборах 1995 и 1999, 4% в 2003, 2% в 2006…
Тем более, западная модель общества больше не привлекает россиян, которые много путешествовали (1/4 граждан России уже побывали в Европе), они больше сосредоточены на сохранении национального суверенитета. И, наконец, методы Каспарова и его сотоварищей – проведение нелегальных силовых акций протеста (они сознательно идут на аресты) с лозунгами на английском (которые без сомнения адресованы иностранной прессе) не внушают россиянам доверия.


7. Россияне расисты, сексисты и ненавидят Запад

Россияне не расисты уже постольку, поскольку живут в многонациональном и многоконфессиональном государстве. В России не больше (если не меньше) расистов, чем в других цивилизованных странах (Америке, Германии, Украине…)
Что до отношения к женщинам, то славянские общества матриархальны, и женщины играют здесь ведущую роль в экономике, и уже давно пользуются избирательным правом и правом на аборты. Россиянки начали голосовать на 30 лет раньше француженок!


8. Россия агрессивна по отношению к своим ближайшим соседям

В отличие от других империй, Россия никогда никого не завоевывала с оружием в руках. Кстати, многие граждане соседних государств были бы согласны на то, чтобы их страны вновь стали частью России.


9. В России эпидемия СПИДа

Повсюду пишут о том, что в России огромное число ВИЧ-инфицированных. На самом деле проверка населения уже практически закончена, то есть большая часть ВИЧ- инфицированных уже выявлена. Потолок был достигнут в 2002 году, с тех пор количество больных сокращается, если не считать группы риска (инъекционные наркоманы, проститутки, заключенные). Таким образом, несмотря на то, что эпидемия СПИДа остается важным фактором (как и во всех развитых странах), ситуация в России все же очень далека о того, что можно наблюдать в Африке южнее Сахары.


10. У народа с европейской рождаемостью и африканской ментальностью нет будущего

С чего вдруг? Падение рождаемости в постсоветский период – это результат ситуации 1990-х: экономического и психологического шока от распада СССР. С тех пор рождаемость поднялась до уровня нынешней европейской (см. пункт 2), и ничто не говорит нам о том, что завтра или послезавтра она не станет еще выше.
Что до сверхвысокой смертности, то она сейчас тоже снижается, и затрагивает только пожилых людей, что никак не сказывается на рождаемости, потому что у них уже есть дети и даже внуки.

11. Уровень социального неравенства приближается к царской России и усугубляется повсеместной коррупцией. С приходом к власти Владимира Путина эти тенденции только усилились

Российская экономика достаточно своеобразна – ее нельзя назвать ни абсолютно либеральной, ни абсолютно авторитарной. Это полуоткрытая и полузакрытая экономика, ее отличительной особенностью является сильное государственное присутствие и достаточно высокий уровень коррупции – этого никто не отрицает.
Тем не менее, с приходом Владимира Путина началась успешная война против олигархов. В 90-е годы западная пресса обличала олигархов, но переключилась на Путина, как только он начал борьбу с ними. Почему?
Как сказал один эксперт в области экономической безопасности во время форума во французском Сенате, «Время, когда в дверь стучали плохие парни в черных куртках, закончилось в 1995 году. В 2000-е годы на смену рэкетирам пришел административный ресурс (милиция и бывшие сотрудники спецслужб). В настоящее же время российский рынок практически вплотную приблизился к стандартам цивилизованного».



12. Россия самым жестоким образом подавляет чеченских борцов за независимость

Это неправда. После первой Чеченской войны (1995) и отступления русских, чеченцы de facto обрели независимость. Ситуация резко ухудшилась: пришлые исламисты (ваххабиты) начали терроризировать местное население и организовывать вооруженные рейды в соседние регионы, чтобы дестабилизировать весь Кавказ и создать там независимый от России исламский халифат. Поскольку Чечня находится внутри России, большинство чеченцев хотят не независимости, а мира. После окончания второй Чеченской войны республику держит в ежовых рукавицах Рамзан Кадыров, зато в регионе восстановлены мир и законность.


13. Советская космическая программа была создана руками немецких военнопленных

К несчастью для Германии, советская космическая программа была создана русскими (такими как Королев), и при этом у них не было плана Маршалла, который помог бы им восстанавливать страну после Второй мировой войны. А вот в Соединенных Штатах работали захваченные в плен нацистские ученые, один из самых известных – Вернер фон Браун (Wernher von Braun).

14. В России не было демократических выборов – Путин посадил на своем место марионетку-Медведева

Путина регулярно неточно переводят, вольно интерпретируют, часто называют диктатором и противником демократии. После того как Медведев был избран, пресса убеждала нас, что он ничего из себя не представляет, быстро уйдет в отставку или изменит законодательство так, чтобы Путин снова возглавил страну. В итоге ничего такого не случилось. Ни о какой отставке речи не идет. Дуэт Путина и Медведева существует с 2000 года (вот уже 10 лет).



15. Дальний Восток колонизирован китайцами, ситуация просто катастрофическая: скоро вся Сибирь отойдет Китаю!

Отношения России и Китая никогда не были плохими, несмотря на утверждения «западных экспертов». Для начала нет никакой китайской экспансии, о которой так любят рассуждать. Исследование, проведенное в 2008 году, позволило составить портрет типичного китайского иммигранта, вот что получилось: 60% — мужчины, у 20% есть высшее образование (в среднем по Китаю 12%), 94% работают и подавляющее большинство приехали из приграничных городов. Больше половины – предприниматели.
Главный вопрос: сколько их? По данным ФМС в 2006 году было 200 000, в 2007 – 320 000, причем многие – сезонные рабочие. Конечно, это без учета нелегалов, однако до сих пор, несмотря на вопли некоторых (Латынина, Гольц), на Дальнем Востоке России еще не было обнаружено ни одного китайского города-миллионера. Скорее всего, на Дальнем Востоке на 5 миллионов русских приходится порядка полумиллиона китайцев (2/3 из которых легальные мигранты и сезонные рабочие).
Даже если предположить, что китайцы решат выйти из Азии (что маловероятно) и пойти на конфликт с Россией (что еще более маловероятно), то российское военное превосходство (особенно ядерное) их быстро разубедит.


16. Россия показала себя ненадежным партнером, особенно в том, что касается поставок энергоресурсов (см. перебои в поставках газа)

Если мы попробуем как следует разобраться и понять, кто первый начал, окажется, что все как наоборот. Как русские должны были реагировать на расширение НАТО на восток, на признание независимости Косово, на отношение к русскому меньшинству в странах Балтии, на грузинскую агрессию, на цветные революции, которые спонсировало ЦРУ и т. д.?

То же самое и с перебоями в поставках газа, которые были спровоцированы Украиной, которая не заплатила России за газ, и начала «отбор» газа на своей территории.
Россия уже давно снабжает газом Турцию (с 2003 года по газопроводу Blue Stream) и никогда не было никаких проблем – это доказывает, что Россию нельзя считать ненадежным поставщиком и партнером.



17. Дискриминация русских в Эстонии и Латвии – это сильное преувеличение

Нет, многие европейские правозащитные ассоциации тыкали пальцем в ужасающее положение русского меньшинства. Русским чинят административные препоны, дискриминируют их язык, препятствуют трудоустройству и т. д.
В результате четверть населения этих стран лишена права на образование и даже права на получение гражданства! Не все они русские (но с советскими паспортами), и они становятся лицами без гражданства, апатридами, к которым относятся, как к гражданам второго сорта, и все это в самом сердце Европы.
В тех же странах терпят марши ветеранов СС, но запрещают советскую символику. Русских убивают, а ЕС молчит.


18. Российская армия абсолютно устарела, равно как и ее военная доктрина. Россия не в состоянии будет выдержать удар Китая или НАТО

В реальности все иначе: в настоящее время Россия активно развивает высокотехнологичное оружие – самолеты-истребители, тяжелые бомбардировщики, системы слежения, а также оружие массового поражения (ракеты булава, воевода) и т. д.
Война с Грузией доказала превосходство российской армией над армией страны, которой 5 лет помогало НАТО.
Новая военная доктрина вполне современна и связана со «стратегией 2020», недавние предложения Кремля относительно новой стратегии Европейской безопасности весьма разумны и плодотворны. А планы по модернизации армии впечатляют.



19. Гражданское общество было уничтожено при Путине, вся судебная система «под колпаком»

На самом деле количество судебных исков значительно возросло с 1999 года. За последние 10 лет их стало в 6 раз больше! В России прошла судебная реформа и истцы выигрывают 71% исков против государства. Существуют и бесплатные юридические консультации.
Представление о том, что в России притесняют неправительственные организации сложилось после того, как в 2004 из страны выставили Freedom House – за то, что НПО не платила арендную плату. Но ведь мы знаем, что подобные НПО участвовали в организации оранжевых революций, поэтому вполне естественно, что власти воспользовались первой же возможностью, чтобы их запретить.


20. Ходорковский был арестован и несправедливо осужден из-за того, что он был эффективным менеджером, западником и либералом

Ходорковский был осужден за мошенничество (коррупция, подкуп, уход от налогов). Более половины россиян считают, что он осужден справедливо (54% в 2006 году).
Ходорковский поставил под угрозу российские национальные интересы, потому что собирался продать ЮКОС компании Exxon, то есть собирался продать российское сырье, ему не принадлежащее, американской компании, и все это накануне холодной войны. Более того, после ареста, его личные средства были переданы Ротшильду, и это вполне естественно, поскольку Ходорковский связан с американскими неоконсерваторами, приближенными к Бушу.


21. Ельцин был настоящим демократом

Он даже влез на танк вместе с теми, кто стрелял по Думе, где депутаты (коммунисты) противостояли его либерально-коррупционным реформам. Потом он без подготовки объявил войну Чечне и проиграл. Министрами он назначал некомпетентных воров, олигархи обогащались в то время как народ нищал, а кавказская мафия захватывала контроль над страной.


22. Россия использует свои энергоресурсы, чтобы держать в узде соседей и извлекает политическую выгоду из энергетической экспансии

Поставщик имеет право устанавливать тарифы, а клиенты – платить или нет. Если уж какая страна и использует энергетику в политических целях, то это Америка, которая позволяет себе бомбить Ирак и Афганистан.


23. Россией правят неокоммунисты, евразийцы и националисты, которые больше всего ненавидят Запад и Европу

Российская политическая система очень отличается от европейской. Политический спектр очень широк даже в рамках одной партии. Однако правда, что русские очень патриотичны и это проявляется в партиях как правого, так и левого толка.
Когда у Владимира Путина спросили, какой идеологии он придерживается, он ответил: «Не кажется ли вам, что идеологии причинили уже достаточно зла?» Недавно Сергей Лавров заявил, что Россия является частью европейской цивилизации.


24. К 2050 году Россия станет исламским халифатом

В реальности все совсем иначе: этнические русские составляют 80% населения страны. Согласно проведенному в 2006 году опросу, лишь 6% граждан России считают себя мусульманами, подтверждая пословицу: «В России Коран растворился в водке». Тем более что даже в традиционно мусульманских регионах России (Татарстан, Башкортостан) «россияне славянского происхождения» составляют более 50% населения.


25. Березовский позволил Путину прийти к власти, а потом они поссорились и теперь он не может вернуться в свою страну

Генерал Лебедь сказал: «Березовский — апофеоз мерзости на государственном уровне: этому представителю небольшой клики, оказавшейся у власти, мало просто воровать — ему надо, чтобы все видели, что он ворует совершенно безнаказанно». Лебедь погиб в авиакатастрофе.
Журналист журнала Forbes Пол Хлебников написал книгу «Крестный отец Кремля Борис Березовский, или История разграбления России», в которой рассказал о связях Березовского с мафией. Пола Хлебникова убили.
Березовский был замешан во многих грязных делах и нераскрытых убийствах. Ордеры на его арест выписаны в России и в Южной Америке. Не удивительно, что многие на Западе защищают этого «великого демократа».

Posted on by Alexandre Latsa in Désinformation, Статьи на русском 20 Comments

Les 25 mythes Russophobes

A l’occasion de l’année de la France en Russie, en 2010, j’ai choisi de terminer l’année 2009 sur une petite synthèse du travail de re-information et de décodage de la scène Russe, effectué via ce blog. 
L’idée de cet article m’a été soufflée par Anatoly de sublime oblivion, qu’il en soit remercié. 
 
Cet article tombe à point puisque le Figaro vient de publier avec de l’encre «orange» un article qui me permet d’attribuer à son auteur le prix du Russophobe de l’année. J’incite tous mes lecteurs à signaler leur mécontentement au Figaro, soit en contactant directement le journal, soit en postant un commentaire à la suite de l’article. Seul ce travail commun et quantitatif peut avoir une influence sur les contenus des articles, alors manifestez vous !
 
Voila ce sera tout pour 2009. 
 
Je souhaite à tous mes lecteurs une bonne fin d’année, je les remercie de leur soutien grandissant et leur confirme ma grande détermination à continuer mon travail en 2010, avec de nombreux projets pour rendre le blog plus populaire, plus interactif, et avec sans doute l’arrivée de nouveaux participants ;)

 

**



1 — Sous Poutine, la vie ne s’est améliorée que pour les Riches et les Oligarques, et les pauvres n’ont pas vu une augmentation de leur niveau de vie.

 

Faux, sous le gouvernement Poutine, la pauvreté a considérablement diminué. Le taux de Russe vivant sous le seuil de pauvreté est passé de 35 à 23% de 2000 à 2004 et était tombé à 13,5% en 2008 (avant la crise). 

2000 (arrivée de poutine au pouvoir): 35% 

2004 (fin du premier mandat Poutine): 23%
2008 (fin du second mandant Poutine): 13,5%
Mémo : Il est à noter que en France en 2007 : 13,7% de la population vivait sous le seuil de pauvreté. 
 
2 — La spirale démographique Russe devrait voir la population de ce pays diminuer à moins de 100 millions d’habitants contre 142 millions aujourd’hui. 

Faux. Il est très fréquent de « lire » en effet que le taux de natalité est bas, que le taux de mortalité est élevé, ainsi que le taux d’avortements et de suicides, et que la Russie perdrait inexorablement 700.000 habitants par an. Pourtant ce n’est pas le cas.
En 2005 la population russe a décrue de 760 000 habitants, ce qui était le record absolu.
En 2006 la baisse n’a été « que » de 520 000 habitants.
En 2007 la baisse n’a été « que » de 280 000 habitants.
En 2008 la baisse est de a peu près 116.000 habitants
En 2009 la population a augmenté de 12.000 personnes, la natalité ayant augmenté de 3% sur l’année 2009 et ce malgré la crise économique. Les mesures Medevedev de 2005 ont donc eu un résultat absolument foudroyant.
Mémo : Aujourd’hui les prévisions démographiques Russes ne sont donc pas plus pessimistes que celles de la Chine ou bien de pays du G7 comme l’Allemagne.
 
3 — Sous Poutine en Russie il y a une baisse des droits de l’homme, plus de 200 journalistes ont été assassinés etla Russie revient à son passé « totalitaire ». 

Pas de chance seulement 3% des Russes sont d’accord avec ce point de vue ! En plus si sous le règne de Poutine 17 journalistes ont malheureusement trouvé la mort, c’est bien moins que sous Eltsine (30 morts).
Selon la CIA elle-même , si la Russie est le 4ième pays au monde pour le nombre de journalistes tués depuis 1992, elle n’est que 14ième au ratio du nombre de journalistes assassinés / nombre d’habitants dans le pays, devant Israël et l’Algérie et juste devant la Turquie qui prétend entrer dans l’UE.
Egalement, au classement des pays ex URSS, la Russie n’est que 5ième (sur 13) derrière un pays membre de l’UE, la lettonie.
Enfin il faut rajouter que en 2009, au classement du nombre de journalistes emprisonnés, la Russie est  au même niveau que le Vietnam ou encore la Turquie, candidat à l’UE.



4 — L’économie Russe est basée uniquement sur les matières premières, et la sévérité de la récession de 2009 l’a bien montré.

 

Personne n’a jamais nié que la Russie (comme d’autres états) est  extracteur et exportateur de matière première. Néanmoins ce n’est pas cela qui a contribué à ce que la Russie subisse la crise de 2009, puisque son économie est relativement fermée et que la demande intérieure est restée forte, ce qui  permet théoriquement de soutenir l’économie.
Par contre les coupures de crédits par les banques occidentales (chez qui les sociétés russes avaient empruntés) ont grandement contribué à freiner le développement économique du pays. En outre, les  appels du département Américain en 2008 a sanctionner la Russie  après l’affaire Georgienne ont grandement contribué à accroitre l’instabilité économique et faire sortir les capitaux de fin 2008 à fin 2009 (anglo saxons en grande partie).



5 —

La Russie a brutalement envahie la Géorgie en aout 2008.

 

En réalité quelques heures après son discours télévisé promettant à tous les habitants de la Georgie la « paix », les chars ouvraient le feu sur l’Ossétie. Aidé par des conseillers militaires et mercenaires Américains, Ukrainiens et Israéliens, ces attaques allaient tuer des civils et des soldats de maintien de la paix sous mandat de l’ONU. Malgré toute la propagande à vouloir laisser paraitre que c’était la partie Russe l’agresseur, la réponse militaire Russe a été juste et proportionnée. Plus que tout, le gros des infrastructures Georgiennes a été épargné (notamment énergétiques) et la capitale pas touchée.
Le rapport de la mission internationale sur ces événements à rendu un rapport le 01 10 2009 affirmant que la Géorgie était à l’origine du déclenchement des troubles militaires et avait la première ouvert le feu (sur l’Ossétie).
En outre, de nombreux trucages photos à destination des Occidentaux ont été fournis, par exemple ici, la ou ici.

Question : pourquoi personne ne s’émeut des manifestations interdites de l’opposition Georgienne, des arrestations d’opposants et des assassinats d’opposants Georgiens à l’étranger ?


6 — Les « libéraux » Russes sont les défenseurs des libertés individuelles et ne peuvent librement agir politiquement car le Kremlin les en empêche.

 

Ce n’est pas tout à fait exact, les libéraux Russes ont toujours pu librement participer aux élections et exister politiquement en Russie mais leur influence politique ne cesse de baisser (12 % aux élections législatives de 1993, 7 % aux élections législatives de 1995 et 1999, 4 % en 2003, 2 % en 2006 ..)
En outre le modèle de société calquée sur l’occident n’attire « plus » une population Russe qui a beaucoup voyagé (1/4 des citoyens est déjà allé en Europe) et est consciente de ses intérêts a ne pas brader la souveraineté nationale. Enfin les méthodes des kasparov et consorts à organiser des manifestations coup de poing manifestation déclenchées sans autorisations légales (de façon à être délibérément arrêtés) et avec des banderoles en Anglais (à destination des médias étrangers sans doute) ne le rendent pas du tout crédible aux yeux des Russes.



7 — Les Russes sont des racistes, sexistes et haïssent l’Occident.
Les Russes ne sont pas racistes puisque leur pays est absolument multi ethnique et multi confessionnel. Il n’y a pas plus (sinon moins) de racistes en Russie que dans les autres pays dits civilisés (Amérique, Allemagne, Ukraine ..).
Quand aux femmes, les sociétés Slaves sont matriarcales, les femmes y jouent un rôle économique essentiel, et jouissent du droit de vote et à l’avortement depuis bien longtemps. Pou le droit de vote : 30 ans avant les Françaises !


8 —

La Russie est agressive avec ses voisins géographiques proches.

 
Contrairement aux autres grandes superpuissances, la Russie n’a jamais envahi militairement un autre état. Enfin, de nombreux ressortissants des états voisins seraient d’accord pour que leur état ré-intègre la fédération de Russie .


9 -  La Russie est frappé par un SIDA endémique.
On lit partout que la Russie comprendrait une part énorme de sa population séropositive etc En réalité, le scan (test) de la population est presque terminé et le gros des séropositifs à été identifié (donc testé). Le plateau a été atteint en 2002 et la tendance depuis est à la baisse sauf dans certaines populations très identifiés (narcomanes par injections, prostituées, prisonniers..)
Par conséquent l’épidémie de sida si elle reste importante (comme dans tous les pays développés) semble sous contrôle et ne devrait pas prendre une tournure sub-saharienne. 


10 — Une nation avec une natalité de type européenne et une mortalité à l’Africaine ne peut avoir aucun avenir.

 

Et pourquoi cela ?
La baisse de la natalité post soviétique est due à la situation économique des années 90 et au choc moral et économique créé par l’effondrement de l’URSS, hors depuis cette période la natalité est remontée et de type Européenne aujourd’hui (point 2), rien ne dit qu’elle ne soit pas plus élevée demain ou après demain.
Quand à la surmortalité, elle est aujourd’hui est néanmoins en baisse et ne touche que les hommes âgés de cette période, hors ceux la ne contribuent pas à la natalité Russe (ils sont déjà pères, voir grand pères).



11 — L’inégalité est en Russie très forte, du niveau de

la Russie Tsariste et cela est aggravé par une corruption endémique. Tout cela s’est aggravé depuis l’arrivé de Poutine au pouvoir.

 

L’économie Russe est une économie originale, ni totalement libérale, ni  totalement autoritaire. Elle est une économie mi ouverte, mi fermée, est marquée par un très fort  interventionnisme de l’état et une corruption relativement élevée, ce que personne ne le nie.
Néanmoins depuis l’arrivé au pouvoir de Vladimir Poutine, la guerre contre les « oligarques » a été menée avec succès. La presse Occidentale, qui fustigeait ces oligarques enrichis dans les années 90 s’et mise très curieusement a fustigé Poutine lorsque celui-ci à commencer à les mettre au pas. Pour quelles raisons ?
Plus sérieusement, comme le précisait le président d’un groupe de sécurité économique lors d’un forum au sénat Français : «  le temps où de méchants garçons en blouson noir venaient frapper aux portes est révolu depuis les années 1995. Le temps est également révolu -depuis les années 2000- où les acteurs informels « rouges » (c’est-à-dire les administrations telles que la police ou les associations des anciens des Services spéciaux) remplaçaient les acteurs informels « noirs ».  L’époque actuelle est presque celle des relations de marché civilisées en Russie ».



12 —

La Russie a réprimée dans la violence la plus terrible l’insurrection tchétchène dont les combattant ne souhaitaient que l’indépendance et sortir du Giron Russe.

 

Faux, après la première guerre en Tchétchénie (1995) et le retrait Russe, les Tchéchènes vivaient une indépendance de facto. La situation a terriblement dégénèré, des groupes mafieux islamistes sous influence étrangère (wahhabites) ont commencé à terroriser la population et des raids militaires ont été effectués par des milices dans les états voisins pour tenter de déstabiliser le Caucase et établir un califat islamiste, indépendant de la Russie. Hors la Tchétchénie se situe « en » Russie et la grande majorité des Tchétchènes ne veut pas l’indépendance mais la paix.
Depuis la fin de la seconde guerre de Tchétchénie, le pays est dirigé par Ramzan Kadyrov d’une main de fer, mais un état légal existe, le pays est presque pacifié et la reconstruction quasi terminée.



13 — Le programme spatial Soviétique a été développé par des « prisonniers » de guerre Allemands.

 

Malheureusement pour l’Allemagne, le programme Spatial Soviétique est le fait des Russes (comme Korolev), qui n’ont eux pas bénéficié du plan Marshall pour reconstruire le pays après la seconde guerre mondiale. A l’inverse, de nombreux prisonniers Allemands ont été capturés et utilisés aux Etats-Unis pour contribuer au développement, le plus célèbre étant le savant nazi Von Braun.
 

14 —

La Russie n’a pas permis de transition démocratique, Poutine à mis en place sa marionnette Medevedev.

 

Poutine est régulièrement mal traduit, volontairement mal interprété et systématiquement présenté comme un « dictateur », un « non  démocrate ». Lorsque Medvedev a été élu, la presse nous a assuré qu’il n’en était rien, que rapidement celui c i allait démissionner, ou changer la loi afin que Poutine soit de nouveau au pouvoir. Au final il n’en a rien été, il ne s’agissait une fois de plus que de dénigrements. Le duo Poutine-Medvedev marche main dans la main depuis les années 2000 (il y a 10 ans). 



15 — La situation est catastrophique en extrême orient, colonisé par les Chinois, demain

la Sibérie sera entièrement Chinoise !

 

Les relations Russo-chinoises n’ont jamais été mauvaises, malgré ce qu’affirment les « spécialistes Occidentaux ».  Tout d’abord il n’y a pas une «invasion» de Chinois comme on aimerait nous le faire croire. Plus surprenant, une étude de 2008 a tracé le portrait d’un «migrant Chinois Typique, en interrogeant 1000 personnes dans toutes les grandes villes de Russie. Voila ce qu’il en ressort : 60% sont des hommes, 20% ont une éducation supérieure (la moyenne Chinoise étant de 12%). 94% travaillent et la grande majorité est issue des villes frontalières dela Russie. Plus de la moitié sont auto entrepreneurs et font du commerce. 

La grande question est «combien» sont-ils ? D’après le FMS, 200.000 en 2006 et 320.000 en 2007, dont de nombreux travailleurs saisonniers. Bien sur cela ne compte pas les clandestins mais jusqu’à présent, malgré les hurlements de certains (Golts, Latynina..) pas de ville millionnaire Chinoise n’a été découverte en extrême orient Russe. Néanmoins un chiffre de 500.000 (dont les 2/3 de migrants légaux et saisonniers) semble être un chiffre raisonnable.  » En face» de cela il y a 5 millions de Russes.  

 
Même si les Chinois devaient abandonner leur « objectif » du sud est asiatique (ce qui est improbable) et chercher un conflit avec la Russie (encore plus improbable), la supériorité militaire Russe (notamment nucléaire) est largement dissuasive.



16 —

La Russie à prouvée qu’elle n’était pas un partenaire fiable pour l’oues, notamment pour les approvisionnements énergétiques (cf : les coupures de gaz).

 

Lorsque l’on regarde en détail  « qui » à réellement agressé l’autre on est en droit de penser l’inverse en fait. S’est t’on posé la question de savoir ce que due doivent penser les Russes de l’extension à l’est de l’OTAN, de l’affaire du Kosovo, du traitement des minorités Russes dans les pays Baltes, de l’agression militaire Georgienne, des révolutions de couleurs financées par la CIA etc) ?
De la même façon, les coupures d’approvisionnements de l’hiver dernier ont été déclenchées par l’Ukraine qui n’a pas payé la Russie pour le gaz qu’elle a acheminée sur « son » territoire.
La Russie alimente depuis très longtemps la Turquie en gaz (depuis 2003 via Blue Stream) et il n’y a jamais eu de tels problèmes, preuve s’il en est que la Russie est un partenaire et un fournisseur fiable.



17 — Les Russes exagèrent les accusations de « discriminations » qui frapperaient leurs ressortissants en Estonie et en Lettonie.

 

Non, de nombreuses associations des droits de l’homme Européennes ont pointé du doigt la terrible situation de ces minorités Russes, brimées à différents niveaux : administratifs, linguistiques, pour l’accès au travail etc.
La conséquence est que dans ces états ¼ de la population est coupée d’un droit à l’enseignement et n’a même pas accès à la citoyenneté ! Certains n’étant pas Russes (ils ont les passeports Soviétiques), ils se retrouvent « sans » nationalités, apatrides et traités comme des citoyens de seconds rangs, le tout au cœur de l’Europe.
Dans ces mêmes états, des marches de vétérans SS sont tolérés et les monuments Soviétiques sont effacés, des russes sont tués et l’UE ne dit rien.
 
18 - Le potentiel militaire Russe est totalement obsolète, sa doctrine militaire également et la Russie serait incapable de « tenir » une éventuelle confrontation avec la Chine ou l’OTAN.
La réalité est autre : la Russie développe actuellement une quantité d’armes de toutes sortes et de très hautes technologies, que ce soit les chasseurs militaires, les bombardiers lourds, le matériel de surveillance ou encore les armes de destruction massive (boulava, voivoda).. etc.
La guerre en Géorgie a prouvé la supériorité militaire de l’armée Russe sur une armée entrainée et « aidée » par l’OTAN depuis 5 ans.
La nouvelle doctrine militaire Russe est tout sauf obsolète et liée au « plan 2020 », les propositions récentes du Kremlin sur un « nouvel ensemble de sécurité continental » étant au contraire visionnaires et futuristes.  Enfin, le plan de modernisation de l’armée est considérable.



19 — La société civile a été annihilée par Poutine, et le système judiciaire est « tenu ».

 

En réalité, le nombre de plaignants allant au tribunal à considérablement augmenté entre 1999 et 2009 puisqu’il a été augmenté par six ! Le système des « jurés » a été introduit en Russie et les plaignants gagnent désormais 71% de leurs procès contre l’état. De plus un système d’aide juridique gratuite existe.
L’image des ONGs brutalisées par le pouvoir vient de l’expulsion de la Freedom House en 2004 pour non paiement de loyer. Mais quand on sait les activités révolutionnaires oranges de telles associations, il est normal que le pouvoir est saisi la « première » occasion pour les faire interdire.



20 — Khodorkovsky  a été injustement arrêté et détenu alors que c’était juste un entrepreneur efficace et ouvert aux idées libérales de l’Ouest.

 

Khodorkovsky est détenu pour des comportements frauduleux, illégaux (corruption, soudoiement, détournement et évasion fiscale..). Plus de la moitié des Russes jugent normal son arrestation. (54% en 2006).
Khodorkovsky a également mis en péril l’intérêt national Russe puisqu’il avait prévu de céder Youkos à Exxon, cédant ainsi les matières premières Russes (qui ne lui appartenaient pas) à une société Américaine, le tout au lendemain de la guerre froide. En outre, ces avoirs « personnels » ont été après son arrestation été transférés à Rothschild ce qui semble normal finalement, Khodor est lié aux néo conservateurs US et siégeait à Carlyle avec les proches de Bush.



21 — Eltsine a été un vrai démocrate.

 

Il a même posé sur un tank, comme ceux qui ouvraient le feu sur la Douma dont les députés (communistes) s’opposaient à ces réformes « libérales / corrompues ».
Il a ensuite déclenché une guerre non préparée en Tchétchénie, qu’il a perdue. Il a nommé des ministres incompétents et voleurs, permis aux oligarques de s’enrichir, pendant que le peuple s’appauvrissait et que des mafias caucasiennes prenaient le contrôle du pays.
Il était alcoolique et ridiculisait la Russie. Il était pour tout cela extrêmement apprécié par les occidentaux.



22 —

La Russie se sert de l’énergie pour « tenir » ses voisins et utilise son expansion énergétique au profit de projets politiques.

 

Un fournisseur a le droit de choisir son tarif, et les clients de payer ou non. Le pays au monde qui utilise l’énergie à des fins politiques est l’Amérique qui se permet de bombarder des pays comme l’Irak et l’Afghanistan.



23 —

La Russie est dirigée par des néo-communistes, eurasiens, nationalistes et qui sont avant tout contre l’Ouest et l’Europe.  

 

Le système politique Russe est très différent des systèmes politiques Européens. Le spectre politique est très large même au sein d’un seul parti. Mais oui c’est vrai les Russes sont très patriotes et cela dans les partis de droite comme de gauche.
Lorsqu’il a été demandé à Vladimir Poutine de quelle idéologie il se réclamait celui-ci a répondu : « vous ne trouvez pas que les idéologies ont fait assez de mal ?»  Récemment, Sergueï Lavrov affirmait que la Russie se sentait part de la civilisation Européenne.



24 —

La Russie sera un califat islamique en 2050.

 

La réalité est tout autre, les russes ethniques représentent 80% de la population du pays.  Selon un sondage de 2006 seulement 6% des citoyens de Russie se considèrent comme « musulmans », confortant l’adage que « en Russie la vodka a dissous le Coran ». En outre, même au cœur des zones musulmanes de Russie (tatarstan, bachokorstan..) les « russes de souche slave » représentent plus de 50% de la population.
En outre la fertilité des « Russes de souche » est désormais plus élevée que celle des « musulmans » Russes, hormis dans certaines régions comme la Tchétchénie, mais sa population ne représente que «1% de la population Russe.



25 — Berezovsky a permis l’arrivée de Poutine au pouvoir et est désormais soumis à un harcèlement des autorités Russes, l’empêchant de revenir dans son pays.

 

Comme le général Lebed disait: “Berëzovski est l’apothéose de cette petite clique au pouvoir qui n’est pas satisfaite par montrer qu’elle vole mais qu’elle le fait en toute impunité. Lebed est mort dans un accident d’hélicoptère.
Le journaliste de Forbes Paul Khlebnikov a écrit un livre sur lui « parrain du Kremlin », en mettant en évidence ces liens avec les mafias, celui-ci est également mort assassiné.
Berëzovski a été mis en cause dans de nombreuses affaires scabreuses et meurtres non résolu. Il a des mandats d’arrêts contre lui en Russie mais également en Amérique du sud.
Il n’est pas surprenant que ce « grand démocrate » soit défendu par nombre d’occidentaux.Article publié sur Agoravox

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation, Mythes sur la Russie 52 Comments

Le multimédia est l’avenir de l’information

En vidéo ici lors du forum des médias européens et asiatiques.

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation 1 Comment

Duplex Paris-Moscou !

A écouter en lien ici

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation Leave a comment

La guerre de Georgie et les médias

Ce qui est intéressant ce sont les similitudes d’analyse entre «le figaro» et un blog totalement amateur et fanatique («nouvelles de Georgie») sur l’affaire Géorgienne. J’avais déjà dans un précédent article repris le fait que l’Europe même reconnaissait que l’agression militaire, le déclenchement des hostilités armées était le fait de la Géorgie, mais il existe encore en 2009 des «journalistes» pour écrire ceci :


Le figaro
http://www.lefigaro.fr/international/2009/11/26/01003-20091126ARTFIG00014-la-vente-d-un-navire-de-guerre-francais-a-la-russie-inquiete-.php
«Un peu plus d’un an après la brève guerre en Géorgie, le pays négociateur du cessez-le-feu d’août 2008, régulièrement violé par Moscou, s’apprête à vendre des bateaux de guerre à la Russie». 

Nouvelles de Georgie
http://nouvelle-de-georgie.lejdd.fr/2009/11/19/59-la-vente-de-navires-militaires-francais-de-classe-mistral-a-la-russie-doit-etre-abandonnee
«Les relations franco-russes se développent malgré les quinze mois depuis l’invasion russe en Géorgie au cours de laquelle Moscou a inlassablement bafoué l’accord de cessez le feu négocié par le président français Nicolas Sarkozy».

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation 2 Comments

Médias et bouffé d’air ?

Bien loin des trufferies habituelles, le projet Russia Beyond the Headlines est lancé pour l’année 2010 (l’année de la France en Russie).

Le premier numéro (version papier dans le figaro magazine) est lisible gratuitement ici.
A noter la première image ;) )))) qui pour les lecteurs de mon blog leur rappellera l’année 2008 ou j’avais présenté  les collections de Antonina Shapovalova et traité de «glamour et politique en Russie«.
Vous pouvez également retrouver le nouveau site de la jeune designer Russe ici
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation Leave a comment

Propagande et "médiaslibres"

Dernier exemple des âneries que l’on peut lire dans la «net-presse», un article signé Patrick Gorgeon qui se revendique directeur d’une «agence de presse libre» :

La Russie a beau posséder la plus importante réserve d’eau douce au monde avec le lac Baïkal en Sibérie, ce pays de 142 millions d’habitants se trouve confronté à d’importants problèmes de potabilité de ses ressources en eau. 
En dépit d’une stratégie de l’eau adoptée par le gouvernement russe en août 2009, pas moins de 11 millions de Russes boivent aujourd’hui une eau du robinet impropre à la consommation. 
Tel est du moins le constat fait par Alexandre Joukov, vice-Premier ministre russe lors du forum international sur l’eau potable qui s’est tenu dernièrement à Moscou. Il est vrai que dans ce grand pays qui souffre de pollutions aux origines diverses l’écologie semble prisonnière d’un système. 
La Russie est en effet l’un des rares Etats développés de la planète à ne pas disposer d’un département ministériel ou d’une agence centrale spécifique en charge de l’environnement
Les Russes n’ont donc que peu connaissance de tout ce qui peut avoir une influence sur l’écosystème: seule l’eau, patrimoine commun et vital, échappe à la censure. 
En Russie, les ressources en eau de surface comme souterraines demeurent largement tributaires des activités liées à l’agriculture intensive et à l’industrie lourde, et les infrastructures: réseaux d’adduction d’eau, réseaux d’assainissement, zones de captage, tout comme les réseaux privés s’avèrent le plus souvent obsolètes, rendant pour ainsi dire caduques les efforts accomplis pour moderniser les stations d’épuration notamment, sous l’ère soviétique . 
**
Voila, sauf que patrick ne parle pas Russe, a sans doute des aprioris et ne raconte que des contrevérités puisque en Russie :
1/ Il existe un ministère de l’écologie : http://www.mnr.gov.ru/
2/ Il y a aussi un service de la fédération et de l’écologie : http://www.gosnadzor.ru/
3/ Et bien une agence fédérale de l’eau : http://voda.mnr.gov.ru/

Additif du 10 juin 2010 : l’écologie devient une discipline scolaire obligatoire en Russie :
http://fr.rian.ru/russia/20100607/186849328.html

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation, Medias 1 Comment

Divine Natalia


Pour rebondir sur le post de Arthur traitant de la dernière ITV du célèbre mannequin Russe Natalia Vodianova, quelques extraits :
Oui, je suis très patriote! Mon mari dit même que je pourrais presque tuer pour mon pays! [Rires]

Je suis très attachée à ma culture et c’est quelque chose que je veux transmettre à mes enfants.

Il y a une grande Histoire en Russie, une Histoire ponctuée de souffrances qui a doté notre peuple à la fois d’une immense gentillesse et d’une certaine dureté. Tout cela nous a donné une profondeur. Une âme.

Le point de départ, c’est le drame de Beslan, ces écoliers victimes d’un acte terroriste. J’ai commencé à réfléchir à ce dont pouvaient avoir besoin ces enfants après avoir survécu à cette tragédie… Je n’avais nulle part où jouer quand j’étais enfant. C’est pour ça que je veux construire des aires de jeux dans le plus de villes possibles, en Russie.

Je poursuis ma carrière mais je l’utilise pour aider mon pays et l’enfance russe en faisant quelque chose de bien. Et puis, je ne voulais pas que mes enfants puissent penser un jour qu’ils ont une maman «light», une diva superficielle.
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation 2 Comments

Les aneries de Gluksman

Mr Glucksman, s’est récemment fendu d’un article sur la situation en Georgie et cela suite à sa participation à une manifestation qui à eu lieu devant l’ambassade de Russie à Paris, le jour de l’anniversaire de la chute du mur. Je me suis déjà il y a plus d’un an permis de répondre à ce malotru sur ce blog.

Les Glucksman et autres BHL sont régulièrement auteurs d’articles, de carnets de route (on se souviendra de l’immense mensonge de BHL concernant la Georgie ou il y a avait vu des charniers et des massacres, commis bien entendu par l’armée Russe) et ont accès aux colonnes de nos journaux.
 
Quels sont les points communs ce ces sinistres cornichons ?
- Je rappelle qu’ils sont respectivement les conseillers pour la Russie des «finalistes» de la présidentielle Francaise, Nicolas Sarkosy et Ségolène Royal.
- Les deux ont un autre point commun en ce que leurs articles contiennent les germes de l’odieuse propagande russophobe (il n’y est d’ailleurs pas question d’URSS) qui infeste notre presse nationale.
 
Regardons la biographie de Mr Glucksman ensemble :
 
- 1937 : naissance en france dans une famille bourgeoise
- 1968 : maoïste en et défenseur de la révolution Chinoise
- 1972 : qualifie la france de pompidou de dictature fasciste et appelle à l’embrasement de l’Europe
- 1975 : il affirme les points communs entre la nazisme et le communisme et soutient les dissidents qui luttent contre l’URSS
- 1977 : signataire de la pétition pour la libération des adultes ayant commis des actes pédophiles (avec daniel cohen bandit)
 
Ensuite c’est le début du retournement de veste (les anciens maoïstes et mai 68ards rentrent dans le système pour le pourrir de l’intérieur et en prendre le contrôle) :
 
- 1981: il soutient avec Kouchner marie france garaud (ministre de Pompidou à ce moment)
- 1985 :il soutient publiquement ronald reagan avec BHL contres les Contras en Amérique du sud
- Jusqu’à 1990 : se fait le chantre de l’atlantisme, sur le fondement de la menace soviétique
- 1995 : il soutient Chirac et la reprise des essais nucléaires
- 1999 : il soutient, avec Kouchner et BHL l’agression de l’OTAN sur la république souveraine de Yougoslavie
- 2003 : participation au cercle de l’oratoire (think tank néo-conservateur fondé en 2001 et destiné à la lutte contre l’américanisme)
- 2004 : séjour illégal en Tchétchénie et prise de position anti poutine (pourtant NDLR l’URSS n’est plus)
- 2004 : lettre de soutien au think tank né conservateur PNAC
- 2007 : soutien du candidat Sarkosy à la présidentielle
- 2009 : soutien inconditionnel de l’opération Israélienne en Palestine
…………………………
 
Ce parcours qui semble chaotique ne l’est pas du tout, bien au contraire, il est tout a fait symptomatique du parcours de ces nouveaux cadres politiques, anciens cols maos et révolutionnaires étudiants, de BHL à Glucksman, et de Kouchner à Cohen bendit … Ceux la sont tous issus de l’extrême gauche, ce sont tous devenus des atlantistes forcenés et ils ont investis les partis au pouvoir (droite / gauche) avant d’opérer un ralliement instinctif vers Nicolas Sarkosy et l’OTAN. Enfin et surtout, ils sont devenus les adeptes les plus redoutables de la critique de la Russie depuis 1999, date à laquelle ils ont tous soutenus l’agression militaire contre la Serbie. Hasard ?
 
Je réponds à cette ITV dans le corps du message (texte en rouge), afin de bien montrer les points qu’un lecteur innocent pourrait ne pas discerner, et surtout afin de démontrer la manipulation et la clarté de la désinformation, pour qui sait plus ou moins lire entre les lignes …
***

Le philosophe, soutien actif des dissidents du bloc de l’Est, était le 10 novembre 1989 à Berlin. Dimanche, il manifestait contre la construction par la Russie d’un autre mur, dans le Caucase. Dans une interview à Nouvelobs.com, il dénonce «la politique de répression et d’expansion du Kremlin» dans la région. Vous étiez début novembre 1989 à Berlin. Dans quel cadre?

Comme j’étais partisan des dissidents de façon remarquée depuis des dizaines d’années, je connaissais Havel, je l’avais vu à Prague semi-clandestinement pendant le communisme, j’avais soutenu la charte 77, j’avais participé à ces séminaire, j’avais aussi été en Pologne soutenir Solidarnosc. Et j’avais, le 15 octobre, fait la laudacio, c’est-à-dire l’éloge de Vaclav Havel qui recevait le prix de la paix à la foire de Francfort. Il y avait là Kohl, le président de la République Fédérale, Daniel Cohn-Bendit et mon discours a été diffusé à la télévision. Et plus tard, j’ai rencontré le Pasteur qui organisait les manifestations à Leipzig contre le régime de Honecker. Et il m’a dit que de m’entendre cela l’avait encouragé. Donc, par sympathie, par joie, par exubérance, je me suis précipité à Berlin dès le Mur tombé, c’est-à-dire le 10, le temps de prendre un avion. Et après, j’ai participé aux manifestations à Prague contre le régime communiste, ensuite je suis allé à Bucarest avant même que Ceausescu soit prisonnier et puis pendu. Donc j’ai vécu ça de très près.
 
Vous avez participé dimanche 8 novembre au rassemblement contre la construction d’un mur en Géorgie qui isole les Républiques du Nord. Pourquoi?
Cela fait depuis les années 1970 que je suis contre l’oppression des peuples par le système issu du Kremlin.
Ici le message est clair, presque trop transparent : l’ennemi c’est le Kremlin et non l’URSS.
L’URSS n’est plus mais le Kremlin lui est toujours. 
L’ennemi n’est donc plus l’URSS mais bel et bien la Russie, dont le Kremlin est le coeur. 
 
Alors je sais, pour l’avoir fêté, que le Mur de Berlin est tombé, que le communisme en tant que doctrine a disparu officiellement de la Russie. Cela dit, il y a un choix, qui était marqué dès 1989 entre deux voies, la voie incarnée par Havel qui était la voie de la liberté, de la démocratie, et qui a permis la séparation, en douceur, de la Tchéquie et de la Slovaquie quand il est apparu que la Tchécoslovaquie n’unifiait plus les deux peuples. Et il y a l’autre voie, la voie de Milosevic, qui a réuni tous les appareils de force, l’armée, la police, la nomenklatura, qui a abandonné aussi officiellement le marxisme mais n’en a pas abandonné les méthodes. Et cela a déclenché les purifications ethniques et les guerres.
Pour André Glucksman il y a deux voies, la voie havel et la voie Milosevic. Dans l’esprit d’un lecteur lamda, la première a amener à la prospérité et la paix, la seconde au génocide et à la guerre.
Je souhaiterais donner une autre vue de ces deux voies :
- La voie havel à amener à l’éclatement et au morcellement du pays en deux entités, et ce afin de faciliter l’aspiration de ces entités (plus petites, plus dépendantes ..) et leur intégration au sein de l’union de bruxelles.
- La voie Milosevic a amené au même résultat, à ce détail prêt que le président Milosevic (démocratiquement élu je le rappelle) ne souhaitait pas intégrer l’Union de Bruxelles sous commandement Européen, ni même l’OTAN. 
Une guerre plus tard, celui ci est destitué, une révolution de couleur installe un nouveau pouvoir et le président déchu est assassiné en prison dans un tribunal spécialement construite pour les yougoslaves, et instauré par ceux la mêmes qui ont bombardé la Yougoslavie.
 
La voie que suit Poutine est la même.
Assimilation et appel subliminal à montrer que le destin du Kremlin doit être celui de Milosevic : être annihilé, détruit. Bombardé ou renversé.
 
A l’intérieur il réprime. Les assassinats de journalistes continuent. Mais pas seulement: les avocats, les combattants des droits de l’homme, les gens de Mémorial, et puis les simples citoyens quand ils interviennent d’une façon qui ne convient pas au pouvoir.
Un magnifique plaidoyer mais penchons nous sur ces accusations :
Le Kremlin réprimerait à l’intérieur de ses frontières, on est heureux de le savoir ca tout à l’heure se sera à l’extérieur. En suit une liste de gens assassinés dont finalement JAMAIS personne n’a pu prouver que le Kremlin en est le responsable et dont personne ne peut prouver que ce se sont pas des mafias que le Kremlin justement entend mettre au pas.
Je rappelle que des procès ont eu lieu et que dans il est plus ou moins prouvé que les enquêtes des journalistes sur la mafia Tchétchène sont à haut risques (politkovskaia et estemirovna ??) et que pour le cas Markelov, un suspect membres des mouvances néo nazies à été arrêté .. Preuve que les enquêtes avancent.
 
Et puis, il y a cette agression continuelle que pratique le Kremlin à l’égard des peuples qu’il ne supporte pas. Alors, les Tchétchènes ont perdu un civil sur cinq depuis dix ans, et ensuite la Géorgie a été attaquée l’an dernier par les tanks russes.
On est dans le coeur du sujet:
 
- Tchétchénie : Mr Glucksman sait de quoi il parle puisqu’il y a séjourné illégalement pendant un mois et que malgré cela les autorités Russes ne lui en ont pas tenu gré et l’ont remis en liberté. 
Il est curieux que celui ci n’aborde pas le «premier» problème de la guerre en Tchétchénie qui est justement le contrôle des mafias et des islamistes étrangers, wahabites qui ont très grandement contribué à la déstabilisation du pays, avec l’aide de la CIA.
Il est également curieux que celui ci n’avoue pas que le pays est aujourd’hui largement reconstruit et ce avec l’argent de Moscou. Ce qui est normal , la Tchétchénie c’est la Russie, comme le Kosovo est la Serbie.
 
- Georgie : Monsieur Glucksman »ment», du pire des mensonges, tout le monde sait parfaitement que c’est l’armée géorgienne, épaulée par des militaires étrangers (américains, israéliens et ukrainiens) qui a attaqué l’ossétie du sud en ouvrant le feu et tuant des soldats Russes du maintien de la paix, sous mandant de l’ONU. 
On retrouve dans cette opération les mêmes méthodes que contre la république de yougoslavie ou contre l’Irak, ou l’OTAN s’est permis d’attaquer sans mandat de l’ONU, en violant le droit international.
Je rappelle que pas plus qu’un génocide de kosovars albanais n’a eu lien au Kosovo, pas plus que les armes de destructions massives n’ont été trouvées en Irak, pas plus les troupes Russes n’ont violé l’intégrité territoriale de la Georgie.
Aujourd’hui la Georgie est le seul pays au monde a prétendre avoir été agressé par les troupes Russes.
 
Ce n’est d’ailleurs pas un commencement août de l’année dernière, c’est la continuation d’une politique d’intervention russe en Géorgie qui dure depuis 1991-1992. Elle a abouti aujourd’hui à l’annexion de fait de l’Abkhazie et de l’Ossétie du sud. Officiellement au nom des droits des peuples, mais le droit du peuple tchétchène, vue la manière dont il a été respecté par le Kremlin, indique assez bien que le Kremlin ne respecte pas du tout le droit des peuples.
Mr Gluksman tente de mélanger les choses :
Il n’y a aucune comparaison entre les tchétchènes, les «ossètes» ou les «georgiens», puisque les premiers sont des Russes (doit on rappeller que la tchétchénie est en Russie ?), les seconds (ossètes) eux souhaitent être Russe et cela depuis le 17ième siècle. Rappelons qu’ils n’ont «jamais» souhaité être Géorgiens et depuis l’indépendance de la Georgie sont en lutte armés pour rejoindre la fédération de Russie, pourquoi Mr Glucksman obère t’il ce point crucial ?
 
Et d’ailleurs l’Abkhazie a perdu un cinquième de sa population en dix ans, non pas par la mort, mais par l’expulsion. Ils se retrouvent en Géorgie non Abkhazie, alors qu’ils habitaient, soient Abkhazes soient Géorgiens en Abkhazie depuis toujours. Il s’agit d’une annexion, d’un partage, et cela rappelle le mur de Berlin et la politique d’expansion, de clôture, d’enfermement qu’a connu l’Europe depuis 1945.
Mr Glucksman affirme que l’abkazie expulserait des Géorgiens ?? Ou sont ces sources ?? 
Pourquoi ne dit il pas que 650.000 Géorgiens habitent Moscou sans problèmes ? 
Que 250.000 Albanais habitent Belgrade en toute tranquillité ?
 
Le mur qui séparait l’est et l’ouest de l’europe n’est plus. Il est tombé en 1989 grâce notamment aux réformes de l’URSS en décomposition et la volonté de Gorbatchev de ne pas déclencher un conflit mondial, et ce alors que la grande majorité de la population en URSS n’était pas du tout préparé à ce changement. 
 
Aujourd’hui un nouveau mur existe, c’est celui que l’Amérique créé via l’OTAN, avec la menace d’installer des roquettes qui menacent la Russie et coupe l’europe en deux.
Le mur c’est celui que des pressions extérieures créent et qui divisent l’europe en traitant la Russie comme un paria alors que ce pays est l’avenir de l’Europe.
 
On alors l’impression à vous entendre que, quel que soit le pouvoir en place à Moscou, il y a une politique expansionniste russe…
Oui, vous savez cela n’a pas commencé avec le communisme, cela a commencé avec les tsars. La conquête du sud par les troupes du tsar fut toujours d’une sauvagerie extrême et relève d’un colonialisme sans vergogne. Et cela continue. Mais il n’y a pas de fatalité à cela. Au début, la guerre en Tchétchénie a soulevé l’opposition de beaucoup de Russes. Simplement les deux vont ensemble. C’est un travail d’éducation de la population russe, il faut que le Kremlin démontre à tous ses sujets qu’il est le plus fort, qu’il n’hésite point. Donc, il n’hésite pas en Tchétchénie, il n’hésite pas en Géorgie. Et la preuve, c’est la qualification de Sahakachvili comme Hitler, ce qui quand même pour n’importe quel individu qui a mis un nez dans un livre d’Histoire relève de la fantasmagorie.
Par contre vous le verrez plus bas : assimiler Poutine à un tyran exterminateur, comme ce fut le cas pour Milosevic est tout a fait normal !
Lecteurs, allez voir sur le site de l’ONU le nombre réel de victime au Kosovo et vous serez surpris, c’est moins que le nombre de tués par les bombes de l’OTAN en Serbie ..
 
Nicolas Sarkozy rencontre Vladimir Poutine à la fin du mois. Doit-il lui faire mention de tout cela?
Oui. Je pense tout à fait qu’on peut rencontrer des puissants de ce monde car si on ne rencontrait que les gens bien lunés et les partisans des droits de l’homme cela ne ferait pas beaucoup de rencontres. Et à l’Onu les partisans sérieux, sincères des droits de l’Homme sont quand même en extrême minorité.
Extraordinaire mensonge qui tendrait à discréditer une ONU malsaine et totalitaire, alors que l’OTAN dont on ne parle pas serait une référence ? Peut on sérieusement «croire» que les partisans sérieux des droits de l’homme à l’OTAN sont nombreux ?
 
D’autre part, bien sûr, non seulement il doit mais il faut qu’il objecte à la politique de répression et d’expansion du Kremlin.
La Russie n’ayant annexé AUCUN état depuis 1989 on se demande de quelle «expansion» monsieur Glucksman parle …
 
Ceci à la fois par intérêt français -nous n’avons pas intérêt à ce que se reconstitue une puissance à la fois xénophobe prétentieuse à l’est de l’Europe- mais aussi dans l’intérêt des Russes eux-mêmes.
Le lecteur se rend il compte de ce qu’il lit ??
Glucksman parle de l’intérêt francais .. Mais de quel intérêt parle t’on ? De l’intérêt francais des agents de la CIA (comme jean luc mélenchon a su si justement le faire) ? 
L’interet francais ne serait il pas plutôt de quitter l’OTAN et de contribuer à pacifier et réunifier le continent, Russie avant tout ?
 
Manifester contre la construction par la Russie de ce mur en Géorgie, cela s’inscrit dans une continuation avec votre engagement précédent contre le communisme?
J’ai manifesté pour la Tchétchénie pendant une bonne dizaine d’années.
Que veut dire : manifester POUR la Tchétchénie ? Pour son indépendance ? 
Quel est le but réel de ces «soutiens» émotionnels déguisés sous les droits de l’homme bafoués ? Ne serait ce pas plutôt de faire sortir la Russie du Caucase et de couper l’accès à la mer noire à la Russie ? L’accès à la baltique étant déjà coupé par les pays baltes, au mépris des populations Russes de ces pays qui ont un statut largement inférieur aux Géorgiens de Russie ?
 
Couper l’accès aux mers noirs et baltiques : vieux rêves géopolitiques des anglo-saxons visant à «repousser» au maximum la Russie vers l’est et l’asie, et avoir le contrôle des voies d’accès vers l’Eurasie, par les balkans (route du Kosovo) et ce en se servant de l’Europe comme «tête de pont» afin de pouvoir pénétrer l’Eurasie (occupation en Afghanistan, révolution de couleur au Kirghizstan pour y installer une base militaire US ..) etc etc
 
Evidemment, nos petites manifestations parisiennes n’ont pas changé la face du monde. Cela dit, je pense, qu’en définitive, cela a incliné Poutine à ne pas poursuivre une guerre d’extermination jusqu’au bout.
De nouveau réduction ad hitlerum.
Poutine serait en train d’exterminer .. qui d’ailleurs ?
- La tchétchènie est grandement pacifiée et reconstruite et dirigée d’une main de fer (mais qui imagine cette république Russe dirigée par un mou comme Raffarin ??)
- L’opération militaire en Tchétchénie visait des extrémistes Religieux Wahabites qui sont en train de déstabiliser d’autres parties du Caucase ..
- Les civils ossètes bombardés à Tsinvali eux étaient des civils innocents, comme les civiles Serbes et Kosovars tués par les bombardements de l’OTAN.
 
Il s’est dit «ça la fout mal» en quelque sorte, «mes interlocuteurs me parlent toujours un tout petit peu de la Tchétchénie, je les rabroue, je leur dit qu’ils n’y connaissent rien etc… mais autant éviter ça». Du coup, il y a une politique actuelle de tchétchénisation qui substitue à l’extermination massive, la chasse à l’homme individuelle. Pour les victimes, ce n’est pas mieux, pour la liberté, c’est discutable. Il y a des amis de Mémorial et d’autres ONG qui ont été exécutés ou qui sont en danger. Mais cela a mis un tout petit frein aux bombardements massifs de l’armée russe.
L’interview date de 2009, les «bombardements» Russes ont cessés depuis 2006 et cela est «facile» à vérifier, il n’y a désormais que des opérations anti terroristes isolées, la vie a repris son cours plus ou moins paisible .. 
Mais cela bien sur est oublié par ce cher Glucksman …
 
Donc, nos manifestations servent, y compris si elles ne sont pas aussi décisives que quelques fois elles le furent en Europe de l’Est. Mais il faut se souvenir, quand on fête la chute du Mur, que c’est un mouvement qui a commencé en juin 1953, le mouvement antitotalitaire européen, et il est allé d’échec en échec jusqu’à la victoire.
Cette phrase est une belle tranche de propagande a elle même : on tente de faire croire au lecteur que deux mondes s’opposent, le monte totalitaire, et le monde non totalitaire.
 
Hors l’URSS n’est plus depuis 1989. Mais le mouvement dont Mr Glucksman parle (qu’il appelle mouvement anti-totalitaire Européen) continue sans interruption : il s’agit du mouvement d’extension de l’OTAN à l’est (et au sud est) et de prise de contrôle de l’eurasie, avec notamment son flanc sud, qui est le flanc énergétique (caucase, moyen orient, asie centrale ..). 
 
Ce mouvement est la prise de contrôle de l’Europe par l’Amérique, qui passe par un asservissement total de l’Europe et qui a comme seul objectif à moyen terme : la soumission de la Russie, son morcellement en 3 ou 4 entités sur le modèle de la Yougoslavie (comme c’est parfaitement écrit dans «le grand échiquier», comme c’était prévu par les tenants du «prométhéisme») et enfin le pillage de ses matières premières, afin d’assurer sa soumission politique totale et d’ainsi réaliser le «vieux» rêve anglo saxon : prendre le contrôle de l’Eurasie, coeur du monde, car qui contrôle le Heartland, contrôle le monde.
 
La seule solution pour l’Europe est comme le demande le président Medvedev de développer son «propre» système de sécurité, système autonome et indépendant de l’OTAN.
Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Désinformation, Medias 6 Comments