Il nous faut un nouveau De Gaulle !

Безымянный

Veuillez trouver ci-dessous mon premier «Parti pris» pour le bulletin de LR Russie.

rrr

Parti pris !

Il nous faut un nouveau De Gaulle !

Les années 2.000 auront mis notre pays face à une incroyable accélération de l’histoire. Alors que le bonheur semblait assuré, nous disait-on, avec une intégration européenne accentuée puis l’arrivée de l’Euro, le miracle fut finalement de courte durée. Au cours des années 2000 de grandes secousses remirent en question l’agenda promis et la béatitude des élites politiques françaises.

Il y eu d’abord le 11 septembre qui amorça une boucle guerrière infernale au nom de la lutte contre le terrorisme, entraina la destruction de plusieurs Etats et vit la l’essor d’un arc d’instabilité au sein du monde musulman et aux frontières de l’Europe. Un arc d’instabilité dont la crise des migrants que l’Europe et la France subissent aujourd’hui, est une conséquence directe et qui remet en cause l’instauration d’un l’espace Schengen et la suppression des frontières, cette folie voulue par des élites dont on peut se demander si elles sont plus victimes de leur dogmatisme ou de leur incompétence.

Sur le plan intérieur, plusieurs grands événements bousculèrent le vivre ensemble national en indiquant parfaitement les lignes de profondes ruptures nationales, horizontales ou verticales. Il y eu d’abord les effroyables émeutes de 2005 qui rappelèrent a la France une réalité trop occultée de son territoire mais surtout que tout pouvait de nouveau déraper et de nouveau exploser. Un sujet qui reste fortement d’actualité 10 ans plus tard comme le prouve l’incroyable succès du récent ouvrage de Laurent Obertone : « Guérilla » aux éditions Ring malgré un silence médiatique stalinien à son sujet. L’ouvrage, qui décrit une potentielle guerre civile et un Etat devenu trop faible pour faire face, est la démonstration que dans les chaumières, le Peuple lui s’inquiète.

A un autre bout de la communauté nationale, en 2013 la Manifestation pour tous a fait descendre dans la rue des centaines de milliers de francais, principalement des provinciaux de cette France périphérique et plutôt catholique venu rappeler à la capitale et ses élites globalisées qu’elles les représentent de moins en moins. Une tentative de la majorité silencieuse de rappeler à ses élites que le peuple francais a à cœur la défense des institutions françaises traditionnelles et au premier lieu d’entre elles la Famille et le mariage. Des thématiques qui resteront assurément au centre des campagnes politiques du futur.

Au même moment, dès 2012 puis en 2015 et 2016, notre pays a du faire face au « totalitarisme islamiste » qui a durement frappé sur notre sol nos concitoyens. Une vague de terrorisme qui se cumule avec une vague de migrants dont les peuples ne veulent pas, l’un et l’autre nourris par les politiques folles que nos gouvernants mènent et en premier lieu en Syrie. Une vague de migrants qui porte atteinte à l’intégrité territoriale nationale et à la souveraineté de l’Etat francais comme on peut le constater avec la situation à Calais, désormais hors de contrôle de notre « élite » politique actuelle.

Mais il est vrai que tandis que les migrants squattent Paris, que les terroristes frappent et font fuir les touristes et que la France paye le prix fort de sa politique insensée de sanctions contre la Russie, la gauche diversitaire, pour citer Mathieu Bock-Côté travaille sur un projet bien plus fondamental : la création d’un camp naturiste au milieu de la capitale pour améliorer le « vivre ensemble ». Nul doute que ce projet fera le bonheur de quelques bobos naturistes à fort pouvoir d’achat mais aussi de nombreux migrants économiques mâles forts naturellement en manque biologique de femmes.

Le parti-socialiste accompagnera la fin de son quinquennat avec au moins un résultat positif et tangible : s’être définitivement coupé de l’électorat populaire et ouvrier au profit d’on ne sait trop qui au final, puisque le président Hollande dispose en ce début octobre 2016 d’une popularité équivalente à celle de Viktor Ianoukovich en 2014 lorsqu’il fut renversé par le Maidan.

Alors que l’échéance du choix de nouvelles élites se rapproche, il est grand temps que ne ressurgisse cette substance néo-Gaullienne, seule capable d’assurer la reconstruction de notre unité nationale et la défense des intérêts supérieurs de notre nation. Pour la Droite Francaise, cela passe par affirmer ses valeurs, gagner la présidentielle et restaurer l’autorité de l’Etat pour déployer une authentique politique de puissance et de souveraineté.

Vaste programme, comme disait le Général mais l’histoire reste ouverte…

Source

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, LR Leave a comment

Add a Comment