Réinformation sur la démographie en Russie (Janvier 2014)

Les Échos ayant publié un article sur la démographie russe me semblant éloigné des réalités, la personne ayant écrit l’article étant sous pseudo et injoignable, je me suis permis de juste contacter le journal pour updater les informations!cpa3
A l’attention de Daniel Fortin,
Tout d’abord bonne année!

je me permets de revenir vers vous suite a l’article signé par Favilla en date du 02 janvier et qui traite notamment de la démographie en Russie:
http://www.lesechos.fr/opinions/favilla/0203210149536-la-conjecture-de-moscou-640249.php?xtor=RSS-2010

Ne pouvant visiblement joindre l’auteur (?) qui écrit sous pseudo et sans laisser de contacts je me permets de vous écrire, en espérant que vous puissiez lui transmettre ces quelques informations.

Les chiffres de la démographie russes présentés dans cet article sont inexacts car anciens mais il est vrai que la démographie russe évolue à une vitesse météorique.
Le taux de fécondité en Russie n’est pas d’1,4 enfants/femme il s’agit des chiffres de 2007 comme vous pouvez le voir ici.
http://www.gks.ru/free_doc/new_site/population/demo/demo27.htm
Ce taux était de 1,195 en 2000, 1,406 en 2007, 1,7 en 2012 et devrait s’approcher des 1,75 en 2013.
http://www.rg.ru/2013/01/22/deti.html
Un taux en l’espèce supérieur a celui de l’UE (1,57 enfants/femme en 2013) dont les mauvais élèves sont dans des situations bien plus critiques que la Russie.
Nombre de pays ont en effet des taux situés entre 1,2 ou 1,35 enfant par femme; comme la Roumanie (1,25), la Hongrie (1,23), la Pologne (1,3) ou l’Allemagne (1,36).La Russie est passé de 1.266.000 naissances en 2.000 a sans doute autour d’1.880.000 cette année 2013.
http://fr.ria.ru/tribune/20120215/193372897.html
Enfin n’oubliez pas que la Russie a en outre un solde migratoire positif (+250.000 / an en moyenne depuis 10 ans) contrairement à certains pays de l’UE qui se dépeuplent, comme la Lettonie qui a par exemple perdu 20% de ses habitants en quelques années.
La population russe n’est en outre pas de 140 millions d’habitants (!) comme c’est indique dans l’article mais de 143,6 millions au 01 novembre 2013 et elle s’établira vraisemblablement a 144 millions au 01 janvier 2015 bien loin de tous les pronostics démographiques de la CIA, de l’institut Robert Schuman ou de l’ONU comme vous pouvez le constater ici:
http://alexandrelatsa.ru/2013/11/pronostics-et-realites-demographiques/
Il semble donc quasi certain que les prochaines années voient une triple tendance:
1- Baisse du nombre des naissances car nous rentrons dans la période ou la classe d’age en age de procréer sera moins nombreuses, étant celle du creux des naissances de la période 1995-2005.
2- Baisse forte du nombre des décès pour des raisons évidentes de transition de génération mais aussi et surtout grâce à l’amélioration évidente des infrastructures de santé.
De 2.225.332 décès en 2000 à sans doute autour d’1.850.000 décès cette année 2013, la baisse est déjà bien entamée.
3- Les deux tendances pré-citées devrait entrainer un vieillissement de la population mais si la croissance est maintenue, l’immigration devrait continuer sur le même rythme et permettre une légère augmentation de population durant la prochaine décennie.—> Ces évolutions rendent de moins en moins improbable les ambitions du pouvoir russe d’une population de 146 millions d’habitants en 2020 et de 150 millions en 2030, et non de 130 millions comme c’est indiqué dans l’article.
Si le sujet vous intéresse, ou intéresse quelqu’un aux Échos, j’ai publié il y a 2 ans une note pour l’IRIS qui a été reprise par Problèmes économiques, la revue bimensuelle éditée sous la marque La Documentation française par la Direction de l’information légale et administrative (DILA).
Sachez enfin que le programme d’aide au retour en Fédération de Russie des russes résidant à l’étranger lancé en 2007 fonctionne relativement bien puisque 25.000 personnes en ont bénéficié en 2012, 30.000 en 2013 et le chiffre devrait être de 50.000 en 2014, portant le total des rapatriés volontaires en Russie à 205.000 sur 8 ans.
http://fr.ria.ru/world/20131211/199992331.html

Je vous remercie de votre attention et espère que ces quelques éléments vous seront utiles pour mieux cerner ce sujet complexe et en pleine mutation mais qui visiblement ne laisse pas présager a la fédération de Russie un si sombre avenir tel que l’on peut malheureusement encore trop souvent le lire.

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie, Slider Leave a comment

Add a Comment