La culture selon les PUSSY RIOT et leurs fans en france

La blogueuse Hélène Richard-Favre m’informe ce matin que le monument célébrant la mémoire du corps expéditionnaire russe venu soutenir les alliés en France lors de la guerre de 1914-1918 a cette nuit été investi par les soutiens des Pussy-Riot en France et recouvert de peinture rappelant les couleurs de leur tenue vestimentaire…
 
 
Je n’ai pas de mots pour décrire l’aspect minable d’une telle action. Elle définit bien le niveau mental de ceux qui qui l’ont exécuté et de ceux qui soutiennent ces «idiotes».
 
Je rappelle au passage que certains génies ont il y a peu proposé que ces dernières ne soient faites citoyennes d’honneur de la ville de Paris...

 

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by admin in Articles en francais, Без рубрики 47 Comments

47 Responses to La culture selon les PUSSY RIOT et leurs fans en france

  1. Un_Parisien

    Facile de trouver les auteurs avec les caméras dans PARIS et la liste des membres de l’association Russie-Libertés.
    Quoique les journalistes vont les protéger !

     
  2. Olivia Kroth

    This topic has become a «red flag» for me. I hate it. Just to read the name of those women makes me want to charge, like the proverbial bull …
    I hope they will have plenty of time to think about their future, while sitting/working in the Gulag in Mordovia. Maybe Russian actor Gérard Dépardieu will visit them to cheer them up? Now, he is a true artist, in every sense of the word, in contrast to those foreign-paid rags.

     
  3. leblogdumoulin

    Scandaleux !

    Leur «niveau mental» ? Il est élémentaire et ordinaire :

    - Règle n°1 : Rien ne compte que la satisfaction du plaisir immédiat.
    - Règle n°2 : Toute autre notion est vue comme un frein à la règle n°1.

    Voilà.

    Ce sont des immatures auxquels la vie moderne offre un terrain de jeu.

    Que les Russes choqués par cette dégradation (photos) comprennent bien une chose : les «soutiens» des «pussy riots» en France, qu’ils soient cachés ou officiels, sont les mêmes qui soutiennent à peu près tout ce qui relève du même (dés)ordre, y compris vis-à-vis de la France. Il n’y a pas d’intérêt particulier de leur part pour les «Pussy Riot» (dont ils ne connaissaient pas l’existence 1 mois plus tôt) mais juste l’expression moderne de leur connerie traditionnelle, trouvant ici une nouvelle occasion de se manifester.

    Amitiés à la vraie Russie (et sachez que cette peinture est probablement de la peinture à l’eau sans quoi ils finiraient en tôle).

     
    • Géopolitical

      La franc-maçonneire et la mutation culturelle et sociale.

      Jean-Paul Rabaut Saint Etienne, protestant franc-maçon (1),député de l’Aube à la Convention nationale et qui vota pour la mort du roi Louis XVI , écrivait froidement :
      «pour rendre le peuple heureux, il FAUT le renouveler, changer ses idées, changer ses lois, changer ses moeurs, changer les hommes, changer les choses, TOUT détruire, oui, TOUT détruire puisque TOUT est à recréer.» Il fut lui-même détruit par le Tribunal révolutionnaire, qui le condamna à mort en 1793.

       
  4. Olivia Kroth

    One more afterthought, dear Alexandre:

    When Gérard Dépardieu visits those ugly, untalented girls, he might be able to teach them the difference between an idiot and a billionaire.

    The idiots end up in a Gulag in Mordovia, rightly so, while the billionaires get a Russian passport from President Vladimir Putin.

    But I believe he will not take the time to visit those dumb girls. He has more important things to do. He is filming nonstop.

     
  5. Anonymous

    Les médias français ne relaient quasiment pas l’info (logique, tous les journalistes français soutiennent les connasssesss).
    La mairie de Paris soutient les connasssesss.
    La police française ne fera rien et ne cherchera même pas.
    Quel beau pays !!!
    Mais d’où peut me venir cette envie continuelle de gerber ???

     
  6. Роман Иванюхин

    En juillet l’annee dernire, mois avec mes enfants ages de 19 a 25 ont visite le Centre Pompidou a Paris.
    Comme un seules oeuvres d’art contemporain russe, a ete presente l’ecran avec un clip non-stop repete, un mec agee absolument nu saute hors de la fenetre d’une maison a l’aide de bungeejupm.
    Signature: «Le fameux artiste russe Oleg Kulik». Fameux???? Persont le sait pas:-))) «Artiste»???:-)))

    Mois, je rigolais, les jeunes etaient choques.

    Apres des truc comme ca, L’Occident attend que les russes accepteront ses valeurs?
    Jamais.

     
  7. Роман Иванюхин

    En juillet l’annee dernire, mois avec mes enfants ages de 19 a 25 ont visite le Centre Pompidou a Paris.
    Comme un seules oeuvres d’art contemporain russe, a ete presente l’ecran avec un clip non-stop repete, un mec agee absolument nu saute hors de la fenetre d’une maison a l’aide de bungeejupm.
    Signature: «Le fameux artiste russe Oleg Kulik». Fameux???? Persont le sait pas:-))) «Artiste»???:-)))

    Mois, je rigolais, les jeunes etaient choques.

    Apres des truc comme ca, L’Occident attend que les russes accepteront ses valeurs?
    Jamais.

     
  8. Anonymous

    @ Roman,

    Que vous le vouliez ou non, les «valeurs de l’occident» sont devenues les votres: la societe russe est consumeriste et hedoniste comme la notre ( voire plus, ce qui est logique vu nos histoires), les moeurs y sont les memes ( voir par exemple le taux de divorce), et la religion n’a plus qu’une influence residuelle sur les comportements chez vous comme chez nous.

    On peut le regretter ou s’en feliciter ( il y a du bon et du mauvais), mais c’est un fait. De toutes facons, il n’y a pas de difference insurmontable entre nos deux civilisations, toutes deux chretiennes et europeennes. Je fais partie de ceux qui pensent que l’ame slave, ou l’ame russe, est un mythe litteraire qui n’a pas grand rapport avec la realite.

    Didier

     
  9. Olivia Kroth

    Regarding Didier’s comment:

    He might be right about the people in big cities, Moscow, Saint Petersburg, and others.

    Those who have made fortunes — millionaires, billionaires like Vladislav Doronin and others — certainly lead a western lifestyle, have western tastes,etc. But not the people in the countryside.

    When traveling in Russia further east, not the European part, but across the Ural mountains, in the deep heart of Russia, people are as «Russian» as they always were.

    I strongly believe that the famous poem by Féodor Toutchev is still true:

    Russia is a thing of which
    The intellect cannot conceive.
    You measure her uniquely:
    In Russia you believe.

    Here is the French translation,
    I love it:

    Nul mètre usuel ne la mesure,
    Nulle raison ne la concoit.
    La Russie a une stature
    Qui ne se livre qu’à a foi.

    Féodor Toutchev (1803-1873)

    What I have noticed in the comment section of PRAVDA for which I write articles, is that Western readers, especially Anglo-Saxon readers, leave immensely negative, hateful commentaries about everything Russian. I have the impression that there is a lot of jealousy involved.

    Readers from other continents — Asia, Africa, Latin America — in general are much kinder and show more understanding in their comments about Russia.

    I would like to give westerners the advice of developing their own potential instead of looking at Russia, a superpower, with jealous eyes.

    Russia has got everything: natural resources, human resources, a great patriotic President, the best military hardware wordwide, and a very long tradition of culture, religion, philosophy, science. You name it, Russia has got it.

    SLAVA ROSSIYA!

     
  10. Роман Иванюхин

    Pas vraiment, cher Didier, bien qu’il semble.
    Сonsumeriste et hedoniste — bien sur, mais il ya des choses que les Russes n’accepterons jamais.
    Ce photo dans le café a Paris est seulement un petit exemple.

    http://s42.radikal.ru/i098/1302/b4/18fd6aa5d270.jpg

    Ce mec n’a aucune chance de manger tranquillement dans un café russe, quelqu’un va lui casser la gueule, parce que son tattoo est un affront a chaque Russe.

    Il me semble, que la civilisation chretienne a L’Occident va mourir, malheureusement bien sur.
    On l’a change pour une pseudoreligion de liberalisme sans les limites.
    Parent N1 et parent N2 au lieux de Papa et Mama, Le fete d’Hiver au lieux de Noel, un construction bizarre au lieux de sapin de Noel, etc.

    L’histoire de Pussy Riot a bien montre, que le sosiete russe n’est pas plus ateiste, comme a l’epoque de L’URSS.
    Wiki: “la Russie compterait 83 % de croyants, 7 % d’indécis et 10 % d’athées”.
    A L’Occident le role de l’eglize tombe, en Russie – augmente.
    L’Occident refuse ses racines, la Russie essaie de les retrouver.

    L’ame slave ou l’ame russe est un mythe?
    Peut etre. Il’ya plus de 100 nationalite chez nous.

    Ma famille est russe, mais mon fils est marie avec une Ossette, quelle ame aurait mon petit-fils?
    L’ame Scythe:-)

     
  11. Anonymous

    @ Olivia,

    Je suis allé partout en Russie, je n’ai pas vu que les campagnes ou les régions reculées soient le conservatoire de » valeurs» qu’il faudrait d’ailleurs définir. Je déplore autant que vous la russophobie primitive et l’ignorance de mes contemporains de ce qui se passe sur le sixième des terres émergées du globe, mais je ne peux non plus adhérer sans réserve a vos jugements. Avoir des ressources naturelles en abondance semble plus être un malheur qu’autre chose, les ressources humaines du pays, hélas, se tarissent, cela fait longtemps que l’armement russe n’est plus au niveau de celui de l’Occident et la science a aussi du mal a rester au niveau, sauf peut être en mathématiques. Je ne vois aucun Russe parmi les grands philosophes, même si je regarde la littérature des XIX et du xxe siècles comme l’une des plus grandes. Nul génie particulier chez les Russes pas plus que chez les Français, les Américains, les Anglais, les Italiens ou les Allemands, ils sont juste plus nombreux que les autres et ont dont logiquement produit plus de grand cerveaux grace a leur développement plus avance que la plupart des peuples de la planète. Comme me l’a dit un jour un ami bulgare, «il n’y a aucune raison de nous considérer inférieurs aux français», et je suis parfaitement d’accord. Sur Poutine mon opinion est qu’au bout de dix ans aux manettes on doit laisser la place car on s’use inévitablement, l’histoire le démontre. Il a fait son travail pas trop mal et peut-être magnifiquement, mais il est top tôt pour en juger.

    Roman, je comprends que vous êtes conservateur, ce n’est pas un jugement de valeur que je n’ai pas a faire ici, juste un constat au vu de vos opinions. Sur ce tatouage j’ai sans doute la meme que vous (c’est laid et de mauvais gout), sur l’acte de vandalisme commis a Paris aussi (on ne salit pas un monument aux morts, c’est une elementaire question de decence et de savoir-vivre), mais croyez bien qu’il y a pas mal d’endroits en France ou ce monsieur n’oserait pas sortir les bras nus aussi, et je suis sur a contrario qu’il pourrait s’afficher de la sorte dans certains endroits de Moscou.

    Moi je veux bien croire que les Russes soient religieux, mais qu’ils aillent a l’eglise d’abord, or la frequentation de celles-ci est comme en France de 5 pour cents tout au plus. Il y aura toujours le terme de pere et mere dans notre code civil malgre la loi sur le mariage homosexuel ( si mon avis vous interesse, je ne suis pas pour, mais pas contre non plus, ne me sentant guere concerne par le sujet en fait ) on appelle toujours l’arbre de Noel arbre de Noel chez nous et je n’ai jamais entendu qu’on pretende renommer Noel chez nous ou chez nos voisins europeens. L’histoire des Pussy riots aurait sans dote tout autant choque en France que chez vous. Mais bizarrement elle ne s’est pas produite. Le chretien que je suis est plutot choque par le train de vie des hauts prelats orthodoxes, franchement, et j’espere que les popes de base sauront prendre leurs distances avec le pouvoir temporel.

    si vos petits enfants sont Scytes, les miens seront gaulois alors? N’en deplaise a Tioutchev qu’on convoque a chaque fois qu’on veut esquiver une question genante
    ou vanter les soi-disants mysteres de la civilisation russe, il n’est pas plus difficile de comprendre la Russie qu’un autre pays, meme si la taille et la diversite du pays rendent la chose un peu plus longue que pour un petit pays ethniquement homogene.

    Didier

     
  12. Olivia Kroth

    Didier,

    I do not think that you know the Russian countryside, literature, philosophy or armament very well. Your commentary shows rather the contrary, you seem to know next to nothing about the Russian Federation.

    As for having travelled «partout» in Russia, this is a feat that even President Putin has not mastered yet, although he travels through the Russian provinces every week, due to his tasks as President.

    Travelling «all of Russia» is practically impossible, in the light of it being such a vast continent. You would need more than one lifetime to do it.

    Especially you would not be able to do it coming from Canada. All you can have is a little glimpse of the vast country named Russia.

    Didier from Montréal — a sort of Baron Münchhausen? (In German legends he is known for his excessive bragging and lying). LOL.

     
  13. Anonymous

    Olivia, j’apprecie et visite ce blog car on peut y echanger avec des gens intelligents qui ne sont pas de mon avis sur tout ce qui concerne la Russie, pays qui m’est cher.je ne vais pas ecrire dix pages pour vous prouver que le F 22 raptor est supérieur au Su 35 (voila pour l’armement) vous traduire des mots tels que змерабой, кунница, дятель (voila pour la campagne russe), vous résumer l’oeuvre de Nikolai Leskov ou du grand Gontcharov (voila pour la littérature), ou vous dire quelle est la meilleure saison pour se baigner a Vladivostok (allez si! Septembre!) ou faire des coupes dde bois en Sibérie orientale, ce serait trop long. Ich verspreche aber Ihnen, dass ich leider nie in Kanada gewesen bin, das ist viel zu weit von Moskau, wo ich seit sechs Jahren wohne. Uns wenn ich «ueberall» schreibe, beteutet es nur, dass ich oft in diesem riesigen Lang unterwegs bin, und habe denn einen ziemlich guten Eindruck gekriegt habe, im Gegensatz zur Merheit der Franzosen. Ich behaupte ohne Hochnaessigkeit, dass ich in allen Gegenden Russlands war, mit der Ausnahme von Nordkaukasus und Bajkal war. Ist es klar so?
    Apprenez a argumenter car vous faites baisser le niveau de ce blog ( ce qui est dommage, vous en conviendrez ) avec vos affirmations qui n’ont pas la saveur, la fougue et la conviction du brillant style de Sclavus (qui se fait trop rare en ce moment), dont les réponses a mes posts m’obligent toujours a des salutaires remises en question! Échanger avec vous n’est pas un plaisir intellectuel, je peux vous l’assurer. Pardonnez ma franchise, j’espere que vous ne me trouverez pas mufle.

    Didier

     
  14. Olivia Kroth

    You wrote that you are from Montréal, Didier. It is very difficult to find out with «anonymous» people who they really are. Have you got a first and a last name, too? Like Alexandre Latsa, Olivia Kroth, and Roman, too?

    I write English because my French is too faulty for good conversation. I would advise you to stick to French which you know. Your German is awful. Any 5th grader would do better than you.

    But this is rather symptomatic for «Didier from Montréal/Moscow», isn’t it? He knows next to nothing about Russia, does not master the German language, but thinks he needs to stick his nose into everything.

    Didier anonymous aka Baron Münchhausen. The bragger, liar and pester of blogs.

    Unfortunately, many good blogs and websites are full of asinine trolling comments like yours. Troll pride worldwide.

     
  15. Curieux

    @Didier :
    «Moscou, où j’ai vécu pendant six ans» C’était en tant qu’expatrié ?
    Etiez-vous dans pratiquement toutes les régions en Russie en déplacement en tant qu’expatrié dans le cadre de votre travail ?
    Vous parlez couramment le russe ? (vraiment couramment, c’est à dire saisir toutes les différentes nuances qui font de la langue russe une langue très riche…)
    Vous avez de la famille russe ?
    Vous êtes originaire de la Russie ?
    Vous vivez avec la Russie au quotidien ?

    Cette histoire «d’expatrié ou non et de parler couramment le russe ou non…» n’est pas là pour vous jeter la pierre mais c’est juste pour comprendre votre point de vue sur la Russie. Votre point de vue que je lis de temps en temps avec intérêt sur ce site.

    Bien entendu, vos commentaires démontrent une intelligence certaine… mais il est aussi certain que je suis loin de tous les partager. Je n’ai pas la vérité absolue mais à chaque fois que je vous lis, j’ai un sentiment bizarre car j’ai l’impression que vous maîtrisez bien des bouts de sujets sur la Russie (sûrement par expériences vécues), et puis d’un coup dans le même commentaire des choses qui me font dire : «Mais qu’est-ce qu’il raconte, c’est n’importe quoi !!!».
    Exemples : «змерабой, кунница, дятель» Est-ce de simples fautes de frappe pour les 3 mots ?
    Vous vouliez dire : «Зверобой, куница, дятел» ?

     
  16. Curieux

    Un petit lien pour Alexandre :
    https://twitter.com/aprokopiev/status/301446209170722816

    Un extrait :
    «Latsa (faux nom) bosse pour le Kremlin, c’est lui l’agent provocateur»

     
  17. Olivia Kroth

    To Roman:

    «… il ya des choses que les Russes n’accepterons jamais.
    Ce photo dans le café a Paris est seulement un petit exemple.

    http://s42.radikal.ru/i098/1302/b4/18fd6aa5d270.jpg «

    * * *

    Yes, exactly, Roman! You have hit the nail on the head. That is exactly the difference between degenerate France and healthy Russia.

    This person on the photo in a café of Paris is so vulgar, he has no place in Russia.

    Unfortunately, plenty of vulgar foreigners are trying to spread their western cancer in Russia, thinking they can abuse the Russian population, provoke dissent and insult the Russian President.

    They are paying such vulgar idiots as P.R, to play «punk» in a Church. I will not even use the name of this self-annointed group any more, it is a vulgar word in itself, as President Putin pointed out to some (western!) journalist of RUSSIA TODAY.

    I hope Russia will stay what it is, a haven of superior culture, science, a country of kind and considerate people, respecting the Orthodox Church, a universe of its own.

    Russia is very lucky to have President Putin, other nations are not so lucky. When you look at western Europe: knaves and slaves of the ex-imperialists, making their daily kotow to the west, where the sun sets, across the Atlantic Ocean.

    I hope you will come back to this blog, Roman, not to be driven out by anonymous «troll pride worldwide» ?

    It would be nice to have intelligent conversations with true Russians, not just trolls.

    Sincerely,
    Olivia Kroth

    SLAVA ROSSIYA!

     
  18. Роман Иванюхин

    Bonjour, Olivia!

    Je m’en fout des troll, alors je suis ici:-)

    J’ai etais frappe quand PR ont été inclus a Top 100 thinkers 2012 a la 16e place. «PENSEURS», c’est absolument incroyable.
    Tres drole que le chef de FED Ben Bernanke a pris la 15e, a sa place, je demanderais de m’exclure de la liste:-)

    A Didier

    Pratiquement chaque discussion avec les Occidentaux, qui peut commencer par n’importe quois, finit toujour par Poutine, qui doit partire et liberer la place pour un politique pro-occidentale.
    Merci, on a deja eu un gouvernement pro-occidental dans les annees 90. Suffit.
    Heureusement, les Russes peuvent decider eux-memes, qu’est-ce qu’ils veulent.

    Vous dites que je suis un conservateur?
    Croyez-moi, je suis trois fois moins conservative que la plupart des Russes.

    Si vous pensez que l’ecart entre les Français et les Gaulois est entre les Ossetes et les Scythes est meme, c’est votre grosse erreur.
    L’heros national de l’Ossetie contemporain est Kaloyev, un architecte avec une education brillante, qui a montre un exemple de classiques vendette traditionnele de Caucase.
    Il a tue un controleur aerien suisse responsable de la mort de sa famille, quand il a perdu l’espoir a la justice. Les Russes aussi le respecte beaucoup.

    Le seul Occidentaux, qui a fait quelque chose pareille — c’est Andre Bamberski. Et c’est typique — Bamberski est un Slave, et pour realiser sa propre justice il a invite les Russe.

    Il me semble, Didier, que votre cercle d’amis pendent 6 ans a Moscou etaient les visiteurs des clubs a la mode pour la boheme, dont la mentalite est vraiment pas tres different de l’Occident.

    P.S.
    Je m’en fout absolument combien coutent les montre de Patriarkh Ortodoxe, il est important qu’est-ce qu’il fait et qu’est-ce qu’il dit.

     
  19. Olivia Kroth

    Yes, Roman, it is good to ignore trolls. But they tend to invade everywhere with their dumb stuff, aggravating blog owners and website readers alike. And these trolls all write the same. I have noticed it on the English site of Pravda.ru, which is swarming with aggressive, obnoxious trolls, insulting journalists of Pravda with their foul language. Troll pride worldwide!

    Thankfully, Russians do not need to be coached by the West, as you write. President Putin was elected with 67 percent of all votes, despite the hateful, spiteful attacks from the west against this excellent leader.

    Alexandre Latsa and Jon Kristen Hellevig published an interesting book about this. Worth while reading!

    Sincerely,
    Olivia Kroth

     
  20. Роман Иванюхин

    Je pense pas, Olivia, que Didier est un troll.
    Il a juste un peu trop d’aplomb.
    Il a cree sa propre image de la Russie selon son sercle des amis et pense qu’elle est reele et identique pour toute la Russie.
    Meme entre Moscou et St.Petersburg il y a une grande difference, et il y a au minimum 5 ou 6 Russies differentes.

     
  21. Olivia Kroth

    How would you define the difference between Moscow and Saint Petersburg, Roman?

    I also think there is a big difference between these cities, but I find it hard to put it into words.

    What are the 5 or 6 Russias, as you know them?

    You can write in French, Roman. I understand it, but I do not write it well.

     
  22. Vladimir K

    Le sentiment que j’ai est que nos sociétés sont de plus en plus fainéantes intellectuellement.

    Les médias ont tendance à (nous faire) penser qu’il suffit d’être provoquant pour être génial.

    J’aurais plutôt tendance à penser l’opposé : qu’il faut être génial pour se permettre d’être provoquant, d’où la confusion.

    Boris Vian était un provocateur, mais il pouvait se le permettre, car il était génial.

    De même Serge Gainsbourg ou Vladimir Vyssotskii avaient un talent indéniable… c’étaient des provocateurs, mais on leur pardonnait (et encore, pas toujours) car la provocation n’était pas leur caractéristique principale.

    Dans le cas des Pussy-Riots et du groupe Voyna, où est le génie ?

    Quel message sommes-nous censés percevoir dans l’acte de se masturber avec un poulet ?

    Où est le génie dans la profanation d’un mouvement aux morts ?

    Où est le courage des Pussy Riot et de leur fans ?

    Après tout, leur concert a eu lieu dans une église, pas devant les fenêtres des bureaux du patriarcat; leurs soutiens s’en sont pris à un monument, pas aux avoirs russes en France.

    Doit-on en déduire une certaine lâcheté ? Est-ce simplement de la fainéantise ?

    Les deux, sans doute.

    La culture, l’information rejoint de plus en plus le chemin tracé par l’alimentation : on privilégie de plus en plus l’industriel à cuire en 3min au micro-onde.

    Il n’empêche que les plats faits maison ou au restaurant seront pratiquement toujours meilleurs.

     
  23. Vladimir K

    @Didier:
    Si tout ce que vous dites n’est pas forcément dénué de sens, certaines de vos affirmations s’avèrent plutôt fausses :

    L’armement : Vous ne souhaitez pas écrire dix pages pour expliquer pourquoi le F22 est supérieur au SU35, puisque vous ne pourrez pas le faire; de nombreux exercices internationaux ont montré que le matériel russe Air/Terre/Mer est tout à fait à la hauteur, y compris face au F22 (qui rencontre de nombreux problèmes, et qui n’est pas meilleur que les Rafales et Typhoons nettement moins chers).

    Le génie : là encore, je vous trouve assez excessif.

    Sans doute n’avez vous jamais entendu parler de S. Korolev, des constructeurs aéro (Tupolev, Iliushin, Yakovlev, etc.), du professeur S. Fyodorov, pionnier de la chirurgie occulaire.

    Sans doute n’avez vous jamais entendu parler de la famille Brin, dont le fils est un des fondateurs de Google.

    Sans doute n’avez vous jamais joué à Tetris, vu des films de Mikhalkov ou de Konchalovski.

    La Russie compte encore énormément de talents dans divers secteurs, qu’ils soient industriels ou artistiques.

    Puisque vous parlez de Poutine, votre argument en faveur du changement est légitime, mais par qui le remplacer ? Il n’y a aucune opposition crédible.

     
  24. Anonymous

    To Olivia Kroth:
    So, in a previous comment, you described Russia as «healthy» while France as «degenerate».

    You really live in your little simplistic world, don’t you?
    Good vs Evil. White vs Black.

    You do realize that your perception of the world is just as ridicule as the one of those describing France as healthy and Russia as degenerate, right?

    Anonyme de Montréal

     
  25. Anonymous

    À Vladimir K:
    Globalement, j’aime le fait que vos propos soient nuancés, ce qui n’est pas le cas de la plupart des gens s’exprimant ici (voir mon commentaire à Olivia Kroth).

    J’aimerais simplement revenir sur votre affirmation comme quoi «par qui remplacer Poutine» étant donné qu’il n’y a «aucune opposition crédible».

    C’est sûr qu’il n’y en a pas étant donné tous les bâtons que l’on met dans les roues à la formation d’une telle opposition. Particulièrement depuis 2011, l’élite politique au pouvoir a mis beaucoup d’efforts en ce sens.

    Aussi, rappelons-nous qu’en 1999, Poutine non plus n’était pas «crédible». Quand un changement devient souhaitable, attendre un «sauveur» n’est pas la seule stratégie.

     
  26. Olivia Kroth

    To Vladimir K.

    «… Poutine, …changement est légitime, mais par qui le remplacer? Il n’y a aucune opposition crédible.»

    * * *

    President Putin needs not to be replaced at all. If he decides to be the United Russia candidate again for the next presidential term, he will be the candidate, and the Russian people will elect him again, because a large majority of Russians love him and respect him. They trust in him.

    Russia does not need to listen to the jealous, envious West and their bad advice about pseudo-democracy. They should clean their own house before turning to Russia, their own affairs stink of bankruptcy, excessive wars, degeneration, bad taste and foul manners.

     
  27. Olivia Kroth

    To Vladimir K.:

    One more afterthought, if I may, regarding the arguments for «exchanging President Putin against someone else».

    I have mentioned it before, but I will mention it again here. The owner of this blog, Alexandre Latsa, and most readers/commenters here are hardcore Putin-admirers. No use to argue with them.

    Especially Alexandre Latsa is a «Putin specialist», if I may say so, he has published a book with his co-editor, Jon Kristen Hellevig, «Putin’s New Russia». (English and Russian version available, the English can also be read online as download).

    There are plenty of good articles in it, worth while reading, the foreword is already very interesting and telling.

    I like, for example, this passage:

    «While journalists come and go from Russia one thing appears constant – the propensity to judge Russia and Russians instead of trying to understand both.

    The tone and tenor of most stories filed by the western commentariat on Russia is a pathetic
    mixture of condescending arrogance and lazy fact checking.

    (…)

    It is not mentioned often – though it is in this volume – that a great deal of western journalists championing «down-trodden Russians»
    in the face of «Putin’s authoritarianism» are in fact translated into the Russian
    language for Russia’s vibrant online community to read and judge for itself.

    And the reaction? Well, to be polite, western journalism is laughed at and ridiculed by
    the same people western journalists claim to champion.»

    * * *

    So, please, all ye know-betters and know-it-alls from the West, be it from Paris, Montréal or anywhere else:

    Please save us, spare us from more asinine anti-Putin «arguments». We have heard them all, we have laughed at them all, no need to be excessively repetitive here.

    THANK YOU!
    SLAVA ROSSIYA!
    VIVA VLADIMIR VLADIMIROVICH PUTIN!

     
  28. Olivia Kroth

    To Vladimir K.

    I like this passage in the foreword of the book «Putin’s New Russia», edited by Alexandre Latsa and Jon Kristen Hellevig:

    «While journalists come and go from Russia one thing appears constant – the propensity to judge Russia and Russians instead of trying to understand both.

    The tone and tenor of most stories filed by the western commentariat on Russia is a pathetic
    mixture of condescending arrogance and lazy fact checking.

    (…)

    It is not mentioned often – though it is in this volume – that a great deal of western journalists championing «down-trodden Russians»
    in the face of «Putin’s authoritarianism» are in fact translated into the Russian
    language for Russia’s vibrant online community to read and judge for itself.

    And the reaction? Well, to be polite, western journalism is laughed at and ridiculed by
    the same people western journalists claim to champion.»

    * * *

    Please save us from more anti-Putin «arguments», dear commenters. We have heard them all, laughed at them all.

    Please remember, this is a blog of hardcore Putin fans, Putin admirers. No use arguing with us. We are strong and steadfast in our stance.

    VIVA VLADIMIR VLADIMIROVICH PUTIN!
    SLAVA ROSSIYA!

     
  29. Vladimir K

    Dear Olivia,

    I don’t say that Vladimir Putin needs to be replaced, I just say that I understand some people want a change.

    I actually have much respect for the person, I consider the job done since 1999 as quite impressive, his team is quite competent and have a lot of fun (sorry) reading Putin’s PR aka adventures in a sub, in a fighter plane, in his yellow lada, flying with gooses…

    But I don’t live in Russia, I can only judgde from what I see when I visit, from what friends, my GF’s family say and from what I know of Russian/Soviet past.

    However there are few also Russian govs’ (usually local) decisions I clearly don’t understand (conspiracy against gays, anti-adoption bill…)

    Perfect governments are very rare ; Tarja Halonen’s in Finland used to be near to perfect, but I don’t have many more examples in mind.

    Giving this fact, it’s normal some people like Putin, and some others don’t; both share their opinion, and it’s quite normal to me.

    Cher Didier :
    Pour être honnête, même si comme vous dites l’élite politique russe ne cherche pas spécialement à promouvoir une opposition (pourquoi le ferait-elle ?), cette dernière a pas mal de handicaps en son sein, notamment au niveau de ses leaders/icônes :

    Quand je vois Navalny, Nemtsov, ou pire encore, Kasparov ou Xenya Sobchak… je me dis que le duo Poutine/Medvedev semble encore être la moins mauvaise des solutions, même si comme je l’ai dit dans ma réponse à Olivia, il y a certaines décisions de dirigeants russes en place que je ne comprends vraiment pas.

     
  30. Vladimir K

    @Olivia :

    I’m not sure why you try to convince me, as there is no need for that :

    1- I’m not a Russian voter, though I’d like to (for other reasons than just vote actually)

    2- I didn’t and won’t say I want to see Putin leave; I said I understand that people who have different opinion or who face particular problems in Russia, would like to see someone else at the head of Russian state.

    I have much respect for Putin’s work, for the person, but as I already mentioned, I can’t agree with everything he does.

    We also have to face it, authoritarianism exists everywhere; democracy, if not dead, is quite sick.

    Canada for example, isn’t an example of democracy :

    When RCMP/GRC officers killed a Polish immigrant at Vancouver airport with Tasers and batons, it took two years for authorities to send apologies to family; even now, 4 years after the facts, none of the involved officer were punished.

    That’s not to mention that airport security videos miraculously disappeared (thankfully a tourist filmed the whole scene)

    In Canada again, government forbid Tunisians and French resident to vote for their parliament.

    In Canada, European blood is considered as «impure» and Europeans are forbidden to give blood (despite the heavy needs)

    What about France ? What should one think about the referendum about EU new constitution, which was ignored ?
    What should one think about the fact that public media directors, and media control authority’s president is chosen by the president ?

    What about Germany, which actively participated in Yugoslavia’s explosion, which took control of all the East-Europe, tries to control the rest of Europe, and has deep social problems ?

    All these countries are considered as democracies, but they’re no more, no less democracies than Russia.

     
  31. Anonymous

    À Vladimir K:

    En passant. «Anonyme de Montréal» n’est pas la même personne que Didier.

    Vous dites que le Canada n’est pas un exemple de démocratie.
    Vous avez partiellement raison. Aucun pays n’est un exemple de démocratie en ce sens que la démocratie est un objectif dont on tente de se rapprocher, sans jamais pouvoir l’atteindre.
    Cependant, vous donnez de très mauvais exemples.

    Sur l’affaire Dziekański à Vancouver, je ne nie pas que l’affaire ait été un déshonneur pour le Canada. Mais la question est: un tel incident représente-t-il l’exception ou la règle?
    De telles aberrations se produisent partout. Et à certains endroits plus que d’autres. Puisque nous parlons de la Russie. Combien de détenus sont morts dans les prisons russes depuis 10 ans? Combien de recrues sont mortes (en dehors des zones de conflit) en faisant leur service militaire en Russie depuis 10 ans?
    Au Canada, l’affaire Dziekański a suscitée une indignation sans nom. En Russie, la mort de centaines de recrues à chaque année suscite-t-elle encore une quelconque indignation? L’armée présente-t-elle des excuses aux familles? Les responsables, dans leur majorité, vont-ils en prison?

    Ensuite, votre affirmation comme quoi «government forbid Tunisians and French resident to vote for their parliament». Il faudrait nuancer un peu. Le gouvernement n’a jamais interdit aux ressortissants français ou tunisiens de voter pour les élections françaises et tunisiennes. On leur a simplement demander d’installer les bureaux de vote (pour ceux qui ne votaient pas par la poste pour par Internet) dans les ambassades et consulats. C’est une question de souveraineté territoriale et ce n’est pas une invention canadienne.

    Et finalement: «European blood is considered as «impure» and Europeans are forbidden to give blood»
    Encore, des nuances s’imposent. CERTAINES restrictions envers CERTAINS pays européens (et non une interdiction pure et simple) sont dues à la prévalence l’encéphalopathie spongiforme bovine (la vache folle) en Europe. Certaines études (et pas seulement des études canadiennes) ont montré des risques plus élevés pouvant causer la la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Et ces risques plus élevés ont menés à des restrictions. Comme les risques plus élevés chez les homosexuels ont aussi menés à des restrictions.
    Il s’agit d’une question de santé publique. Tous les pays imposent certaines restrictions par rapport à certaines choses. La Russie a banni les importations de fromage de l’Ukraine (apparemment aussi pour des raisons de santé publique). Est-ce que cela fait de la Russie une démocratie moindre?

    Anonyme de Montréal

     
  32. Anonymous

    To Olivia Kroth:
    So, again, you are asking to save you, to spare you, from some critiques or comments. But you want to keep your right to spit on the «West», or anybody that doesn’t share your views?

    You know, when someone disagrees with me, instead of being excessively arrogant and disrespectful, I usually try to present why I believe what I believe, what led me to believe it, etc. From that, a discussion emerges and who knows, maybe the person in front of me will offer me a different way of seeing things. Maybe I’ll do the same for the person in front of me. Maybe we’ll meet somewhere in the middle, maybe we won’t, but we will both evolve and understand each other better.

    Or is that too complicated in your little simplistic world of yours?

    Anonyme de Montréal

     
  33. Vladimir K

    @Anonyme de Montréal :

    En ce qui concerne l’affaire Dziekanski, indignation ou pas, le gouvernement a fait moins que le minimum. Par ailleurs, le cas Dziekanski est loin d’être isolé, de nombreux cas ont été signalés (discrètement) à Calgary et Toronto notamment.

    La structure des médias au Canada est telle que ce genre d’informations remontent rarement… on préfère entretenir la rubrique de chats écrasés pour occuper le peuple.

    Dans un autre registre mais assez proche, j’ai été en contentieux avec la protection des frontières au port de Montréal : impossible de déposer une plainte.

    En ce qui concerne les élections tunisienne et française, je maintiens : Ottawa a interdit officiellement la tenue des votes sur son territoire.

    La Tunisie est passée outre, la France s’est laissée faire, et nous avons du voter par correspondance avec plus ou moins de fiabilité.

    Je ne l’ai pas entendu sur TVA-Poubelles, je l’ai vécu !

    Enfin, en ce qui concerne le don sanguin, je suis allé jusqu’à contacter le bureau de Mme Leona Aglukkaq, qui m’a donné la même réponse bancale que vous, à savoir le principe de précaution.

    Principe de précaution qui de bien entendu ne concerne pas l’exploitation de l’amiante, qui ne concerne pas la consommation et/ou l’importation de viande aux hormones et aux antibiotiques… puisque cela interdirait tout Nord-Américain de donner son sang.

    Deux poids deux mesures…

    Ce que je veux dire par là, ces que tous ces pays, montrés comme des exemples de démocratie et qui ne se privent pas de donner des leçons ne sont pas en reste et devraient faire preuve de plus d’humilité.

     
  34. Olivia Kroth

    Peter Lavelle in the foreword to «Putin’s New Russia», edited by Alexandre Latsa and Jon Kristen Hellevig:

    «Most «expert Russia watchers» are ideological hacks and opportunists with an institutional incentive to make Russia, particularly the person of Vladimir Putin, into one of the world’s bogeymen. They also come from the American and allied intelligence communities.»

    * * *

    Muahahaha, «intelligence communities» ? That is a euphemism, dear Peter Lavelle. I would call them allied «dumbster communities», including those nests where the anonymous trolls have sprung from that have decided to pester this blog …

    All hacks, opportunists, trolls, please abstain from spamming this blog excessively. Go play elsewhere.

    THANK YOU!
    SLAVA ROSSIYA!
    VIVA VLADIMIR VLADIMIROVICH PUTIN!

     
  35. Olivia Kroth

    Peter Lavelle writes in the foreword to Alexandre’s book, «Putin’s New Russia»:

    «Most «expert Russia watchers» are ideological hacks and opportunists with an institutional incentive to make Russia, particularly the person of Vladimir Putin, into one of the world’s bogeymen. They also come from the American and allied
    intelligence communities.»

    * * *

    Allied «intelligence communities», dear Peter Lavelle?
    Muahahaha! That must be meant as euphemism. I would call them allied «dumbster communities», including those nest where the anonymous trolls have sprung from that have all of a sudden decided to haunt this blog …

    All hacks, opportunists, trolls — from Paris, Montréal and elsewhere — refrain from spamming this blog excessively with inane stuff, please. Go play elsewhere. Thank you.

    SLAVA ROSSIYA!
    VIVA VLADIMIR VLADIMIROVICH PUTIN!

     
  36. Vladimir K

    @Olivia:

    I suppose expert Russia are also expert China/India/Venezuela/Brazil/… watchers

    That’s the problem of specialists in any field (I remember all specialists who were contacted about Polish presidential TU-154 crash of about Air France 447, which was lost in the Atlantic — that was quite ugly).

    Information is a weapon; in the wrong hands, it’s a disaster.

     
  37. Olivia Kroth

    Peter Lavelle has got a brilliant mind. He was just the right person to be chosen to write the introduction to Alexandre’s new book, «Putin’s New Russia».

    Peter Lavelle:

    «Western journalism on Russia is an occasion for comic relief for many Internet users getting on with
    their lives …

    Russia is working toward a future of growth and opportunity as the west downsizes.»

    * * *

    Exactly, Peter!

    What some western journalists, bloggers and other sorts of hacks write, is nothing more but some «comic relief».

    hahahahaha ….

    I like the idea of Russia growing, and the West «downsizing». The western alliance is reaching dwarflike stature now, at least in some parts of the West, where dwarfs have taken over.

    I am thinking of an ex-president in France, the one who forced the country to enter NATO.

    There were some very funny caricatures showing him in a baby carriage, pushed by the grand Charles de Gaulle.

    hahahahaha …

     
  38. Anonymous

    À Vladimir K:

    Je peux bien comprendre que vous soyez révolté par les restrictions de la Croix-Rouge, surtout si elles vous concernent. Pour ma part, je ne les supporte pas, mais je comprends d’où elles viennent.
    Vous ne pouvez pas faire abstraction du fait que la Croix-Rouge (et Héma-Québec) marche sur des oeufs et est hyper-conservatrice depuis l’affaire du sang contaminé. Par ailleurs, je ne crois pas que ce soit une question de «sang impur», de racisme donc, comme vous le prétendez. D’ailleurs, pensez-y un instant: si c’était du racisme qui était à la base de ces restrictions, croyez-vous vraiment que les personnes visées seraient des Européens de l’ouest??

    Et oui, il y a du deux poids deux mesures côté «principe de précaution». Mais gardez en tête que toutes les initiatives ne proviennent pas de la même place, d’où l’absence d’uniformité. Les restrictions concernant les dons de sang viennent de la Croix-Rouge, pas de Santé Canada.

    Ensuite, ce n’est pas parce que des évènements ne sont pas couverts par TVA et cie que l’on peut conclure à une complaisance des médias, une indulgence envers les politiques. Chaque pays a ses médias présentant des nouvelles pour abrutis, des rubriques de chats écrasés comme vous le dites. Le Québec a TVA et V. Le Canada a CTV et SunTV. Les ÉU ont Fox. La Russie a Pervyi-Kanal et Rossiya. Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas ailleurs de l’information de qualité. Avec Le Devoir, La Presse et SRC, on peut avoir un portrait que je trouve respectable.

    Je partage votre conclusion sur l’humilité. Mais moi, je ne suis pas un pays, je suis un simple citoyen. Un citoyen qui s’intéresse à sa société. Mais qui s’intéresse également, pour y avoir vécu, aux sociétés américaine et russe. Je trouve que la société québécoise a matière à critique, même chose pour la société américaine. Et même chose pour la société russe.

    J’aime la Russie. C’est un grand pays, dotée d’une grande culture, d’une grande histoire etc. Et les Russes ne sont pas des monstres, loin de là. Mais comme tous les autres pays, la Russie et ses habitants ont leurs défauts. Ai-je le droit d’être critique par rapport à certains aspects de la société russe?

    Certains croient que je devrais être réduit au silence simplement sous prétexte que tout n’est pas parfait dans ma cour, au Québec. Quelle bêtise.

    Montréal

     
  39. Vladimir K

    C’est sûr, j’y suis allé fort sur le Canada… à tel point que vous vous êtes senti offensé… allant même jusqu’à vous «victimiser»
    «Certains croient que je devrais être réduit au silence simplement sous prétexte que tout n’est pas parfait dans ma cour, au Québec.

    Faut-il en déduire qu’il est tout à fait légitime de conspuer la Russie, mais qu’il ne faut surtout ne pas toucher au Canada (ou tout autre pays occidental) ?

    Je me suis lâché sur le Canada, mais rassurez-vous, je ne suis qu’un cas hautement isolé.

    Arte, chaîne de TV franco-allemande, se voulant culturo-branchée, et qui est aussi sans doute la chaîne la plus russophobe du paysage audiovisuel français se régale en diffusant des reportages sur les orphelinats russes, ou sur l’opposition. Mais jamais ils ne font de reportages sur les 17 heures d’attente moyenne (souvent dans des conditions d’hygiène douteuses) aux urgences au Québec.

    Les médias occidentaux parlent très peu des élevages États-Uniens de bovins gonflés à la Ractopamine (interdite dans 27 pays, homologuée par Santé-Canada… qui a peur du sang des consommateurs potentiels de boeuf anglais — j’insiste, il s’agit d’une directive de Santé Canada, et non de la croix rouge canadienne).

    Sur les chaines européennes, on ne montre pas les bidonvilles qui s’agrandissent d’année en année autour d’Honolulu, au point qu’ils font maintenant tout le tour de l’île.

    Médias français qui encensent le système économique allemand, mais ne parle jamais des laissés pour compte, des allemands qui vivent dans la précarité et qui sont de plus en plus nombreux.

    À l’opposé, la ZDF n’aura aucun problème pour parler des conditions de vie dans les prisons… dans les goulags, pardon… russes, mais ne feront jamais de reportage sur l’état lamentable des prisons françaises.

    Seulement voilà, apparemment, on ne touche pas à ses «amis». Il est de bon ton de critiquer la Russie, la Chine, l’Amérique Latine… mais les pays amis, ça non ! (bon, on peut se moquer des États-Uniens en surpoids de temps en temps, mais pas plus).

    En fait, dans les médias, on n’informe plus, on fabrique des opinions.

    Alors j’emmets le voeu pieux qu’un jour, des journalistes eux-même s’informent, se cultivent, avant de diffuser leurs informations.

    Comment peuvent-ils parler de la Russie, eux qui n’en connaissent que le Night Flight ?

    Comment peuvent-ils parler de goulags, eux qui n’en ont jamais vu, et qui n’ont jamais connu l’Union Soviétique ?

    Cela dit, les médias russes ne sont pas en reste non plus; le traitement des affaires des enfants russes en Finlande par les médias russes a été plus que lamentable.

    Certaines émissions russes pseudo intellectuelles (reaktsia Wassermana par exemple) sont d’une c*nnerie incroyable.

    Comme je l’ai dit, l’information est une arme — CF le Montage de Vladimir Volkoff — et certains, y compris en Russie, le savent très bien et manipulent la chose avec maestria (nous en avons fait l’amère expérience avec les orphelinats de Serguey Koloskov qui se sont avérés être une arnaque).

    Conclusion, tout n’est pas noir en Russie, tout n’est pas rose en occident, il y a de quoi dire sur les deux mondes, si tant est qu’il y en ait deux.

     
  40. Anonymous

    À Vladimir K:
    Croyez-moi, je ne tente pas de me victimiser. Je ne nie rien de ce que vous dites, bien que j’apporterais quelques nuances (encore). Mais surtout, j’adhère complètement à votre conclusion comme quoi «tout n’est pas noir en Russie, tout n’est pas rose en occident».

    Seulement, tous les pays ont leurs défauts et prêtent le flanc à la critique. Tous. Et tous les individus aussi d’ailleurs.
    Alors, s’il faillait être exempt de défauts pour avoir une attitude critique face à un pays, une société, un gouvernement, ou à une personne, ce serait un peu ennuyant, vous en conviendrez.

    Alors, je reviens à mon affirmation comme quoi il est absurde de disqualifier certains intervenants (et leurs opinions) d’un débat sous prétexte que tout n’est pas parfait dans leur cour. Un Américain n’aurait pas de le droit d’être critique par rapport aux, par exemple, détentions illégales en Russie sous prétexte que Guatanamo subsite encore en 2013? Et si ce même Américain est horifié par l’existence de Guatanamo, a-t-il plus le droit de critiquer les détentions illégales en Russie?

    Oui, il y a à dire sur le Québec, sur le Canada, sur les ÉU, etc. Sauf que nous sommes ici sur un blogue sur la Russie. On y parle de la Russie. Et je suis parfois en désaccord avec certaines des choses que j’y lis. Et je l’exprime. Je tente d’apporter des nuances (car rien n’est ni noir ni blanc). Je veux aussi comprendre le point de vue de l’autre. C’est pourquoi je suis ce blogue.

    Oui, il y a des choses douteuses et inacceptables en Occident. Ça ne rend pas ces mêmes choses légitimes en Russie. Ce n’est pas élever un débat que de dire: si quelqu’un fait quelque chose d’illégal ou d’immoral, je devrai le faire aussi. Niveler pas le bas n’est pas la seule solution.

    Montréal

     
  41. Vladimir K

    Cher Anonyme de Montréal – en attendant de pouvoir vous appeler autrement – votre réaction est assez intéressante; attendue, mais néanmoins intéressante.

    Sur le fait qu’il n’est pas nécessaire d’être exempt de défauts pour avoir le droit de critiquer autrui, vous avez raison (ce qui m’arrange, puisque cela m’a donné le droit – ne vous en déplaise – de critiquer le Canada, entre autres), à la nuance près que, quand on a sa maison qui brûle, on a peut-être d’autres priorités que de se préoccuper de la maison du voisin.

    Cela étant, le droit de s’exprimer est là, et je ne vois d’ailleurs pas où je vous l’ai retiré – je suppose que vous pourrez m’éclairer sur ce point.

    D’ailleurs, si vous voulez bien retirer le filtre passe-bas qui se trouve entre vos yeux et votre cerveau – je n’ai pas mentionné que le Canada, mais comme cela vous tenait particulièrement à cœur, vous avez fait abstraction de tout le reste, ce qui est une sorte de désinformation – vous pourrez alors voir mon propos d’une autre manière.

    Le reproche que je fais aux médias en général – occidentaux ET russes, je ne me suis pas privé de le préciser – c’est leur bipolarité :

    Vu de l’occident, il y a les méchants, à savoir les russes, chinois, indiens… enfin tout ceux qui ne cadrent pas avec les organisations politiques «respectables» de ce monde (l’OTAN par exemple) et les bons (on a deviné qui).

    Les médias occidentaux s’attaqueront alors volontiers à la Russie, à la Chine, à l’Inde, etc. mais ne toucheront jamais aux «amis». Donc la question que je vous pose à nouveau, c’est pourquoi ? Pourquoi Arte ne critique jamais l’Allemagne, l’Autriche ou le Japon comme elle le fait avec la Russie ? Pourquoi toujours les mêmes cibles ? Pourquoi est-ce toujours négatif ?

    Vu de Russie, les méchants, c’est l’occident; on l’a vu dans le cas de cette mère russe qui s’est vue retirer ses enfants par les services sociaux finlandais, ou encore le traitement par les médias russes des décès d’enfants russes adoptés par des américains.

    Mais il y a cependant une légère différence qui n’est pas à négliger :

    Le russe moyen a facilement accès aux médias occidentaux (Euronews, France24/BBC/VOA/DW/YLE/etc.) souvent dans leur propre langue. En revanche, quelle proportion d’occidentaux s’informe sur les médias russes ?

    Ces pauvres russes qui vivent dans une dictature, et qui ont besoin que nous, gentils et intelligents occidentaux pour les informer sur la voie à prendre pour accéder à la liberté.

    Depuis la chute de l’URSS, les russes voyagent massivement (avant aussi, mais c’était plus compliqué), parfois même s’expatrient. Les russes ont internet et s’en servent.

    Ils ont des multitudes d’occasions de voir de «vraies» démocraties de leurs propres yeux, et pourtant ils continuent à voter pour le sanguinaire autocrate qu’est Poutine, sans même chercher à l’évincer (ce qu’ils ont su faire en 1917 ou plus récemment en 1991-92). Comment expliquer cela ?

    Tout cela pour dire qu’il faut peut-être arrêter de prendre les russes pour des c*ns et leur expliquer ce qu’ils doivent faire comme s’ils ne le savaient pas déjà.

    Et juste au cas où il serait nécessaire de le préciser, cette dernière remarque ne vous vise pas, cher inconnu de Montréal.

     
  42. Anonymous

    Commentaire 1de2

    Tout d’abord, je tiens à remercier M. Latsa, qui nous permet d’utiliser son blogue comme lieu d’échange.

    —-

    Cher Vladimir K,
    pour commencer, lorsque je faisais référence à certains individus, qui aimeraient bien retirer le droit d’exprimer des critiques à l’égard de la Russie (sous prétexte celui qui les émet n’en est lui-même pas exempt), je ne parlais pas de vous, mais plutôt de d’autres intervenants dans les commentaires de ce blogue.

    J’aime beaucoup votre analogie de la maison qui brûle. Sauf qu’à mes yeux, elle ne s’applique pour la simple et bonne raison que je vois pas de feu. La maison occidentale a des défauts de construction, certes, et aussi des signes d’usure. Et oui, des travaux, de court terme et de long terme, sont nécessaires. Mais je ne vois pas de feu. Et, devinez quoi: je fais le même constat pour la maison russe. La seule différence est que les deux maisons ne partagent pas (pas intégralement du moins) les mêmes défauts.

    Pour ce qui est des médias, je suis conscient de leur défauts et des dérives possibles. Je ne peux pas juger pour les médias français, je ne les connais pas. Je n’ai jamais suivi les nouvelles sur Arte.
    Ceci étant dit, je ne dirais pas non plus que les médias québécois que je suis (SRC, La Presse, Le Devoir) fassent preuve d’une complaisance systématique, ou d’une indulgence coupable, envers nos «amis», à commencer par la France et les ÉU. Et la Russie, et bien, on n’en parle très peu. Et quand on en parle, le traitement est parfois neutre, parfois négatif, parfois positif.

    Vous parlez de la légère différence qu’est l’accès des Russes aux médias occidentaux, vs l’accès des Occidentaux aux médias russes. Encore une fois, je vais limiter mon argument aux ÉU, car je ne connais par la situation en Europe de l’ouest, et le cas du Québec est marginal. Ce que vous dites est probablement vrai (à l’exception notable de RT News). Mais il y a autre chose. Le rapport médiatique Russie/ÉU est tellement inégal. Il faut voir la place que l’on donne aux États-Unis dans certains médias russes, versus la place que les médias américains accordent à la Russie. D’une façon générale, j’ai l’impression que les ÉU sont beaucoup plus importants dans le psyché russe que l’inverse. D’ailleurs, quelle est la proportion des Russes ayant entendu parler du «Magnitsky bill», et quelle est la proportion d’Américains ayant entendu parlé du «Yakovlev bill»? Les chiffres sont probablement aux antipodes.

    À suivre…

     
  43. Anonymous

    Commentaire 2de2

    Finalement, vous semblez qualifier comme un paradoxe le fait que les Russes voyagent massivement, voient l’Occident, soient en mesure de «comparer», et continuent à voter Poutine. En fait, que ce soit vrai ou non ne m’intéresse pas tellement. Mais je ne peux pas accepter une telle argumentation venant de quelqu’un d’articulé et nuancé comme vous. Je m’explique. Peut-être que, globalement, les Russes voyagent davantage et continuent néanmoins de voter pour Poutine et Russie Unie. Mais parle-t-on des mêmes Russes? Il faudrait voir pour qui ont voté ceux qui ont voyagé. Ce pourrait-il que la majorité de ces voyageurs fasse partie des 36,4% qui N’ont PAS voté pour Poutine? Je ne dis pas que c’est le cas, mais vous comprenez ce que je veux dire? D’ailleurs, je vais pousser un peu plus loin. Ce ne sont pas tous les Russes qui voyagent «massivement» à l’étranger, mais ceux qui ont de l’argent, et particulièrement ceux de la «classe moyenne» naissante. Deux classes de Russes surreprésentées à Moscou. Et voilà qu’à Moscou, le pourcentage d’électeurs N’ayant PAS voté pour Poutine monte à 53,05%! Et les sondages montrent que là où Poutine bat des records de popularité, c’est auprès des personnes âgées et des milieux plus populaires, généralement pas des grands voyageurs internationaux. Je ne m’avance pas sur une quelconque corrélation «voyage à l’étranger / propension à voter Poutine», mais je veux simplement souligner que ce que vous présentez comme un paradoxe n’en est pas nécessairement un.

    Pour moi, ce qui ressort de nos échanges, et d’autres choses lues sur ce blogue, c’est que le traitement médiatique ouest-européen envers la Russie est peut-être plus radical, injuste et cruel qu’ici ou qu’aux ÉU. C’est peut-être pourquoi je comprends mal les termes du débat. Faire du «Russia bashing» n’est clairement pas le lot du Québécois moyen. En fait, j’ai plutôt l’impression que l’on oscille entre curiosité et indifférence (pour comme la Russie envers le Canada).

    Qu’en pensez-vous?

    Montréal

     
  44. Vladimir K

    @A de Mtl:

    Je suis d’accord avec vous que, d’après ce que j’ai pu voir sur les sites de Radio Canada et de CBC, le public Canadien ne fait pas particulièrement de Russia Bashing, et est plutôt plus modéré et mieux informé que les journalistes. Ça a été même une plutôt agréable surprise.

    En ce qui concerne le paradoxe, je me suis peut-être mal exprimé.

    Souvent dans les média, Poutine est montré comme un autocrate, un dictateur, et les russes comme des victimes de cette dictature que les intellectuels étrangers doivent s’empresser de guider vers le droit chemin.

    Mais la Russie de 2013 n’est pas l’Union Soviétique, ou encore la Corée du Nord. Elle est ouverte sur le monde (et même en URSS, les gens étaient mieux informés qu’on ne le croit).

    Certes, comme vous le dites, tous les russes n’ont pas voyagé, ne regardent pas Euronews et ne vont pas sur internet, mais contrairement à ce que l’on peut souvent entendre, ils ont accès à l’information, ils peuvent savoir ce qu’il se passe ailleurs, et pas seulement via les canaux officiels.

    Le paradoxe que vous citez n’est qu’une caricature qui m’a simplement servi à montrer que les russes ne sont pas nécessairement dans une bulle hermétique, qu’encore une fois, la Russie n’est pas l’URSS. Donc effectivement, le paradoxe n’en est pas forcément un.

    En ce qui concerne qui a voté Poutine, qui a voté pour les autres, le sujet semble largement traité dans le livre Putin’s New Russia, que je viens tout juste de commencer à lire

     
  45. Paris escorts

    Bref, je suis fier de toi

     
  46. Grisel

    Son plaisir de comprendre alexandrelatsa.ru. Les articles ci-dessus est assez extraordinaire, et j’ai vraiment apprécié la lecture de votre blog et des points que vous avez exprimé. J’aime vraiment à apparaître en arrière sur une base classique, après beaucoup plus dans le sujet. Merci pour le partage … continuez à écrire!

     

Reply to Роман Иванюхин