Resultats preliminaires (90% des suffrages)

En noir les résultats, en rouge mes prévisions de février dernier…

Il me semble qu’une partie des électeurs LDPR ont voté directement Poutine au premier tour, expliquant ce gap entre le potentiel du candidat du LDPR et son score final.

Une GROSSE erreur sur Mironov…. L’effet vote sanction contre Russie-Unie a visiblement bien fonctionné aux législatives, mais ne s’est pas appliqué a un vote sanction contre Poutine.

 

Ziouganov plafonne et a sans doute complétement fait le plein de ses lecteurs. Il a moins bénéficié du «vote contre Poutine», qui s’est sans doute un peu plus rabattu sur Prokhorov, sans doute pour la classe moyenne urbaine supérieure.

Vladimir Poutine: 64.61%  (53%)
Gennady Zyuganov: 17.07%  (15,5%)
Mikhail Prokhorov: 7.17%  (5%)
Vladimir Zhirinovsky: 6.29% (12%)
Sergei Mironov: 3.76% (14%)

Participation: 64%

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Elections 2012 1 Comment

One Response to Resultats preliminaires (90% des suffrages)

  1. ventus borealis

    Concernant Mironov, les sondages préélectoraux de février le mettaient déjà derrière Prokhorov, mais ils mettaient ce dernier derrière Jirinovski.

    Une tentative d’explication, maintenant qu’on a le résultat. Il est toujours plus facile d’analyser après coup !
    Russie juste a cessé de soutenir le tandem Poutine-Medvedev seulement en mars 2011 après plus de quatre ans de soutien au régime, mais la base électorale du parti a toujours gardé sa bonne vieille habitude d’être fidèle à Poutine. Les bons résultats aux élections de décembre 2011 n’étaient alors pas un vote sanction. Ses électeurs ont-ils voulu trouver refuge dans ce parti de gauche en cette période de ralentissement économique ? Ses électeurs savaient-ils que le parti avait rompu avec le Kremlin quelques mois plus tôt ? À l’élection présidentielle de 2012, les électeurs de Russie juste ont voté Poutine de la même façon qu’ils ont voté Medvedev en 2008, Mironov soutenait alors le Kremlin.

     

Add a Comment