La démographie russe: janvier 2012

Les chiffres démographiques russes pour le mois de janvier 2012 sont disponibles. Il est né 143.790 russes en janvier 2012, pendant que 165.630 sont morts. La population a donc baisse de 21.840 habitants pour ce seul mois de janvier 2012.
 
Comparons les naissances/décès des mois de janvier sur les dernières années.
  Mois            Naissances          Décès                  Solde
01.2006           109.422              209.058               -99.636
01.2007           125.368               190.699                -68.331
01.2008           141.262              200.476                -59.214
01.2009           137.503               185.479                -47.976
01.2010           132.371                176.316                -43.945
01.2011            132.954               170.508                -37.554
01.2012           143.790                165.630                -21.840

Les mois de janvier et février sont traditionnellement les mois durant lesquels la mortalité est la plus élevée, a cause du froid et de l’hiver bien entendu. Pourtant ce mois de janvier 2012 voit encore un record de naissances et un nombre minimal de décès. 
 

La décroissance naturelle de la population a diminué de 50% depuis 2010. La mortalité est de toute évidence en forte baisse. L’excellent Anatoly Karlin a publié ce graphique en Anglais (version russe) expliquant que la mortalité pour raisons extérieures est en forte baisse, atteignant le niveau de la fin des années 80, lors de la période anti-alcool sous Gorbatchev.
C’est de très bon augure pour 2012.
 

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie 4 Comments

4 Responses to La démographie russe: janvier 2012

  1. Revizor

    Ok la mortalité baisse…Pour autant se borner à cette seule nouvelle sans dire un seul mot du niveau absolu occulte complètement le vrai problème.

    Si je suis complètement d’accord pour dire que le problème de la natalité en Russie semble en passe d’être résolu, ce n’est pas du tout le cas pour la mortalité : le niveau absolu y est l’un des plus élevés du monde, comparable par exemple à celui du Niger, de la Guinée Bissau ou du Zimbawe. Nous serons peut-être d’accord pour dire que c’est un vrai problème, complètement indigne d’une grande puissance.

    Votre volonté de n’annoncer que des bonnes nouvelles est intéressante mais pour la bonne information de tous il n’est peut-être pas inutile de reconnaitre que tout est tout de même assez loin d’être rose en Russie…

    Par exemple, pendant que vous vous extasiez sur des courbes de «mortality from vices» qui descendent de quelques micropoints, dans le pays réel on vient d’annoncer que le taux de suicide des adolescents est trois fois supérieur à la moyenne mondiale…
    http://fr.rian.ru/society/20120210/193327288.html
    Etc, etc… On pourrait malheureusement multiplier les exemples à l’envi.

     
  2. Alexandre LATSA

    Oui, 2 a 3 ans et c’est regle..

     
  3. Sclavus

    Comme avec le croquemort de la bande dessiné qu’a émerveillée mon enfance – le fameux Lucky Luck – Revizor se frotte les mains à la moindre hausse de la mortalité en Russie.
    Viva la muerte, pardi ! Viva la muerte et les affaire très prospères qu’elle augure pour la sinistre maffia économico politique occidentale dont Revizor est un solide agent d’influence.
    Comme ils se nourrissent de la mort et de la pauvreté qu’ils génèrent à travers le monde, dès qu’un gouvernement honnête et responsable est élue qqqpart — et que par conséquent leur nourriture vitale baisse — ils s’efforcent à le balayer dès que possible.
    Ils ne reculent devant aucun moyen : Mensonges, manipulations, escroquerie, meurtre…

     
  4. Anonymous

    L’année 2011 a été positive aussi bien en Russie qu’en Ukraine et Biélorussie. Sauf que pour ces deux pays le nombre de naissance ayant diminuer en 2010 a un nombre de naissances encore inférieure à l’année 2009. Mais tout comme la Russie ces derniers redoublent de politique nataliste de plus en plus importante telle que l’impôt du salaire mensuelle sur les plus de 30 ans sans enfants vestige de l’URSS. Après son retour en Biélorussie, l’Ukraine a pour ambition de remettre cette loi dans le même temps les primes à la naissances devraient être DOUBLER ! Dans ce pays ou la natalité est la plus faible des 3 pays.
    -Pour plus d’infos sur la situation démographique ukrainienne:

    http://vikna.stb.ua/news/2011/12/2/85005/

    http://izvestia.com.ua/ru/article/22012

    http://glavred.info/archive/2012/01/11/135647-14.html

     

Add a Comment