Le front Orange-Brun

L’article original a été publié sur win.ru

Ces derniers mois, la presse russe a relaté un certain nombre d’évènements plus ou moins graves qui paraissaient au premier abord sans aucun rapport entre eux. En examinant de plus près ces évènements, un certain nombre de liens apparaissent pourtant qui peuvent laisser penser qu’il ne s’agit pas seulement de faits divers, mais bel et bien de manifestations ayant une même origine.

De Krasnodar à la Sibérie occidentale

Le 9 mai 2010, un coup de grisou a couté la vie à 90 mineurs dans la mine de Rapadskaia. Trois jours plus tard, une manifestation pacifique de 1,500 personnes eut lieu dans la petite ville de Mejdouretchensk, les manifestants demandant des meilleurs salaires et une enquête impartiale sur le tragique accident. Dans la soirée de jeunes autonomes bloquèrent les voies ferrées et affrontèrent violemment les forces de l’ordre. Ces violences inattendues et imprévisibles furent le fait de voyous et criminels connus de la région, et parmi les 28 manifestants interpellés, pas un n’était mineur de fond. Sur les lieux des incidents et le parcours de la manifestation qui a dégénéré, des sandwichs, bières et banderoles ont été retrouvés, ce qui prouve le minimum de préparation de cette manifestation parallèle. En outre, au même moment des appels à la violence ont été relayés sur de nombreux sites étrangers, notamment Britanniques, Allemands ou encore celui d’un mouvement Ukrainien anarchiste, soutenant entre autres l’opposition Biélorusse et appelant (donc depuis l’Ukraine) à la violence contre l’état russe. Il est étonnant qu’un petit mouvement Ukrainien anarchiste se soucie des manifestations au fin fond de la Sibérie russe. Suite à ces événements, sur les réseaux sociaux et internet, de mystérieuses et fausses associations sont apparues comme une «union des résidents du Kouzbass», appelant notamment à la sécession de la Sibérie, et dont les appels furent repris sur des sites indépendantistes Caucasiens ou sur le journal d’opposition Novaya Gazeta.Encore plus étonnant, en 2009 il y a eu en Russie l’affaire

Dimovsky. Cet officier de police présenté comme un héros par le Main-Stream médiatique occidental pour avoir durant l’automne 2009 dénoncé la corruption régnante au sein de l’état et de la police russe. Ce policier pouvait se payer gardes du corps et voitures privés, conférences de presses et billets d’avions. Il a été suspecté par Sergueï Kucheruk (chef de la police de la région de Krasnodar) d’être un agent des services Occidentaux et notamment via le comité des droits de l’homme de Novorossisk, une sous filiale de l’USAID, une des têtes de ponts du dispositif orangiste en Eurasie. Celui-ci a simplement affirmé que «l’union des résidents du Kouzbass» était réelle et qu’il était prêt à travailler pour cette dernière. Or cette organisation est virtuelle. Comment se sont établis les liens entre eux? Pour le député Serguey Shatirov, ces manifestations sur le terrain ou sur internet sont liées, organisées de l’extérieur et ont vraisemblablement un fondement «orange».

Révolte en extrême orient?

Durant l’été 2010, un groupe appelé «frères de la forêt» à pris le maquis dans l’extrême orient Russe, après avoir déclaré la guerre à l’état. Le groupe, composé de skinheads, ainsi que de «Nazbols» (ces militants rouge/bruns), opérait dans la région et il a participé à de nombreuses agressions, meurtres, incendies, cambriolages de commissariats et assassinat d’un milicien.Le nom choisi par cette organisation, frères de la forêt ou

Frères de la forêt est le nom donné aux anciens groupes d’ex-collaborateurs laissés derrière eux par les Nazis dans les pays-Baltes et en Ukraine après l’avance des troupes Soviétiques en 1944. La révolte des frères de la forêt s’est terminée après l’assaut des forces spéciales qui a abouti à la capture de quatre membres et au décès du dernier. Le groupe entendait dénoncer la corruption du système de police (certains membres ayant été victimes de tortures) mais également la déliquescence de la société puisque dans leur dernière vidéo postée sur internet avant leur mort, ils dénoncent notamment: «la corruption, la consommation de drogues et la difficulté de trouver des filles encore vierges à 15 ans». Plus surprenant sans doute, leur haine de l’empire Russe et de la fédération est traduit dans cette phrase: «Nous ne reconnaissons ni les lois fédérales ni les lois locales, nous rejetons totalement l’autorité de votre Fédération de Russie et nous saluons ceux qui ont rejoint la résistance, dans le Caucase nord, et les autres, individus dignes, honnêtes et nobles». Ainsi ces révolutionnaires d’extrême droite soutiendraient les rebelles Islamistes et wahhabites contre l’armée fédérale Russe. Encore une fois, la rhétorique sécessionniste et anti fédérale semble au centre des revendications.Dans un texte

paru sur le site du DPNI (le principal mouvement d’extrême droite Russe), les membres du groupe disaient s’être dressés contre le fascisme juif, comme leurs glorieux ancêtres s’étaient dressés contre le fascisme Allemand. En même temps que ce «soutien» plutôt logique des mouvements d’extrême droite russes il y a eu des soutiens plus surprenants. Des associations de droits de l’homme ont dénoncé la brutalité policière lors de l’intervention contre ces jeunes rebelles, comme par exemple l’association Agora, dont la promotion est faite par exemple sur le site de l’opposant libéral Garry Kasparov. Il est à noter que l’association Agora est également accusée de financement de terrorisme sur le territoire de la fédération de Russie, à savoir dans la république musulmane du Tatarstan. Une enquête à d’ailleurs été ouverte pour déterminer les financements de cette organisation. Ce soutien de groupuscules d’extrême droite, par des associations libérales et de défense des droits de l’homme est une caractéristique ce front Orange-Brun qui opère en Eurasie, et particulièrement en Russie.

Décembre 2010: Moscou

En décembre dernier, suite à la mort d’un supporter de foot, tués par balles par des ressortissants du Caucase Russe, des milliers de jeunes supporters se sont réunis le 11 décembre dernier pour commémorer sa mort et critiquer la remise en liberté des supposés assassins. La manifestation a rapidement tournée au meeting politique. Il y a eu de violents incidents avec les forces de l’ordre, et à un meeting de contestation contre «la corruption, l’immigration et le pouvoir».Dans les jours et semaines qui ont suivi, des tensions grandissantes ont abouti à une journée de confrontation communautaire virtuelle le 15 décembre à Moscou, lorsque des milliers de nationalistes et de ressortissants du Caucase nord se sont rassemblés sans réellement s’affronter. Des manifestations de ces nationalistes en colère ont eu lieu dans de nombreuses villes de Russie, (

Perm, Kirov, Kaluga, Samara, Izhevsk, Voronezh, Tomsk, Ufa, Kaliningrad…). Si ces manifestations pouvaient sembler spontanées, des doutes subsistent quand à leur déclenchement et également leur utilité. L’excellent commentateur de Ria-Novosti, Ilya Kramik à démontré dans un article: La très curieuse agitation sur la toile, notamment l’envoi de faux messages invitant les Caucasiens à s’armer et se rassembler dans la soirée du 15 décembre. Ce message contenait dans les destinataires des listes de faux dirigeants Caucasiens.En parallèle, de nombreux messages appelant à «casser du Caucasien» sont apparus sur de nombreux forums russes. Des bruits ont couru sur des colonnes de véhicules du Caucase qui montaient sur Moscou etc. Cette cyber-agitation destiné à créer une déstabilisation au cœur de la société civile russe a entrainé la création d’une brigade informatique spécialisée pour surveiller l’espace internet. Il est aussi à noter qu’encore une fois, des soutiens de nationalistes

d’Ukraine se sont fait entendre, or en Ukraine la très grande majorité des mouvements d’extrême droite ne cachent pas leur hostilité totale au pouvoir Russe et ont très largement soutenu la révolution orange en 2004.

La nouvelle extrême droite russe au cœur du mouvement?

Deux mouvements Russes ont contribué à maintenir la pression, le DPNI que nous avons déjà cité plus haut et qui appelait par exemple le 14 décembre les russes à s’armer et les personnes âgées à ne pas sortir de chez elles, mais également un mouvement peu connu par les étrangers, l’alliance nationale-démocratique. Ce mouvement très récent (il date de début 2010) -dont le site intitulé «Nazdem» fait intuitivement penser à «Nazbol», et dont la flamme du logo fait aussi étrangement penser à celle de radio-Svoboda ou celle de l’association Sorosienne Freedomhouse- a joué un rôle important dans l’organisation de manifestations. L’utilisation de banderoles en Anglais pousse à se demander quel était réellement le public visé, des russes ou bien les médias étrangers. Ceci nous rappelle les actions de l’éternel opposant Kasparov à Moscou dans les années 2000, qui organisait des manifestations coup de poing, interdites, mais surtout à destination des médias étrangers. Cette curieuse association tient un discours très orienté droit civique et destiné à la société civile. Les Nazdems appellent également à l’intégration de la Russie dans l’Otan et l’UE, à l’indépendance du Caucase, ainsi qu’au démembrement de la fédération sous sa forme actuelle (Cette idée fait penser aux souhaits indépendantistes des partisans de la forêt). En outre, les Nazdems affirment leur soutien à Israël et à la communauté internationale actuelle contre les états voyous, Iran en tête. Enfin, les Nazdems soutiennent l’opposition Biélorusse même si leur page renvoie à ce qui ressemble fortement à une ONG occidentaliste, appelant la Biélorussie à rejoindre l’Union Européenne. A noter par ailleurs lors des élections présidentielles en Biélorussie la volonté de certains provocateurs orangistes de venir troubler l’opposition Biélorusse, comme en image ici. Alexandre Douguine dans un article récent accuse les organisations nationalistes qui appellent à l’indépendance du Caucase d’être sponsorisés par les services Occidentaux. 

Des alliances entre les libéraux (orange) et les radicaux (bruns) ? 
Encore une fois donc, comme lorsque les partisans régionalistes d’extrême orient soutinrent les Boivikis Tchétchènes, les alliances contre nature éclosent. L’Alliance Nationale démocratique a décidé de soutenir le mouvement d’opposition libéral S31 qui rappelons le est une coalition rassemblant tant les associations de défense des droits de l’homme, les mouvements d’ultra gauche, les associations orangistes comme le comité Helsinki ou mémorial, ainsi que les nationaux bolcheviques de Edouard Limonov (qui à je le rappelle la double nationalité Francaise et Russe), mais aussi les libéraux Nemtsov et Kasparov.
Hors de Russie, je rappelle qu’il est désormais avéré que Stratégie 31 est soutenue  par Boris Berezovski. On peut se demander si le mouvement du 11 décembre n’est pas non plus une pâle copie du mouvement du 31 de chaque mois, même si un démenti formel à été apporté à cette question. Enfin les principaux organisateurs libéraux de S31, et un responsable du DPNI ont été arrêtés et condamnés à 15 jours de prison pour un rassemblement interdit en cette fin d’année 2010. Plus récemment, c’est d’ailleurs un leader du mouvement l’autre Russie, Igor Bereziouk, qui a été arrêté pour sa participation aux violences du 15 décembre dernier sur la place rouge. 
 
Que peut on doit-on déduire de tout ca ? Bien sur, la Russie a déjà connu des manifestations de révolte et de contestation. Mais Depuis l’apparition des révolutions de couleurs dans tout l’espace Eurasiatique postsoviétique, la Russie a été le seul pays épargné. Bien sur cette résistance à ces révolutions de couleurs à des raisons structurelles (relative bonne santé de l’économie) tout autant que politiques (solidité du régime et du soutien populaire à ce régime). Néanmoins alors qu’en 2011 les principaux régimes issus des révolutions de couleurs se sont effondrés, il semble que le mouvement soit encore actif, jouant la carte de la déstabilisation politique par la contestation sociale. L’idée est habile et la contestation de la corruption indéniablement justifiée. Mais les buts de ceux qui poussent à l’effondrement du régime ne sont pas l’instauration d’un nouveau régime propre et non corrompu, mais la prise de contrôle géopolitique et stratégique du cœur de l’île monde, l’Eurasie.

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Révolutions de couleur 14 Comments

14 Responses to Le front Orange-Brun

  1. Anonymous

    Monsieur Latsa,
    Je suis surpris par votre naïveté face aux événements du11 décembre. Ces manifestations ont tourné au pogrome, et cela vous ne le précisez pas http://www.youtube.com/watch?v=j_ioKlUv9Yo
    Plus généralement sur ce sujet, vous vantez le système russe et la cohabitation des différentes ethnies, mais il est inutile de vous rappeler les nombreuses agressions racistes qui ont lieu chaque année en Russie ! Ainsi, je vous conseil de consulter les travaux de l’ONG Sova pour essayer d’avoir un point de vue plus réaliste sur le sujet.
    Concernant les suspicions de financement de terrorisme qui pèsent sur Agora, on peut aussi se rappeler la facilité des autorités à créer des dossiers afin de discréditer des personnes ou des mouvements.
    Ensuite, on peut comprendre que des ukrainiens refusant l’influence de Moscou dans les affaires ukrainiennes soutiennent les mouvements hostiles au gouvernement russe.
    D’autre part, je ne vois pas d’objection à ce qu’une ONG de défense des droits de l’Homme dénonce les violences policières sur des manifestants car la police et les OMON sont particulièrement violents lorsqu’il s’agit de disperser des manifestants. Ces ONG demandent un meilleur respect de la loi et cela rentre dans le cadre de leurs revendications, peu importe les personnes victimes des violences policières.
    Concernant la Stratégie 31, il est évident qu’il n’y a pas d’alliance entre « oranges » et « bruns » comme vous le laissez penser. Tout simplement parce que les revendications politiques de ces deux groupes sont opposés : les uns demandent la démocratie et le respect des droits civils et politiques, les autres ont un message intolérant et agressif. De même, l’alliance communiste/mouvement des droits de l’Homme pour S31 n’est pas si claire puisqu’à Saint-Pétersbourg notamment, les partisans de Limonov manifestent devant Gostinyi Dvor, les autres Place du palais d’hiver.
    De plus, comment pouvez-vous si facilement critiquer les buts de ceux qui veulent « renverser le régime », alors qu’ils souhaitent en premier lieu l’instauration d’un véritable régime démocratique et la fin de la corruption ? Et vous soutenez Poutine et Russie Unie dont le système repose sur la corruption (la corruption a explosé sous l’ère Poutine, a moins que vous apportiez des éléments pour prouver le contraire) !! Bientôt vous allez dire que M. Navalnyi, engagé dans l’opposition est un agent du FBI !?
    Plus généralement, vous ne doutez pas un instant des visées interventionnistes et impérialistes de l’Ouest, et voyez le complot de l’extérieur partout, et ce même pour expliquer les maux internes de la Russie. En revanche, vous écartez facilement les accusations et soupçons qui pèsent sur le FSB pour monter des affaires de toutes pièces voir même mettre en place des attentats comme ceux de 1999 (l’échec de l’explosion à Ryazan a fait planer de sérieuses accusations sur le FSB). Il est temps que le gouvernement mette en place une vrai démocratie et prenne en compte les revendications citoyennes de la population (et au passage respecter ses engagements internationaux auprès du Conseil de l’Europe) au lieu de faire porter la responsabilité des moindres événements internes sur ses voisins.

     
  2. Alexandre LATSA

    Quelques millier de supporters «ratonnent» vaguement 4 à 5 Russes ethniques (d’ailleurs) et quelques Caucasiens et vous appelez ça un pogrom? Restons modérés ;)

    Vous parlez des chiffres des agressions racistes mais ils me donnent parfaitement raison, vous pouvez regarder sur leur site :
    2008 = 87 morts et 378 blessés
    2009 = 71 morts et 333 blessés
    2010 = 41 morts et 188 blessés

    Pour Agora et Sova
    http://www.warandpeace.ru/ru/reports/view/51898/
    Перечень российских организаций, получивших гранты через «Национальный фонд США за демократию» (the National Endowment for Democracy , NED) в 2009 году, согласно собственному годовому отчету Фонда. Звёздочкой помечены организации, получившие, помимо грантов NED, дополнительное финансирование от Госдепартамента США. Суммы указаны в долларах США.

    Региональная общественная организация по продвижению гражданского образования «Информационный и аналитический центр «СОВА»
    77,611*
    Средства выделяются на сбор, анализ и распространение информации, направленной на то, чтобы противостоять национализму и ксенофобии в России, а также ужесточениям порядков со стороны властей под предлогом борьбы с экстремизмом.

    Межрегиональная ассоциация правозащитных организаций «АГОРА»
    60,000*
    Для обеспечения правовой и информационной помощи российским активистам и организациям, которые подпадают под давление со стороны властей в результате их работы. «АГОРА» будет использовать свой опыт предоставления группам по защите прав человека правовой и информационной поддержки, и продолжать оказывать помощь преследуемым активистам и организациям.

     
  3. Alexandre LATSA

    Pour l’alliance des oppositions je pense que vous n’êtes pas un initié et donc ne savez pas/peu ce qui se passe en coulisse.. Mais nous pouvons en discuter, je pense cela dit que l’égoïsme de Limonov et la lâcheté des autres à fait éclater cette fragile coalition QUOI QUE Iabloko a participé à la marche de commémoration à ce jeune Russe assassiné.. Une sorte de flirt entre libéraux et radicaux, Rousski Obraz s’est d’ailleurs fendu d’un communiqué menacant de gifles ces libéraux anti racistes, qu’est ce qu’on rigole !

    Vous trouvez ça normal que des associations fictives Ukrainiennes anarchistes s’ingèrent dans des manifestations de mineurs en Sibérie ? Hé bien cela me laisse rêveur, mais il faut de tout pour faire un monde..

    Votre vision des «gentils opposants qui sont contre la corruption» et des «méchants au pouvoir qui sont pour la corruption» est presque drôle tellement elle est enfantine. Avez vous vu récemment l’ITV de Ludmilla Oulitskaia de Korodkovski ? Celle ci a été horrifiée du personnage tellement qu’il n’est pas DU TOUT comme la presse Occidentale nous le présente mais au contraire à quel point il s’agit d’un étatiste fort.

    Navalny ? Navaly m’a t-on dit récemment est un ultra nationaliste, le saviez vous ?
    http://www.vivreenrussie.net/forum/viewtopic.php?f=2&t=14715
    S’agirait t-il d’un pion Brun (piloté de l’étranger) au sein de ce dispositif Orange/Brun?
    Mais attention, je ne dis pas que ce qu’il avance n’est pas vrai, je n’en ai pas de preuves, je n’ai pas étudié ces dossiers, mais je me ferais.

    Je connais «un peu» la Russie et suis conscient de ses faiblesses, mais je laisse 98% des journalistes étrangers le faire. Quand à moi, je traite les sujets «peu traités», comme l’existence de coalition imprévisibles contre le Kremlin, si vous avez un email je vais vous envoyer de la matière plus précise.

    Je ne vous suis pas du tout sur l’affaire de 1999, vous devriez vous adresser à Vincent Jauvert à ce sujet ^^

    A ce que je sache, la Russie n’a JAMAIS attaqué personne et le conseil de l’Europe si vous saviez ce que j’en pense…

     
  4. Anonymous

    Avant de répondre plus généralement à votre commentaire, pourriez vous me dire ce que vous pensez du Conseil de l’Europe? Et pouvez vous nommer les faiblesses de la Russie (afin de voir si nous avons les mêmes points de vu à ce sujet), si cela ne vous dérange pas?

     
  5. Alexandre LATSA

    La faiblesse de l’Europe (et de ses structures) est en premier lieu à mon sens sa totale inféodation à l’Amérique, on le voit bien dans la crise Libyenne actuelle ou Sarko 1ier à fait le chargé de communication pour l’Otan. L’inféodation militaire de l’europe traduit son absence de souveraineté, et son contrôle par des «forces» très hostiles à la Russie. L’Europe d’ailleurs est une tête de pont de l’Amérique pour attaquer l’Eurasie rien d’autre.

     
  6. Alexandre LATSA

    Les faiblesses de la Russie, elles sont connues, la corruption, de trop petit salaires, une inflation pas maitrisée, des difficultés structurelles qui rendent la vie difficile surtout dans les grosses villes.. On peut citer encore un système médical qui se développe mais n’est pas parfait, des lourdeurs administratives permanentes même pour les Russes, un problème grave avec la drogue, des avortements bien trop nombreux etc etc ..

    La liste est longue, mais l’important est de montrer une tendance (une évolution et non une involution) et d’essayer de prévoir ce qui sera demain, et qu’il faudra comparer à ce qu’il y avait hier..

     
  7. Pascal LASSALLE

    «Frères de la forêt est le nom donné aux anciens groupes d’ex-collaborateurs laissés derrière eux par les Nazis dans les pays-Baltes et en Ukraine après l’avance des troupes Soviétiques en 1944″: sacré et incorrigible Alexandre ! Toujours un certain talent pour nous asséner avec la légèreté d’un T-80U les approximations et clichés éculés d’une propagande soviétique toujours en vigueur du côté du Kremlin. Les lecteurs qui feront un minimum de recherches historiques sur la question apprécieront: ils constateront par exemple qu’il n’y a jamais eu de «Frères de la forêt» en Ukraine, mais seulement l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne, résistance nationale antinazie et antisoviétique (horresco referens !).Dommage que votre incapacité à faire preuve d’un peu plus de nuances dans ce domaine ne soit à même de décrédibiliser une partie de de vos analyses, parfois pertinentes.
    Historiquement vôtre.

     
  8. Anonymous

    Monsieur Latsa,
    Je comprends vos inquiétudes sur les évènements actuel en Russie (le front Orange-Brun)je me souviens des évènements de mai 68 en France qui a abouti a la fin de la vie politique du général De Gaulle,qui a mes yeux fut orchestre par des éléments a l’extérieur du pays,la France a subie un changement de régime par des pays amis.La Russie a bien raison surveille les ONG fantaisistes issus de soi-disant pays démocratiques.
    Historiquement vôtre.
    yves

     
  9. Anonymous

    Désolé d’avoir tardé!
    Pour les incidents de la place du manège, Medvedev a lui-même qualifié ces actes de pogromes. Donc vous considérez qu’un rassemblement de supporters qui font le salut nazi n’est qu’un mouvement de contestation politique?
    J’ai d’ailleurs lu que selon M. Tchaïka, procureur général, 656 crimes extrémistes ont été commis en 2010, soit une hausse de 19,7% par rapport à l’année précédente. ce domaine est l’un des rares ou je trouve que le gouvernement a pris les mesures nécessaire pour tenter d’endiguer le phénomène.
    Pour Agora et Sova, je sais très bien qu’elles reçoivent le financement de l’étranger (en même temps faut pas compter sur le gouvernement russe pour aider les organisations qui revendiquent plus de démocratie!). Mais de là à affirmer qu’elles sont suspectées de terrorisme, il y a un pas difficile à franchir. Ces ONG orangistes comme vous dites doivent exister (ou peut être allez vous me dire qu’un soldat russe qui se fait raquetter et battre n’a pas besoin d’ONG pour obtenir enquête et punition des coupables, ou qu’un tchétchène dont on a enlevé des proches et qui se heurte à une inaction de l’administration n’a pas le droit d’avoir l’aide de mémorial?).
    Concernant l’alliance orange/bruns, il ne s’agit pas d’une alliance idéologique, mais plutôt de revendication à caractère démocratiques par différentes formations politiques. Les ONG de défense des droits de l’Homme sont dans une autre optique et je trouve qu’il faut faire cette différence. J’étais à la réunion de l’organisation de la manifestation de Saint-Pétersbourg du 31 mars et je vous assure que ces groupes (associations/Limonovtsy) ont des stratégies différentes. Ils manifestent à deux endroits différents et de manière différente. A Moscou, par exemple, Alexeeva (groupe Moscou/Helsinki) ne manifestera plus le 31 puisqu’elle a obtenue autorisation.
    Pour Navalnyi, je vous conseille de consulter régulièrement sa page internet, il a un point de vue bien argumenté. C’est un nationaliste, pas un « ultra » ; je ne suis pas d’accord avec sa position sur la question nationale, mais je considère son travail sur la corruption tout à fait utile. Brièvement, il estime que Russie Unie est un parti de «воров и жуликов» ! 
    En ce qui concerne Khodorkovskii, je ne moque bien de sa conception de l’Etat ; peu importe ses idées, ses droits fondamentaux ont été violés, il est victime d’une « arnaque judiciaire ». Pourquoi d’autres oligarques ne sont pas inquiétés alors qu’ils se sont enrichis selon les mêmes procédés ? Et pourquoi Poutine, quelques jour avant la délibération, se permet il de donner son avis sur la question (atteinte au principe du procès équitable et à la présomption d’innocence) ? Et puis on va dire aussi que l’assistante du juge Danilkin a été payée pour faire des révélations aussi fracassantes ?
    Donc le faible niveau de démocratie en Russie ne fait pas partie de ses faiblesses selon vous ? Lorsque je parle du Conseil de l’Europe, je me réfère à l’organisation internationale dont fait partie la Russie, qui traite principalement de démocratie, état de droit et droits de l’Homme. La Russie est bien souvent condamnée pour violations des droits fondamentaux (il y a toujours un juge russe ; nommé par la Russie, dans la formation au cas où vous y verriez encore quelque chose manipulé par le FBI).
    Pour la capacité des services secrets russes à monter des coups c’est bien ce que je disais, vous refusez en bloc, sans pour autant argumenter, des idées tout à fait plausibles.
    Je ne suis pas loin de penser, comme Iouri Chouvalov (cadre de Russie Unie), que les russes ont encore la mentalité de l’époque du servage ; et le gouvernement ne fait rien pour arranger les choses, ça l’arrange bien au contraire.

     
  10. Anonymous

    «Alexandre LATSA said…
    La faiblesse de l’Europe (et de ses structures) est en premier lieu à mon sens sa totale inféodation à l’Amérique, on le voit bien dans la crise Libyenne actuelle ou Sarko 1ier à fait le chargé de communication pour l’Otan. L’inféodation militaire de l’europe traduit son absence de souveraineté, et son contrôle par des «forces» très hostiles à la Russie. L’Europe d’ailleurs est une tête de pont de l’Amérique pour attaquer l’Eurasie rien d’autre.»

    Tout est dit,il n’y a rien a rajouter.

     
  11. Sclavus

    Le fumet de la chose qui suit sent bon camarade B(r)anle(u)r ; jugez plutôt : « Pour la capacité des services secrets russes à monter des coups c’est bien ce que je disais, vous refusez en bloc, sans pour autant argumenter, des idées tout à fait plausibles.
    Je ne suis pas loin de penser, comme Iouri Chouvalov (cadre de Russie Unie), que les russes ont encore la mentalité de l’époque du servage ; et le gouvernement ne fait rien pour arranger les choses, ça l’arrange bien au contraire. »
    T’inquiète pour les Russes, camarade Banler ; leur mentalité me parait bien plus saine que celle de branleur de ton espèce – c’est-à-dire 90% d’opinion publique occidentale – qui s’égosillent à répéter tel des perroquets de mensonges fabriqués par la clique atlanto sioniste qui, elle sait bien ce qu’elle fait.

     
  12. Anonymous

    Sclavus a l’air très heureux de son jeu de mot, tant il aime l’utiliser dès qu’il le peut! D’une finesse et d’un intellect jubilatoire. Aussi drole que ses analyses sont pertinentes.
    Sur les attentats manqués, il s’agit d’un reportage russe diffusé sur une chaîne russe (NTV) et non pas de ce que j’ai lu dans des médias occidentaux.
    En ce qui concerne la mentalité des russes, venez faire un tour dans le pays et vous jugerez par vous même (je n’ai pas dit que je pense comme Chouvalov, attention).
    Vous vous précipitez dans vos réponses Sclavus, votre obsession pour «Kouchner et sa clique atlanto sioniste» remplies vos réponses de frustrations et les rend haineuses, vulgaire et défaillantes.

     
  13. Anonymous

    Sur les Russes: j’ai en fait l’impression que la vie ne vaut rien (ou très peu), qu’elle n’est pas évaluée à sa juste valeur: lorsqu’il y a presqu’autant d’avortement que de naissance, que pour du profit on charge un bateau (peut être vetuste) au delà de sa capacité qui coule et entraine une tragédie comme celle qui est arrivé ce WE (ou on peut prendre la tragédie de la boite de nuit qui a brulé à cause de la violation des règles de sécurité à Perm), qu’on laisse se perpetrer des atrocités dans l’armée, qu’on laisse une usine polluer à Karabash au point que les plantes ne poussent plus à proximité de la ville et que l’espérance de vie y est de 45 ans etc etc… et que les gens laissent aller, je trouve qu’il y a un problème, une crise de valeur. Je vous vois venir: je ne crois pas que l’on importe plus que ça à nos politiques qui voient en nous uniquement la source de la légitimité de leur pouvoir. Je ne crois pas que ceux qui lancent des opérations militaires pour des considérations financières y accordent plus d’importance. Mais la société est globalement plus attentive à ce genre de choses en occident… C’est au passage pas de BHL ou Glucksmann mais d’une vieille habitante des Iles Solovky, au fin fond de la Russie, loin des paillettes et de l’argent…

     
  14. Sclavus

    Parfaitement d’accord avec toi Banler que la « société est globalement plus attentive à ce genre de choses en occident… »
    Ceci s’explique par une tradition démocratique plus longue, plus encrée dans le mental des gens ; et surtout par une grande tradition de vie douce ; celle-ci à son tour généré par une opulence matérielle qui résultait du nombre de phénomènes concordants : Pillages éhontés, travail considérable et rétribué d’une façon juste du fait d’existence d’institutions démocratiques, esprit d’entreprise encouragé par le secteur bancaire et celui-ci valorisé à son tour par une épargne de masse etc.
    Tout ceci reste à construire en Russie mais je suis en confiance tant que le pouvoir politique se montre capable de mettre les Khodorkovskis à leurs places.
    Sinon je ne suis ni haineux ni vulgaire (enfin je ne trouve pas) j’ai juste ras le bol de cette condescendance ; de ce fumet ; de cette capacité de mensonge des Gluksmans qu’est à nulle autre pareille.

     

Add a Comment