Le choix des mots, la guerre des images

Mes lecteurs les plus assidus connaissent déjà sans doute Oncle-Vania, qui en 2009 et 2010 à publié d’excellentes analyses sur les médias Français et la Russie, dans le Courrier de Russie. Afin de garder sa liberté de ton et pouvoir continuer à donner son analyse de Français de Russie, Oncle Vania va désormais collaborer à Dissonance et tenir une rubrique régulière. 
Nul doute que ses analyses dissonantes ont totalement leur place sur ce blog!
*


Le choix des mots, la guerre des images
 

A lʼheure où la Russie célèbre ses femmes, Hillary Clinton vient de faire un surprenant aveu de faiblesse. En déclarant officiellement la guerre aux réseaux de médias étrangers qui grignotent régulièrement des parts de marché aux réseaux américains, elle place lʼAmérique au centre dʼune guerre de lʼinformation.Elle a déclaré, je cite, “nous ne laisseront pas les Etats-Unis se faire surpasser par les média de nos ennemis”. Par ennemis, elle inclue la Russie, lʼIran, la Chine et le Venezuela….toujours bon à savoir. Ce contre quoi elle sʼinsurge, sont les chaines internationales qui proposent une information différente et dissonnante, et remettent en cause la suprématie de la “voix de son maître”.

 

 


Lʼex candidate malheureuse à la présidentielle semble regretter le bon temps de la guerre froide et voice of America. La couverture des soubresauts du monde arabe est un bon exemple de la duplicité des médias au service de Washington et de ses affidés. Khadafi devient le représentant dʼun nouvel axe du mal; On oublie trop vite le nouvel ami allié dans la guerre contre Al-Quaida, le fait que la Lybie bénéficie du plus niveau de vie du continent africain, le pourcentage de libyens vivant en dessous du seuil de pauvreté est équivalent à celui des nations industrialisées.Lʼhystérie des américains sur la Libye, suivi par lʼéternel lampion de service britannique, est proche de les amener à un autre conflit militaire, alors quʼils sont encore empêtrés dans deux guerres. La situation libyenne devrait pourtant donner à réfléchir. Les images occidentales montrent essentiellement, en boucle, les foules rebelles insurgées, mais oublient de se focaliser sur les comités révolutionnaire et les instructeurs militaires, tous barbus, le coran à la main et galvanisant les nouvelles recrues au son de Allahu Akbar…images visibles sur Russia Today par exemple.  



 

Autre exemple, CNN annonce que Khaddafi a fait bombarder les populations civiles à Benghazzi, sans monter une seule image. Russia Today, dans le même temps interroge des militaires russes affectés à la surveillance satellite qui affirment quʼaucun bombardement nʼa été repéré dans la zone à ce moment la. La possibilité dʼun pays livré au chaos, divisé en zones tribales dont certaines aux mains dʼislamistes radicaux à une portée de cailloux des cote italiennes nʼa pas lʼair dʼinquiéter outre mesure les dirigeants occidentaux, la Somalie nʼest pourtant pas si loin. La France qui décidément nʼen rate jamais une,vient dʼêtre le premier et unique pays à reconnaître les insurgés comme le seul
gouvernement légitime de la Lybie.Apres le Mexique, la diplomatie française nʼen finit pas de sombrer; Première grosse couleuvre à avaler pour Alain Juppé. BHL, notre imposteur préféré, roi de lʼindignation sélective était présent quand le président français a reçu les émissaires libyens . Surréaliste quand on sait quʼil nʼa aucune légitimité. Ou était il quand Israel massacrait un millier de civils à Gaza ? Dans le même temps lʼArabie Saoudite envoie des troupes à Bahreïn pour soutenir le régime , et au Yémen la police fait tirer sur les insurgés dans lʼindifférence générale.La globalisation se manifeste aussi par cet incessant nivellement par le bas de lʼinformation et lʼacculturation historique de nos  intellectuels. Clouer Khadafi au piloris en oubliant que lʼun des plus grands criminels de guerre encore en vie, Henry Kissinger est en liberté et pérore dans des conférences internationales, payé une fortune. 



 

Pour ceux qui ont la mémoire courte, comptabilisez les morts en Amérique latine et en Asie du sud est, à une époque où les grands donneurs de leçons en démocratie de Washington participaient au massacre des chiliens, argentins, vietnamiens, …. Qui se souvient encore que les américains ont armé et soutenu Pol-Pot dans la guerre vietnamo-cambodgiene ? Fermez vos téléviseurs et replongez vous dans des manuels dʼhistoire.



 

 
P.S: Durant cette période où Israël est sous pression de tous les cotés pour geler la colonisation de la Cisjordanie occupée, préalable à toutes négociations pour relancer le processus de paix avec lʼautorité palestinienne, le meurtre dʼune famille de colons dans ces mêmes territoires, a fait annoncer par le premier ministre israélien la construction de plusieurs centaines de nouveaux logements. Dans les médias, seule Aljeezira a consacré un vrai sujet sur ce meurtre, sʼinterrogeant compte tenu du niveau tres élevé de sécurité dans la colonie concernée, sur la possibilité dʼun coupable extérieur.




Oncle-Vania

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Chroniques de Oncle Vania Leave a comment

Add a Comment