Un Francais en Russie —> Jacques Von Polier

Cette Année Franco-Russe s’achève et j’ai décidé de poursuivre les entretiens avec des Français de Russie. Certains de mes lecteurs connaissent peut être au moins de nom la marque de montres Soviétiques RAKETA. Ci dessus, vous aurez reconnu la belle Natalia Vodianova dont j’avais déjà parlé sur mon blog, dans un article intitulé «divine Natalia» et qui est impératrice RAKETA.
Depuis 2 ans, le Français Jacques von Polier, est à la tête de l’usine Raketa localisée à Petrovorets. Ce dernier à accepté de répondre à mes questions : interview dissonante !

Jacques von Polier bonjour, pour mes lecteurs qui ne vous connaissent pas, pourriez vous vous présenter ? Vous êtes Français si j’ai bien compris.. Quels sont vos liens avec la Russie ?
Merci de vous intéresser à notre ancienne usine de montres russes. En ce qui me concerne, je suis en Russie depuis 15 ans. Je suis arrivé comme étudiant, et je suis resté depuis dans ce merveilleux pays. De plus j’ai des racines russes qui me sont d’autant plus chères depuis que je vis ici. Depuis 2009 je suis le Directeur Exécutif du groupe Raketa, et plus particulièrement j’occupe le poste de Directeur Créatif. Je suis donc en charge du design des montres et de tout le développement créatif et artistique qui accompagnent ce genre de projet.

Pourriez vous nous présenter la société RAKETA ? Quelle est l’histoire de cette société ?
L’« Usine de Montres de Petrodvorets – Raketa » est une Usine chargée d’Histoire. Fondée en 1721 par Pierre le Grand, elle est la plus vieille usine de Russie. À ses débuts, alors que Pierre le Grand venait de fonder Saint-Petersbourg, l’Usine taillait des pierres pour la fabrication et la décoration des monuments et palais de Saint-Petersbourg. Marqueteries de marbre, vases et objets décoratifs, sortaient de l’Usine pour décorer les palais de Saint-Petersbourg. On trouve aujourd’hui encore ces magnifiques objets dans les musées et palais du monde entier, de Versailles à Sanssouci. Rapidement l’usine a aussi taillé des pierres précieuses, des bijoux. Entre autres, la couronne de Catherine la Grande et  les étoiles des tours du Kremlin sortent de nos murs. De la taille de pierres précieuses et la fabrication de bijoux à la fabrication de montres, il n’y avait qu’un pas. Dans les années 30, l’Usine commence à produire pour l’industrie horlogère des pierres techniques, pour petit à petit s’approprier le métier de l’horlogerie. A partir de 1945, l’Usine produit ses propres montres sous la marque « Pobeda ». En 1962, en l’honneur de Youri Gagarine, la marque Raketa est créée. L’Usine dans les années 70 — au sommet de sa gloire — produit jusqu’à 5 millions de montres par an. Des montres sont produites pour l’armée, la marine, les expéditions polaires et les civils.

Comment envisagez vous l’avenir de RAKETA à court et moyen terme, quel secteur de marché visez vous ?
Les Russes sont devenus les premiers consommateurs d’accessoires de mode au Monde. Aujourd’hui leur consommation acharnée dévore les marques de luxe historiques occidentales. Mais le vent tourne. Raketa étant la dernière marque historique russe d’accessoires de mode produisant réellement en Russie, sa place dans le paysage des marques de mode des années à venir est presque naturelle.

Quels avantages voyez-vous à cette marque en terme de qualité, d’images … ?
Aucune autre marque en Russie n’a un capital Historique aussi chargé. L’Usine de Petrodvorets est une des très rares manufactures de montres à réellement produire son propre mécanisme de A à Z (même en Suisse, c’est quelque chose d’extrêmement rare), nous avons recruté les meilleur horlogers au monde, dont 3 sont suisses et travaillaient avant pour les plus grandes maisons horlogères de Suisse.
Aucune autre marque en Russie n’à une telle légitimité, une telle authenticité. Je pense que les Russes veulent cette authenticité plus que tout, à condition évidemment que la qualité soit au rendez-vous. Et Raketa a mis tout en place – entre autres grâce à nos nouveaux ingénieurs suisses  — pour qu’aucune économie ne soit faite quand il s’agit de qualité.

Ou et quand pourra t-on acheter des montres RAKETA ?
Aujourd’hui vous trouverez en vente une collection temporaire basée sur des designs et des technologies de fabrication des années 70 – 80. En Janvier, nous attendons la sortie d’une nouvelle collection qui techniquement est plus aboutie et emploie des matériaux et une technologie de fabrication moderne.
D’ici quelques semaines nous ouvrons un site commerciale www.raketa-shop.com avec un service de livraison dans le monde entier. A Moscou, vous trouvez nos montres dans les bijouteries Soho et dans certains grands Hôtels. Aussi nous sommes toujours heureux de recevoir des amateurs de montres dans nos studios de design à Moscou ou à notre Usine à Saint Saint-Pétersbourg.
En Europe, nous venons d’ouvrir un bureau de représentation à Paris, chargé de développer le réseau de distribution à l’Ouest.

Vous résidez donc en Russie, quel est votre image de ce pays et de son évolution ces dernières années ? Comment envisagez vous la Russie disons en 2020 ?

En 2020, je pense que les États-Unis demanderont à la Russie une protection militaire pour les protéger de la Chine.  L’Ukraine et la Russie se seront réunifiées.  Le« Groupe Raketa » aura racheté LVMH et la boutique Raketa du Rond-Point des Champs-Elysées aura enfin obtenu l’autorisation d’ouvrir le Dimanche grâce à l’intervention personnelle du président Jean Sarkozy auprès des syndicats.

Cette année est l’année croisée Franco-Russe, or on lit que les Français sont relativement frileux (par rapport aux Allemands par exemple) à s’investir en Russie .. Quels conseils pourriez vous donner à un Français qui souhaite investir, entreprendre en Russie ?
Si vraiment certains Français veulent investir leur argent en Russie, je leur conseil d’attendre l’ouverture de Capital de Raketa, et de participer à notre fabuleuse aventure))))

Souhaitez vous rajouter quelque chose ?

Merci de votre soutien à notre Usine.
**

Comme vous l’aurez compris, l’usine a fêté le 03 novembre ces 289 ans !

Mieux ? RAKETA a dernièrement organise une soirée Fight Club, nous vous ne rêvez pas, RAKETA, c’est DISSONANT !

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Année croisée France-Russie, Articles en francais, Entretiens 6 Comments

6 Responses to Un Francais en Russie —> Jacques Von Polier

  1. Elise

    Je n’ai pas suivi l’évolution de cette marque et l’idée que j’en ai est dépassée (enfin, j’espère!). Si le design et la qualité ont évolué, j’en achèterais avec plaisir.

     
  2. SPRAVA

    deja bravo a jacques von POLIER!apres sa traversée de l asie centrale en lada niva, une banqueroute en 1998, il a plus que reussit!en plus humainement c est un super mec :agreable, de bon conseil et humble!

     
  3. Jules

    J’aime bien le conseil pour entreprendre en Russie. :) il est plein d’humour

     
  4. Anonymous

    Il est incroyable ce monsieur Polier. Incroyable l’Histoire de cette usine.

     
  5. Anonymous

    J’adore !!! Ou peut on les trouver en France ?

     
  6. Anonymous

    Le serie TV Ukrainienne de Jacques von Polier ! :=) http://www.youtube.com/watch?v=uMtdNHiCGDM

     

Add a Comment