Les Francais et la Russie





Depuis 2 ans je prépare une étude complète sur les blogs / sites francophones sur la Russie. Cet article devrait sortir dans le courant de l’année. Il sera sans pitié …

Dans cette net-sphère, le Forum VER pour les lecteurs qui le le connaissent pas à le mérite d’exister. Mine d’informations sur certains aspects de la vie en Russie il est intéressant pour avoir un aperçu des informations nécessaires à la prospection ou l’installation en Russie. On y trouve des informations très utiles par exemple pour aller étudier le Russe à la fac à Moscou 3 mois, pour s’y retrouver dans les visas ou savoir si Natasha rencontrée à minuit sur un Tchat existe bel et bien .. 

Par contre, lorsqu’il s’agit de parler de politique, VER prend une toute autre teinte .. Suite aux évènements tragiques survenus à Moscou, les Francais de Russie ont fait part de leurs commentaires et de leurs réactions sur les évènements, et se sont exprimés sur VER, le thread est consultable ici et j’en ai extrait le «best off» et mis en gras les passages surprenants …

MISTIGRI1974 

« En tout cas le métro est vide ce matin!! Je reviens de Pouchkinskaya, c’est super vide. A Kuzminki most ( correspondance avec Loubianka ) il y a des flics tout le long du quai pour interdire l’accès«. 

VIPEREDEVELOURS 

« Mes amis tchétchènes ont de la famille à Moscou qui leur confirme que l’ambiance dans les rues de la capitale est difficilement tenable. Regards de travers, contrôles de police permanents, froideur… Les misères de l’amalgame quoi»

VIPEREDEVELOURS 

« Après je ne pense pas que la communauté caucasienne sortira grandie dans la tête des gens après ces attentats »

LEO 

« Voici pourquoi je prône un monde sans frontières, sans nations, sans étiquettes, un monde cosmopolite et fraternel» .

OXANE : «cellule de crise à l’ambassade Francaise http://www.ambafrance-ru.org/france_russie/spip.php?article8198 »

Cliquez sur le lien pour en savoir plus …;)

MISTIGRI1974 : « Vu le passif du FSB, c’est la solution la plus probable «qu’ils aient eux même commandité les attentats». ( comme pour les attentats de 1999 ). «

MATMAT46 : « C’était le cas pour relancer la deuxième guerre de Tchéchénie à la fin du règne d’Eltisne juste avant celui de Poutine Le FSB c’est alors fait prendre la main dans le sac .. d’explosifs ! »

PUGACHOV : « Pour en revenir au sujet initial, les articles de Marie Jégo offrent toujours une vision nuancée et intéressante. C’est plutôt une exception dans le paysage médiatique francophone d’Europe »

LEO : «La Russie étant bien assez grande pour tout le monde ; le Caucase n’étant en rien nécessaire ; la conquête en étant très récente ; je pense de plus en plus que la Russie doit d’urgence sortir de ce pétrin et soigner ses complexes impériaux, comme avant elle avaient fait le Portugal, l’Espagne, la Belgique, l’Italie, l’Angleterre et (moins bien sans doute) la France. Le rapatriement des Russes qui y habitent encore coûtera infiniment moins que le coût humain des actes terroristes.. La moindre «opération» dans le Caucase recrée son lot de martyrs, l’armée russe se rendant en outre coupable de mille atrocités et crimes de guerre «.

REGIS : Répondant à Léo sur la phrase «La Russie doit soigner ses complexes impériaux« 

Effectivement, tout est dit. L’URSS c’est fini, c’est comme ça. Faudrait se faire une raison«.

NSO : « Depuis les attentats a Moscou je vois beaucoup moins de «caucasiens» dans le metro moscovite. Je pense qu’il ont peur de prendre le métro et de se faire controler«.

MISTIGRI1974 : «« C’est vrai qu’on se croirait en état de guerreDes flics partout, des controles à tout va, les gens qui s’espionnent, etc…C’est lourd. Jamais vu sauf en Israel«.


**

Je sais que nombre des gens qui postent sur VER n’habitent pas en Russie ou que certains sont juste en lien avec des Russes mais je me pose la question suivante : y a t’il vraiment des gens qui habitent Moscou ? 

Je reprends :

- Flics à tout va 

- Contrôle à tout va 

- Ambiance dans les rues difficilement tenable

- Plus de caucasiens dans le métro car interdits de rentrer dans le métro 

- Moscou en état de guerre

 etc etc …

Tout cela est «absolument» faux. 

C’est de la pure propagande ou des fantasmes de petits Francais qui souhaitent se faire des frayeurs ou se faire mousser.

J’habite et travaille à Moscou, en aucun cas ce qui est écrit n’est vrai.

**

Le deuxième axe qui me semble «très» grave: les accusations contre le FSB, suspectés par nos lumières nationales d’être à l’origine des attentats, «tout comme en 1999″. 

Je ne leur rappellerai pas que ces accusations sont en plus d’être graves, obligatoirement lues, par ce même FSB. Heureusement que la Russie est démocratique pour accepter de telles accusations d’étrangers sur son sol. Mais c’est vrai que comme le rappelait récemment Marie Mendras : « internet en Russie ne fait pas l’objet de censure ..»

Je me pose la question de savoir comment ceux la même qui refusent de croire en un éventuel complot pour le 11/09 sont les premiers à hurler bave aux lèvres contre le FSB et l’accuser de tous les maux.

En même temps qu’attendre de gens qui pour la plupart ne sont jamais sortis de Moscou, voir allé au delà du Kolso, ne parlent que rarement la langue et confondent les stations de métro ? Qu’attendre de gens dont les analyses sont basées sur des expériences courtes en Russie ou sur des «on dit» de familles de réfugiés politiques en Russie ? (Je ne parle vous l’aurez compris évidemment pas des Russes mais des Francais).

**

Le ton de ces commentaires me fait étrangement penser aux récentes âneries publiées sur le Courrier de Russie que j’ai tenté d’expliquer sur mon blog. 

Vous noterez quelques similitudes inquiétantes et quelques énormités bien trop grosses pour être des hasards. 

Cette similitude s’explique selon moi car les gens qui s’expriment sont issus de même moule de pensée.

Incompréhension, méconnaissance et confusion sur le «Caucase»


VIPEREDEVELOURS écrit :  

« Après je ne pense pas que la communauté caucasienne sortira grandie dans la tête des gens après ces attentats «.


Curieux lorsque Dmitriï Goubine écrivait dans un 

article du courrier de Russie intitulé : «éloge de l’hypocrisie» les cochonneries suivantes  :  

Notre peuple est habituellement persuadé que la race supérieure est la race blanche, européenne, à laquelle il s’identifie et dans laquelle il cherche passionnément sa place, incroyablement complexé face à ce qu’il nomme « l’Occident ». C’est-à-dire qu’il considère que l’Europe comme l’Occident, tout comme lui, haïssent tranquillement les Arabes, les Nègres et toute la « nationalité caucasienne ».

Alexandre LATSA : j’avoue que je voudrais bien qu’on m’explique «comment»  on peut en étant russe (?) ou en habitant en Russie parler de «nationalité Caucasienne» ou de «communauté Caucasienne», car cela n’existe tout simplement pas ! Le Caucase est bien trop vaste, peuplé de tribus et peuples différents, ne parlant pas la même langue et n’ayant ni la même origine, ni la même histoire, ni la même religion et donc «rien» en commun. 

Parler de «caucasiens» ne sert qu’à définir les habitants du Caucase, et en aucun cas n’a de sens pour assimiler des gens d’une région aux attentats de fin mars à Moscou. Il s’agit d’un non sens du à une méconnaissance bien propre à certains milieux de pensée, qu’ils soient à Paris ou à Moscou.

Le mythe mondialiste et la fin des nationalités

Pour la rédactrice du courrier de Russie, Inna Soldatenko :Se réclamer de Voltaire ou de Pouchkine sera aussi dérisoire que se piquer de parler le patois de son village natal. Les nations se fondront dans le chaudron de l’Histoire, comme l’ont fait les tribus anciennes. 

Le patrimoine culturel perdra à jamais son caractère « national », et les Chinois se sentiront aussi touchés par Rousseau que les Français par Confucius. 

S’enquérir de la nationalité d’un individu sera, dans l’avenir, aussi incongru et indiscret que l’est, aujourd’hui, le fait de demander à son interlocuteur si sa mère est juive
Pour un intervenant de VER, Léo (bas de page)

« Voici pourquoi je prône un monde sans frontières, sans nations, sans étiquettes, un monde cosmopolite et fraternel»

Alexandre LATSA : j’avoue avoir du mal à comprendre cette obsession d’un monde unique sans nations .. Monde dirigé par .. Qui d’ailleurs ? Par l’Amérique ? J’avoue avoir du mal à également comprendre ce que le fait de demander à un interlocuteur si sa mère est juive vient faire dans le débat. Personnellement ce sont des questions que je ne pose pas, et qu’on ne me pose pas. Maintenant, que l’on soit bien clair, de la même façon, j’ai également beaucoup de mal à comprendre pourquoi on devrait cacher que sa mère est juive, catholique, musulmane, ou francaise, russe ou kalmouke.

Je doute grandement pour ma part que dans notre monde, la suppression des frontières permette de régler des problèmes comme le terrorisme international.

Enfin je doute grandement que les Chinois, les Indiens, les Russes, les Vénézueliens, les Indonésiens, les Thaïlandais, les Camerounais, les Kosovars, les Géorgiens, les Iraniens, les Quataris ou les Emiratis et 95% des peuples de la planète aient réellement envie d’un monde unique sans identité et sans nationalité et frontières. 

Faisons plus court, ce projet messianique du monde unique est un fantasme d’universitaire qui a baigné dans mai68 et dont la métastase mentale s’est diluée dans la société via ses corolaires les plus aboutis et les plus complémentaires : le fonctionnaire de Bruxelles et l’intellectuel — Politicien ex de gauche reconverti à l’OTAN (axe BHL-Gkuksman-Cohen Bandit).

Inna Soldatenko ne sait pas à quel point en écrivant ce qu’elle écrit, elle est totalement Soviétique sans même s’en rendre compte. L’idée du monde unique qu’elle défend n’est pas une idée Francaise. Cette idée est arrivée en Europe par le biais de d’intellectuels Américains, tous trotskystes et pères spirituels des néo-conservateurs qui ont fait tant de mal à la planète. 

Ce cancer mental est arrivée en France par l’Amérique, via Moscou, au sein de la 4ième internationale. Ce cancer à pu prendre pied en France en profitant du vide créé par le départ du Général de Gaulle, plus grand Français du siècle.

**

La réalité sur les Francais de Moscou ?

Les Russes Francophiles font de la peine à Inna Soldatenko. Ce n’est pas du tout ce que les Francais ressentent et pensent des Russes Francophones voyez vous,  bien au contraire. 

Celle ci d’ailleurs se trompe totalement sur les Francais qui sont à Moscou, elle ne parle visiblement que d’expatriés nominés contre leur gré ou alors pour la simple raison d’une prime d’expatriation élevée, comme elle pourrait l’être en Birmanie.  

Elle ne parle que de travailleurs nomades et non de volontaires.

Un peu comme si elle comparait les soldats et les mercenaires qui défendent gratuitement des causes. 

Visiblement, Inna fréquente beaucoup de petits soldats et pas beaucoup d’hommes libres.

Nous autres, Francais pro Russes (de Russie ou d’ailleurs), nous aimons la Russie pour ce qu’elle représente réellement. 

Nous aimons la Russie parce que c’est une civilisation à part, par ce que nous croyons Dostoïevski lorsqu’il dit que : « Le caractère du peuple russe est si différent de celui de toutes les autres nations européennes contemporaines, que jusqu’à présent les Européens n’ont pas réussi à le comprendre – au contraire, ils l’ont absolument mal compris. L’Europe est en train de perdre son universalité et les liens chrétiens entre les gens perdent de leur force. Contrairement à l’Europe, la capacité hautement synthétique de pan-réconciliation, de pan-humanisme, est de plus en plus forte parmi les Russes. Un Russe n’a pas la maladresse, l’impénétrabilité, l’inflexibilité des Européens. Il peut s’entendre avec tout le monde, il a l’instinct du pan-humanisme. »

Oui nous croyons Dostoïevski  et nous souhaitons nous tenter de comprendre la Russie. 

Voila pourquoi nous y habitons. Parce que nous défendons la Russie en tant que civilisation, en tant que «nouveau monde», non déformé, et réel «contre modèle» de civilisation.

Voila pourquoi nombre de Francais soutiennent «politiquement» le Kremlin, parce que la Russie leur a redonné la sensation que le politique existe, qu’elle n’est pas morte écrasée sous les rouleaux compresseurs de l’économie ou les règlements émis par Bruxelles. 

Nous Francais sommes en Russie parce que la Russie, c’est l’avenir de l’Europe, et parce que sous ce beau soleil de avril 2010, Moscou nous apparait être clairement comme la capitale de l’Europe.

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Année croisée France-Russie, Articles en francais, Désinformation 3 Comments

3 Responses to Les Francais et la Russie

  1. Fabrice

    Noter la différence de comportement entre ces «experts» (sic) et autres donneurs de leçons quand au traitement de l’actualité selon le pays d’origine.
    En France, c’est me masochisme institué en politiquement correct mais à l’étranger et surtout vis-à-vis de la Russie, c’est un réflexe, pavolovien ?, de supériorité.
    Le racisme antislave a encore de beau jours devant lui chez nos bobos droitdelhommisme….

     
  2. ANNA

    Il y a une réunion a la synagogue pour les élections d’un nouveau rabbin…

    Moïse se lève et dit :

    «Je ne veux pas qu’on élisent Abraham, ça fille est une pute, elle est une honte pour ces parents !…»

    Abraham se lève et s’exclame :

    «Mais que est ce que tu raconte ? C’est un mensonge ! J’ai pas de fille moi, j’ai un fils…»

    Moïse alors répond :

    «Je m’en fout complètement ! Je vous ai dis une connerie, c’est a vous d’en discuter pour la développer…»

    p.s.
    pour ceux, qui n’ont pas compris de quoi je parle… je parle de «VER», de LEO Golovine et du «Courrier de la Russie»…

    ANNA

     
  3. SPRAVA

    excellent argumentaire
    N AYANT plus l envie de monter au creneau:merci alex!

     

Add a Comment