C’était de Gaulle : "il faut resserrer les liens avec les Russes"

Envoyé par Gilles Thévenon

Le 28 Octobre 1964 :

CdG: Nous accueillons avec symapthie les avances de Kossyguine. Nous avons beaucoup de choses en commun avec les Russes. C’est vrai depuis longtemps, depuis toujours. Ca avait cessé de l’être à cause de la menace soviétique. Ca le redevient maintenant, qu’ils ne sont plus en mesure de nous menacer  (…) Il serait aberrant qu’entre la France et la Russie, les rapports ne tendent pas à devenir ce qu’ils avaient toujurs été. La décision funeste de Napoléon d’attaquer Alexandre 1er est la plus lourde erreur qu’il ait commise. Rien ne l’y forçait. C’était contraire à nos intérêts, à notre tradition, à notre génie. C’est de la guerre entre Napoléon et les Russes que date notre décadence.




Il est de l’intérêt de la France d’avoir de bons rapports avec la Russie. Ca a toujours été une bonne période de notre histoire quand la France était en étroite relation avec la Russie«




C’était De Gaulle» d’Alain Peyrefitte, tome 2, chapitre 19 p.313

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, De Gaulle Leave a comment

Add a Comment