De la démographie en Russie (III)

Lorsque en juin 2008 je démontrais via cet article les résultats positifs «évidents» du plan Medvedev en Russie (plan pour la natalité), puis son ajustement un an après ici, j’ai recu une 20aine de mails (je ne parle pas des commentaires du Figaro ou l’on m’a accusé de délirer et de fantasmer et de nouveau d’être un agent aveugle du Kremlin, à lire ici …).
Je prenais en comparatif l’exemple désatreux de l‘Ukraine, car il est toujours bon de savoir ce qui se passe chez le «voisin».

Les mois passent, les gens qui résident en Russie (message aux «cousins»;) ne peuvent pas ne pas voir l’explosion du nombre de jeunes femmes enceintes, dans toutes les villes du pays. Cela est du à la crise économique en grande partie, les jeunes femmes salariées ayant choisi la «natalité» et les lois favorables liées pour ne pas «perdre» leur emploi.

Record de natalité en Russie, malgré la crise :en janvier-février de cette année, sont nés 254.700 enfants en Russie soit environ 1.000 de plus que l’année dernière à la même période. D’après l’office des naissances, le »gros» des naissances s’est concentré dans l’okrug central (56.000 naissances), l’Okrug de la Volga (53.000 naissances) et enfin l’Okrug sud (47.000 naissances).

En Sibérie la natalité est également en hausse de près de 5% dans l’okrug central, de 2,5% dans le nord est de la Sibérie et de plus de 1% dans l’Oural.
Ailleurs en Russie : les chiffres sont stables par rapport à l’année précédente.
Il est notable que cette hausse est notamment du au fait que de nombeuses familles Russes font un deuxième ou un troisième enfant (hausse de 45% !). (NDLR : ce chiffre traduit à lui seul amplement la réussite du plan Medvedev de 2005 attribuant des allocations à partir du second enfant).
Pour les spécialistes Russes, la hausse démographique continue en 2009 traduit un mouvement de fond car les familles Russes continuent de faire des enfants malgré la crise économique.
Il est à noter que à Moscou, les records de natalité sont en passe d’être battus pour 2009 puisque le 5.000 enfants de plus qu’en 2008 naitront dans la capitale cette année.

La Russie n’est néanmoins pas le seul pays à accuser une forte reprise de la natalité, c’est par exemple également le cas en Finlande : en effet le mois de juin 2009 a également vu un record absolu de naissances avec 5.113 naissances, ce qui est record inégalé depuis 12 ans dans ce pays de 5 millions d’habitants. Dans la «région» de la capitale ou résident plus de 20% des habitants, les chiffres sont surprenants : pour la période de janvier à mai 2009, la population de la ville a augmenté de 2000 habitants selon les chiffres de la mairie de Helsinki. En 2008, il y a eu 328 nouveaux nés de plus qu’en 2007. Cette hausse de la natalité est selon les spécialistes comparables à celle que le pays à connu au début des années 90 avec l’évolution économique et une forte augmentation du niveau de vie. Aujourd’hui les gens donnent naissances à des enfants car l’état fournit une aide matérielle considérable aux jeunes parents (tout comme la Russie NDLR).

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal

Posted on by Alexandre Latsa in Articles en francais, Démographie Leave a comment

Add a Comment